Accueil » Un système de gestion du trafic de drones testé à Salon-de-Provence

Shell

Un système de gestion du trafic de drones testé à Salon-de-Provence

L’ONERA et l’Armée de l’air viennent de réaliser des essais en vol impliquant un drone civil multirotor et un avion léger (Jodel D-140R) de l’Armée de l’air. Ces essais avaient pour objectif de tester le système de gestion de trafic de drones LLRTM (Low Level RPAS Traffic Management) dans différents scénarios.

3.01.2018

L’ONERA et l’Armée de l’air ont menés leurs essais se sont déroulés, le 6 décembre 2017, sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence. Les moyens mis en œuvre, alors tous deux coopératifs, étaient un avion monomoteur Jodel D140R et un drone multirotor. © ONERA

Pour les besoins de l’essai, l’avion remorqueur de planeurs, un Jodel D-140R de l’Escadron d’Instruction au Vol à Voile de l’Armée de l’air, a effectué plus de quarante passages à proximité d’un drone opérant à basse hauteur, en combinant des altitudes relatives, des vitesses et des angles de présentation divers. Plusieurs configurations d’utilisation ont été testées, impliquant un travail conjoint avec le télépilote du drone et un gestionnaire de trafic.

Le drone utilisé, de type multi rotor et équipé d’un dispositif d’identification LLRTM miniaturisé, était mis en œuvre par la start-up Atechsys. L’avion D140-R mobilisé par l’Armée de l’air était, lui, équipé d’un FLARM, dispositif d’aide à la prévention de collision aérienne breveté par l’ONERA et interopérable avec celui du drone.

« Ces essais ont permis de valider l’architecture du système et de confirmer les choix de conception de l’interface utilisateur du système (IHM), préalablement testée en simulation, ainsi que les préférences des utilisateurs. », précise l’ONERA. « Les alertes de conflits et l’aide apportée pour la réalisation des manœuvres d’évitement se sont avérées efficaces dans ces conditions de vol réalistes» a déclaré Patrick Le Blaye, ingénieur de recherche à l’ONERA.

« Cette expérimentation valide le principe du système LLRTM, qui permet d’assurer la sécurité en cas de conflits entre drones et avion légers », a ajouté Claude Le Tallec, expert transport aérien personnel à l’ONERA.

Les prochains essais du projet devraient se focaliser sur les opérations hors de portée visuelle, en situation opérationnelle sur la ligne de transport de colis ouverte dans le Var avec DPDgroup, numéro 2 de la livraison de colis en Europe.

Aerobuzz.fr

 

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.

7 commentaires

  • GLATIGNY Thierry

    Il me semble que le professionnel respecte la loi,donc n’approche pas les lieux interdit puisque plan de vol obligatoire. Donc quelle est l’utilité si pas obligatoire dès sa conception……!?

    • Follin

      C est bien tout l interêt de develloper ce type de technologies qui apporte des garanties de sécurité supplémentaires et dediabolisent pour commencer les UAV vis a
      A vis de l aviation habitée!
      C est donc une chance pour le monde des drones et j ai du mal à comprendre l énergie dépensée. ( par certains peut etre pas vous) à se battre contre toute contrainte réglementaire ou technique .
      QUand aux professionnels … L . Erreur existe aussi dans l aeronautique ! Restons humbles !
      Cordialement

  • fildru

    Donc le Flarm marche en GPS en symbiose avec voisins équipes . A 2400 euros , pourrait être plus simple en lasers et réflecteurs dans la brume …

    • Follin

      Sûrement !
      Je vous encourage a présenter sans délai votre projet a l ONERA ou à la DGA qui seront heureux de découvrir votre système fiable et peu onéreux ! La perle quoi !
      Manifestement à vous lire, ils font du grand n importe quoi !
      Lancez vous .

  • AéroDroneTech EtsGChauvet

    C’est intéressant

  • Stormy

    Tiens, ce n’est pas le CEV qui a fait ces vols d’essais ?
    Istres est pourtant juste à côté …

  • alem

    le drone est incontournable avec le développement de la science le drone et l’avion de l’avenir surtout du coté humanitaire personnellement j’ai travaille sur les drones sa commencé par l’aéromodélisme étant instructeur de l’aviation a bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *