Accueil » Cent ans après, un hydravion sur l’île d’Oléron

Cent ans après, un hydravion sur l’île d’Oléron

L'association Française d'Hydraviation s'est associée à la commémoration d'un drame qui a, en août 1918, a fait huit victimes parmi les soldats américains basés à Lannelongue  (Saint Trojan les Bains), sur l' île d'Oléron.

27.08.2018

Amerrissage d'un hydro-ULM à Lannelongue, dans le sillage des Curtiss américains de 1917-1978. © X.F. Durrleman /

Le 20 août 1918, huit soldats américains ont perdu la vie sur la base militaire de Saint-Trojan-les-Bains sur l’île d’Oléron, victime de l’explosion accidentelle d’un avion. En mémoire de ce tragique événement, 100 ans plus tard, à l’occasion d’une commémoration officielle,  un hydro-ULM a renouvelé des amerrissages sur l’ancienne hydrobase de Lannelongue dans l’Île d’Oléron (Saint Trojan les Bains).

Les hydravions américains Curtiss, qui patrouillaient à l’époque dans le secteur à la recherche des U-Boots allemands, étaient des appareils à coque, à l’instar du Seamax qui est venu célébrer ce centenaire aéronaval. C’est en présence du Vice-Consul des Etats Unis, du Sous-Préfet de Rochefort, du Maire de Saint Trojan et d’autres élus locaux que l’ULM a pu remonter la cale qu’utilisaient les hydravions américains dans les années 1917-1918.

Un ULM hydro Seamax à Saint-Trojan (île d’Oléron). © X.F. Durrleman

Cette commémoration a aussi été une opportunité pour l’association Française d’Hydraviation de rappeler aux élus locaux que le site mérite de poursuivre les travaux en vue d’une création d’hydrosurface permettant de faire découvrir le sud Oléron avec d’autres hydravions et hydro-ulm.

15 commentaires

  • Parizot Bon

    Bonsoir , je suis très intéressée par ce livre sur la base aéronavale américaine à St Trojan ces années 1917 et plus . Ma grand mère vivait là à cette époque puis mon père est né en 1921 , elle n’ a jamais jamais rien raconté de cette époque sans doute douloureuse mais j’ aimerai tant connaître quelques détails et découvrir peut-être un grand père américain .On ne sait jamais , peut-être , d’ avance merci .

  • Henri Conan

    Bonjour,

    Comment se procurer le livre de M. Lafon ?

  • belin

    a l’attention de PIPER .CLUB FRANCE, j’ai une paire de flotteurs et leurs accastillages qui pourraient s’adapter à un piper. Ce sont des « Morosini » , qui étaient montés sur mon Scub avec lequel j’ai fait plusieurs rassemblements à Biscarosse. A+

  • LIRON

    Bonjour,

    Je pense qu’il aurait été plus opportun de faire venir un Catalina qui aurait mieux représenté

    l’esprit de commémoration France/USA pour cet évènement.

    Par exemple, le Catalina PBY5A (N 9767) qui est un habitué des terrains d’Aviation

    et plans d’eau français, avec un équipage américain formidable.

    Il était venu à Istres en 2016 pour le 70e anniversaire de l’EPNER.

    Ceci n’est que mon modeste avis.

    Daniel LIRON (journaliste aéronautique)

  • Philippe LAFON

    Bonjour,
    Je voudrais corriger quelques détails dans votre texte de présentation et en profiter pour apporter quelques informations si vous le voulez bien .
    L’ancienne base n’est pas celle de Lannelongue, ce nom viendra plus tard quand elle sera transformée en sanatorium, mais celle de l’US naval air station de St-Trojan.
    Les hydravions présents au début de la station sont des Levy-Le Pen avant ‘ remplacés progressivement par des Curtiss. Ce sont effectivement des appareils à coque centrale.
    Ce n’est pas le vice-consul mais le consul de Bordeaux qui était notamment présent.
    L’histoire singulière de cette station aéronavale américaine vous est contée dans un ouvrage de 150 pages que j’ai écrit à la demande des autorités locales. Il est sorti à cette occasion.
    Merci d’avoir relaté cet évènement insulaire et bon vent au projet d’hydrobase à cet emplacement qui est devenu un lieu de mémoire US puisque c’est la SEULE station des 27 construites par les Américains en Europe qui soit encore dans son état d’origine à 70% !
    Philippe Lafon
    Historien oléronnais

  • Notre association PIPER. CLUB FRANCE s associe totalement à la réouverture
    De cette hydrobase

  • Sand

    C est bien ça ne fera pas de bruit supplementaire 😤

    • Gérard Dupuy

      C’est vrai, il vaut mieux entendre les klaxons et autres de nos grandes villes !!!!
      C’est une commémoration, des hommes sont mort pour la France !!!!! Alors quand j’entends des personnes se plaindre des coqs, criquets et autres, excusez-moi, mais ça a le don de m’irriter.

      • Marie Montagnon

        Les coqs peuvent néanmoins être dérangeants lorsqu’ils se trouvent sous la fenêtre des chambres. Dans tous les cas de figure, se mettre à la place des personnes qui rouspètent et se demander si on serait content à leur place ! Pour le reste, il est toujours bon de penser à ceux qui ont pensé à nous… Peut être même malgré eux, sait-on jamais… Je dirai même plus : Penser à eux est la moindre des choses…

  • Arnaud Rispal

    C est magnifique !

  • PUYBASSET

    Super Jean-François, le devoir de mémoire est une partie intégrante de notre passion.
    Amitiés
    Richard PUYBASSET

  • Cyril

    Oui, pour le retour de l’hydro en France ! Nous avons tellement de lacs, de côtes, et d’histoire, pourquoi s’en être éloigné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.