Accueil » Transavia France détaille ses mesures sanitaires

Transavia France détaille ses mesures sanitaires

Transavia France annonce la reprise progressive de ses vols à partir du 15 juin 2020 ainsi que de nouvelles mesures sanitaires tout au long du parcours passager travaillées avec ses partenaires aéroportuaires en particulier Vinci Airports et Paris Aéroport. Un avant-goût de ce que pourrait être le voyage en avion dans le futur…

1.06.2020

Une reprise très progressive des vols pour permettre à Transavia de roder des procédures sanitaires très contraignantes. © Transavia

Transavia France n’hésite pas à qualifié de « restreint » son premier programme de vols post Covid-19. Les vols reprendront progressivement en fonction de la levée des restrictions aux frontières :

  • Au départ de Lyon-Saint Exupéry et Nantes Atlantique à partir du 15 juin
  • Au départ de Paris – Orly à partir du 26 juin
  • Le premier vol au départ de Montpellier aura lieu le 26 juin

Dès le 15 Juin, Transavia France ouvrira ses premières liaisons vers le Portugal depuis Lyon et Nantes avec des vols vers Faro, Lisbonne et Porto. A partir du 26 juin, de nouvelles destinations seront proposées aux passagers vers le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Grèce, les Pays-Bas, la Croatie, l’Irlande et l’Islande. Transavia France réalisera alors 25% de son programme de vols.

Des mesures sanitaires renforcées

Transavia France a repensé entièrement le parcours passager pour protéger au maximum ses clients. Des nouvelles mesures sanitaires seront déployées.

A l’enregistrement :

  • Arrivée anticipée 2h avant le vol pour permettre le strict respect des règles sanitaires
  • Port du masque obligatoire pour les passagers et le personnel. Pour les enfants à partir de 11 ans
  • Nettoyage renforcé des bornes d’enregistrement et des déposes bagages automatiques
  • Mise à disposition de gel hydroalcoolique dans les zones d’enregistrement et d’embarquement
  • Marquage au sol pour permettre le respect de la distanciation sociale
  • Aménagement des files d’attente
  • Protection plexiglas au niveau des comptoirs d’enregistrements, de vente et d’embarquement
  • Le voyageur pourra déposer gratuitement son bagage cabine

A l’embarquement :

  • Anticipation des phases d’embarquement
  • Embarquement séquencé pour empêcher le croisement des flux
  • Limitation du nombre de clients dans les passerelles d’embarquement et dans les accès

Pendant le vol :

  • Accueil à l’arrivée dans l’avion : l’équipage sera doté de masques
  • Annonces des mesures de précautions pendant l’installation et séquencement du débarquement afin de ne pas saturer les allées
  • Mise à disposition de distributeurs de gel hydroalcoolique
  • Le service et l’offre de produits à bord sera adapté. Le paiement se fera uniquement par carte bancaire et de préférence sans contact
  • L’air est filtré toutes les 3 minutes avec des filtres HEPA qui garantissent une filtration similaire à celle des blocs opératoires.
  • Le nettoyage et la désinfection des cabines de tous les avions a lieu tous les soirs respectant les nouvelles exigences EASA en la matière.

A l’arrivée :

  • Débarquement séquencé par groupe de passagers
  • Limitation du nombre de clients dans les passerelles
  • Marquage au sol dans les zones d’attente
  • Protection plexiglas sur les comptoirs bagages manquants

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

6 commentaires

  • safefly

    Arrivée obligatoire 2 h avant le vol semble un bon moyen de concentrer les passagers du vol plus longtemps. Peut-être pas génial ?

  • Alain

    Sachons regarder ce qui se fait ailleurs… tout en l’adaptant à notre culture.
    Evitons les boucs émissaires et la mémoire courte.
    Pensons à ceux qui chaque jour pleurent encore un proche
    Soyons heureux de vivre en démocratie
    Retroussons-nous les manches

  • Tonton Volant

    Toujours dans la rubrique sémantique :
    Qu’on nous pardonne mais distanciation « sociale », ce n’est pas la même chose que distanciation « physique ». Ceux qui (voir  »là-haut ») on lancé ce qualificatif l’on fait car dans leur esprit il y a « ceux qui sont tout et ceux qui ne sont rien »

  • Marchighspeed

    Un monde de procédures
    Après 9/11 on a eu droit à la porte blindée et tout un tas de procédures de codes pour le accès au flight deck! Suivi des contrôles interminables ou on m enleve mon rasoir, un coupe ongle, un briquet… retirer l iPad remette l iPad enlever les chaussures remettre les chaussures , maintenant tout ça avec un masque, du gel , des gants … des pilotes qui passent 20 min à nettoyer au désinfectant chaque petits boutons ?
    J en peux de ce job et pourtant je m estime heureux j en ai encore un …

  • Chatain

    Pour couler le transport aérien , on ne s’y prendrai pas mieux, il est temps d’arrêter la paranoïa et d’accepter des mesures simples, un masque suffit pour les inquiets.
    Arrêtons la sur-enchère pour toujours paraitre le 1er de la classe, c’est suicidaire.

    Les asiatiques n’ont pas stoppé tous les vols et ils n’en sont pas morts pour autant, il suffit de regarder les appli de géolocalisation des avions

  • Gramsch

    Je pense, à voir les mesures sanitaires communiquées par Transavia, que, encore une fois, nous allons nous « tirer une balle dans le pied ».
    Ceci s’ajoutera à la quasi suppression des vols Hop !
    Les « low costs » se frottent déjà les mains.
    J’aimerai lire l’avenir pour savoir si toutes ces exagérations, dans cette situation, seront ou non jugées dans le futur. Responsables mais pas coupables.
    Notre Pdt national a parlé de « guerre » à cette occasion…
    Quelle cour martiale osera le juger, lui est ses fantassins?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.