Accueil » Un drone civil pris sur le vif à Paris

Un drone civil pris sur le vif à Paris

Repéré ! Les points rouges correspondent aux déplacements du mystérieux drone en ballade parisienne entre le 11 et 20 avril 2022... © Air Space Drone (ASD)

Depuis le 12 avril 2022, un drone civil a effectué plusieurs déplacements considérés comme « suspects » (montées et piqués fréquents) sur des zones dites sensibles autour de Matignon ou la Tour Eiffel. Détecté visuellement par les autorités, il avait aussi été repéré par une start-up française, Air Space Drone alors qu'elle réalise des essais sur un projet pilote de surveillance...

Selon nos informations, le pilote du drone aurait été arrêté par les autorités le 22 avril alors qu’il opérait depuis l’hôtel Lutetia au cœur de la capitale. Son identité n’a pas été dévoilée, ni ses intentions…

Pour la société Air Space Drone (ASD) c’est une satisfaction. La start-up travaille en effet sur un projet pilote avec Eurocontrol pour comprendre et mesurer la densité du trafic UAS (Unmaned Aircraft System) réel ainsi que le comportement des opérateurs d’UAS en zone suburbaine.

Selon l’agence européenne, l’objectif est « exclusivement lié à la sécurité des vols. Il s’intéresse exclusivement aux UAS coopératifs, qui représentent au moins 85% des UAS vendus en France et même plus dans certains États membres d’EUROCONTROL (jusqu’à 95 % en Italie selon nos partenaires). Il n’est pas destiné à soutenir directement des opérations anti-UAS. »

La ville de Paris comme « cobaye »

En région parisienne, les essais en cours visent à mettre en place des outils de détection de « tout ce qui vole » pour éviter les collisions entre aéronefs et réduire les risques pour les tiers au-dessus et autour de la capitale, notamment à l’horizon 2024 où les premiers taxis volants devraient débuter leurs opérations pour relier les aéroports.

Baptisée « ACUTE » cette solution est en cours de développement depuis le août 2021 au sein de l’EUROCONTROL Innovation Hub de Brétigny sur Orge. C’est dans le cadre des tests en cours que ce drone a été détecté.

Focus sur le parcours du drone au coeur de la capitale française. © ASD

« C’est presque un coup de chance car notre solution est conçue pour identifier ces aéronefs dans un périmètre de 15 kilomètres en moyenne. Or là nous étions à 27 kilomètres du centre de Paris. » explique le cofondateur de ASD (un ancien Commandant de Bord chez Air France), à Aerobuzz.fr.

Des détections plus lointaines sont en effet possibles si les conditions météorologiques et la trajectoire de l’UAS sont optimales. Des UAS au Nord de l’aéroport CDG ou au Château de Versailles sont régulièrement observés.

Respect des données privées

Les données collectées sont filtrées pour respecter la vie privée des citoyens tout en soutenant les objectifs de sécurité des vols. Les informations classiques utilisées sont : altitude, date et heure du vol, type de l’UAS, durée du vol, positions de l’UAS consolidées en une trajectoire.

Durant quatre jours, le mystérieux drone a volé à une hauteur située entre 600 et 900 mètres et effectuait des piqués à grande vitesse sur différents points sensibles.

5000 drones identifiés

Depuis le démarrage des essais du projet pilote il y a 5 mois, le système qui peut scanner le ciel jusqu’à une altitude de 2900 mètres, a déjà identifié quelques 5000 drones en région parisienne « dont environ 15% ne seraient pas en conformité avec la règlementation. »

Eurocontrol souligne toutefois qu’elle ne peut déterminer si l’opération détectée est légale ou non puisque – d’après la réglementation en vigueur – elle n’a pas de rôle dans l’approbation ou l’organisation du trafic local des UAS.

Certaines détections aux alentours des aéroports parisiens, confirmées par les informations fournies par des fabricants d’UAS avec lesquels EUROCONTROL coopère dans le cadre du projet ACUTE, ont conduit à envisager le déploiement en mode expérimental sur les aéroports d’Orly et Charles de Gaulle pour une période limitée afin d’évaluer concrètement le trafic UAS à leurs abords.

De nouveaux moyens de lutte anti-drone pour les armées françaises

En outre, depuis quelques semaines, ASD a officiellement mis en place son application « Fly Safe », un système complet permettant la gestion de l’enregistrement et des demandes d’autorisation drone, la synchronisation des trafics habité et non-habité ainsi que le suivi de l’activité “Drone” sur le territoire monégasque. Il s’agit du premier UTM (Unmanned Traffic Management) véritablement complet mis en service dans le monde selon ses concepteurs…

Jérôme Bonnard

L’application gratuite FlyBy pour la préparation de mission drone

Jérôme Bonnard

Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.