Accueil » Un C-47 du D-Day de retour dans le ciel de Normandie

Un C-47 du D-Day de retour dans le ciel de Normandie

La Commemorative Air Force (CAF), un musée volant américain qui s'attache à la préservation du patrimoine aéronautique de la Seconde Guerre Mondiale, a remis en état de vol un C-47 qui a participé au débarquement en Normandie en juin 1944. En 2019, l'avion survolera à nouveaux les plages du Débarquement.

15.02.2018

Après 22.000 heures de restauration, le DC-3 "That's All, Brothers" a repris les airs le 31 janvier 2018 © CAF

C’est un avion qui a failli disparaître et qui a pourtant mené quelques 800 appareils au-dessus de la Normandie le 6 juin 1944, marquant l’Histoire en venant libérer l’Europe du joug nazi. C’est un monument qui a repris les airs, fin janvier 2018, sous sa livrée de 1944.

Pourtant, l’histoire de ce C-47 n’a été découverte que depuis peu par un historien de l’U.S. Air Force, Matt Scales. L’appareil a été découvert par la CAF en 2015, en train de rouiller dans un cimetière d’avions dans le Wisconsin. Comme beaucoup d’aéronefs qui ont survécu à la Seconde Guerre mondiale, celui-ci a été utilisé dans divers rôles civils, transportant des personnes et des marchandises à travers les États-Unis.

Très atteint par la corrosion, chaque centimètre carré a été vérifié et restauré par les bénévoles de la CAF et Basler Turbo Conversion, implantée à Oshkosh © CAF

Leader de l’opération Overlord

Avec le temps, son rôle dans la libération de l’Europe a été oublié. Aidé par Patrick Elie, le président de l’association du C-47 « SNAFU Special » de Merville-Franceville en Normandie, Matt Scales réussit à identifier l’appareil.  La CAF découvre que l’avion, baptisé « That’s All, Brother » a participé à l’opération Overlord.
C’est même cet appareil qui a mené la vague principale d’assaut des C-47 de la mission « Albany » qui décollèrent du terrain anglais de Greenham Common, à l’aube du 6 juin 1944, pour larguer les parachutistes du 2nd Battalion, du 502nd P.I.R. de la 101st AirBorne sur leur Drop Zone du Cotentin.
Alors que l’avion aurait dû être ferraillé, la CAF, qui a remis en état de vol près de 170 avions, décide de monter une opération de sauvetage de ce C-47.

Le C-47 découvert dans un cimetière d’avions du Winsconsin était en fait le leader de l’opération « Albany » qui a parachuté les troupes US au-dessus du Cotentin © CAF

Une campagne de financement participatif est lancée. La contribution financière de plus de 3.000 personnes permet d’acheter l’appareil et d’entamer le chantier de restauration pour redonner à « That’s All, Brother » sa configuration initiale et sa livrée du Jour J.

22.000 heures de travail

C’est un chantier colossal qui attend l’équipe : l’avion est fortement corrodé, chaque centimètre est à revoir. Près de 22.000 heures sont nécessaires pour remettre en état de vol le C-47. Une grande partie du travail a été menée par Basler Turbo Conversion, une société implantée à Oshkosh, dans le Wisconsin, spécialisée dans la turbinisation des C-47.

Le C-47 de la CAF sera présenté au cours de meetings et des vols seront proposés aux amateurs © CAF

« That’s All Brother » a effectué son premier vol après restauration le 31 janvier 2018, depuis  l’aérodrome d’Oshkosh dans le Wisconsin, piloté par Doug Rosendaal et Tom Travis. L’avion a ensuite rejoint San Marcos, au Texas, où une équipe de bénévoles de la CAF s’occupe de l’entretien et de la maintenance. Il reste encore du travail sur « That’s All Brother », en particulier son aménagement intérieur.

Une armada dans le ciel de Normandie

En juin 2019, « That’s All Brother » devrait participer à la célébration du 75e anniversaire du jour J, après avoir traversé l’océan Atlantique. Accompagné par trois autres appareils du CAF, le C-47 « Blue Bonnet Belle » du Highland Lakes Squadron, le C-53 « Dday Doll » de l’Inland Empire Wing et le R4D « Ready 4 Duty » du DFW Wing.

75 ans après son survol de la Normandie, l’avion reviendra commémorer l’anniversaire du D-Day avant de partir pour le Salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget © CAF

Arrivés en Normandie, les avions participeront à des reconstitutions de largages de parachutistes avec l’armada de l’organisation Daks Over Normandy.  Basés sur l’aéroport de Caen-Carpiquet, les avions devraient être accessibles au public avant de rejoindre le salon du Bourget en juillet 2019.

Une fois rentré aux Etats-Unis, « That’s All Brother » emmènera des passagers au cours d’excursions, il participera à des meetings aériens, des événements aéronautiques et des programmes éducatifs.

Fabrice Morlon

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

5 commentaires

  • lavidurev

    Magnifique travail de restauration ! Un C47 qui sort d’usine (ou presque). Un papy-copi qui impressionne. 22000 heures de travail c’est énorme. Bravo !

  • Roland Breton

    Ils étaient nombreux les avions de ce type à voler dans l’Arctique canadien dans les années 60 pour ravitailler les bases de la Dew Line.
    Ceux qui y étaient avaient été rescapés des opérations qui ont eu cours lors du Débarquement.

  • PhilDur

    Bon à savoir le musée de La ferté Alais travaille activement à la restauration d’un autre C-47. Il était habituellement visible en exposition statique lors de meeting de la Pentecôte. Sa restauration a débuté, il serait intéressant de savoir où ils en sont.

  • philippe Darroux

    Bel enthousiasme, la culture d´aventures en commun entre les Etats-Unis et la France, et cet episode glorieux de la Liberation de la France. Ce sont bien la des valeurs a celebrer ensemble. Bravo a l´admirable travail des benevoles de la CAF et aussi au financement participatif de tous ces amoureux de cette histoire.
    Merci

  • Lagoutte Béatrice

    Formidable travail! Bravo et merci pour celui-ci et pour la mémoire de ceux qui ont participé au D-DAY.
    J’ai hâte de voir tous ces avions qui seront là pour les commémorations du 75eme.
    Cldt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.