Accueil » WAC 2019 : le championnat du monde de voltige s’annonce passionnant

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

WAC 2019 : le championnat du monde de voltige s’annonce passionnant

Le français Louis Vanel remporte la première épreuve du championnat du monde voltige qui a débuté, le 22 août 2019, à Châteauroux. D’entrée, la domination française est remise en question. Les WAC 2019 vont réserver des surprises.

24.08.2019

Louis Vanel réussira-t-il à garder le maillot jaune des WAC 2019 jusqu'à l'ultime épreuve ? © Elodie Claudin / WAC 2019

Tout s’est joué à moins d’un point. Sur un total de 3.992 points, ce n’est même pas l’épaisseur d’un papier à cigarette. Du coup, il aura fallu attendre le passage du tout dernier des 61 concurrents dans le box pour être sûr que Louis Vanel était bien le premier devant le russe Mikhael Mamistov. D’emblée, les français savent qu’ils vont devoir se battre sur chaque figure de chaque programme pour aller chercher le titre suprême.

7 français dans le Top 10

Alexandre Orlowski, le chef de file de la voltige française, est troisième. « Seulement » troisième serait-on tenté de penser tant le champion du monde 2015 apparaît dominer son sujet. Les trois premiers ont réalisé un score supérieur à 80% qui atteste du niveau exceptionnel de la compétition. Derrière, les poursuivants sont dans le rythme, à commencer par l’espagnol Castor Fantoba qui aux commandes de son Sukhoi 26M totalise  79,668 %, à 20 points seulement devant Mikaël Brageot, cinquième. Olivier Masurel, sixième, et Florent Oddon, septième, se tiennent à un demi-point. Suivent Thomas Libaud, huitième, et Victor Lalloue, neuvième. Le russe Vladimir Gavrilenko complète le Top 10.

Sept français dans les 10 premiers, c’est un score qui donne le sourire à l’entraîneur national Patrick Paris et au Directeur technique national Loïc Logeais, d’autant que le huitième français, Alexandre Leboulanger se classe 15ème. La météo étant annoncée favorable sur les jours à venir, le championnat devrait donc se jouer sur quatre manches. Les prétendants au titre n’auront pas le droit à l’erreur.

Le duel Lemordant-Kapanina n’a pas eu lieu

Chez les filles, la bataille est lancée, et elle s’annonce également serrée. Mais cette première manche a atteint une intensité dramatique rare. La russe Sveltlana Kapanina, s’est élancée la première dans le box. Elle a manqué une figure à gros coefficient. D’emblée, elle écope d’un zéro qui aurait dû lui ôter tout espoir de victoire finale. Aude Lemordant n’a pas profité de cette ouverture pour enfoncer le clou et crucifier son adversaire directe, la seule qui, avant le début des WAC 2019, apparaissait comme capable de lui empêcher de faire la passe de trois, en remportant son troisième titre mondial d’affilé, cette année à Châteauroux.

Les circonstances n’ont pas joué en faveur de la française qui avait tiré le 33ème rang dans l’ordre de passage. Au terme de la première journée de compétition et après avoir jugé les 32 premiers concurrents, le jury a décidé de garder les 29 derniers pour le lendemain. Du coup, Aude Lemordant s’est retrouvée, la première à voler, le deuxième jour, en tout début de journée. La hantise de tout compétiteur. Quelle qu’en soit les causes, la française n’a pas volé à son niveau, et du coup elle a gaspillé l’atout qu’elle avait sur son adversaire russe. Balle au centre !

En entame de mondial 2019, on attendait un duel entre Lemordant et Kapanina. Il n’a pas eu lieu et au final, c’est Bénédicte Blanchard qui décroche la médaille d’or. Une juste récompense pour la numéro deux française qui depuis des années évolue dans l’ombre d’Aude Lemordant. Lemordant est deuxième devant l’allemande Heike Sauels. Kapanina est cinquième, à 200 points derrière Lemordant. La transfuge Mélanie Astles qui vole depuis cette année sous les couleurs de la Grande-Bretagne, est quatrième.

WAC 2019 : ce qu’il faut savoir pour apprécier le programme « Connu-libre »

Le bilan de cette première manche est encourageant pour l’équipe de France qui remporte les deux premières médailles d’or en individuel et qui place une sérieuse option sur le titre par équipe. Il reste trois épreuves. Les paris sont ouverts. Les WAC 2019 vont mettre les nerfs des supporters à rude épreuve.

Gil Roy

 

WAC 2019 – Classement du programme Connu-Libre

RangPaysPiloteAvionScore %
1Vanel LEA330SC81,479
2Mamistov MEA330SC81,465
3Orlowski AEA330SC80,967
4Fantoba CSU-26M79,668
5Brageot MEA330SC79,283
6Masurel OEA330SC78,705
7Oddon FEA330SC78,695
8Libaud TEA330SC77,628
9Lalloue VEA330SC77,589
10Gavrilenko VEA330 SC77,164
15Leboulanger AEA330SC75,796
25Genevey DEA330SC72,595
26Blanchard BEA330SC72,261
31Hory AEA330SC71,631
33Lemordant AEA330SC71,525
35Sauels HEA330SR70,288
36Astles MEA330SC69,620
47Kapanina SEA330 SC67,399

 

Résultats complets de la première manche

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.