Accueil » Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel

Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel

Jean Délémontez est décédé le 7 juillet 2015 à l’âge de 97 ans. Ce mécanicien de génie est le créateur, avec Edouard Joly de la famille des Jodel, du « Bébé » D9 au « Mousquetaire » D140. La formule Jodel sera reprise par Pierre Robin pour donner naissance à la lignée des « DR » : D comme Délémontez, R comme Robin. C’est un grand pionnier de la démocratisation de l’aviation légère qui disparaît, un homme humble. G.R.
Jean Délémontez, en 2008, à l'occasion d'un rassemblement organisé pour les cinquante du premier vol du D140 Mousquetaire

10.07.2015

21 commentaires

  • gambini roger

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    monsieur DELEMONTEZ
    pour mon premier vol c’était un 112 mon lâcher c’était un 112………….
    s’ il te plait monsieur jean DELEMONTEZ dessine moi un avion je vais le construire :la retraite arrive et ce sera un D140 remorqueur juste pour remorquer les copins,et aller me promener je passerai te le montrer un jour ou il fait beau………. merci

  • Guy DUCEPT

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Je n’oublierai jamais ce petit Avion : le J 112 FBKJZ, sur lequel j’ai fait mon apprentissage en 1970, et sur lequel j’ai été lâché par Norbert CAUBIT à l’aéroclub d’Andernos. Je ne risquais pas d’oublier les volets au décollage et à l’atterrissage : il n’y en a pas. Quant au carburant, la jauge qui se balançait au dessus du capot moteur devant le pare-brise suffisait à m’y faire penser. C’était de bons et privilégiés moments…..et maintenant de bons souvenirs.
    Merci Monsieur DELEMONTEZ, et bon vol.

  • Patrick PUJOL

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Je me rappelle avoir surpris une journaliste qui pour conclure un reportage sur la construction m’avait demandé : quel est votre concepteur d’avion préféré….quand elle a entendu votre nom elle s’attendait visiblement à quelqu’un d’autre.
    En vous disant une fois de plus merci je garde en mémoire vos précieux conseils pendant les essais en vol d’un 113 qui me donnait du fil à retordre….et cette agréable rencontre à VICHY avec l’ami Jacques CHAMAYOU.
    Vos avions n’ont pas fini de se construire !!

  • Maurice Delort

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Un grand merci, monsieur. Le souvenir de mon premier lâcher en ce matin de printemps 1967 sur D 112 ne m’a jamais quitté, grâce à vous, à votre complice Mr Joly et aussi bien sûr grâce à ma monitrice Sophie. Depuis, de nombreuses heures de vol en DR 1051, 250, 300, 400 m’ont enchanté. Merci et bons vols dans les étoiles. Nous ne vous oublierons pas et la lignée des Jodel n’est pas prête de s’éteindre.

  • MERCIER Gérard

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Tristesse lorsqu’un copain de DIJON m’a appris ce départ.
    Alors hier lorsque j’ai décollé aux commandes de mon BB classé ULM, j’ai eu une pensée pour ce grand Monsieur.
    Mon ancien instructeur lui aussi disparu me disait en parlant du BB: « DELEMONTEZ a eu un coup de génie quand il a conçu cet appareil.. »
    DELEMONTEZ ? L’homme sans qui l’aviation légère ne serait pas devenue ce qu’elle est…

    Un grand merci à vous…

  • Mpascalm

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Merci de nous avoir construit de si beaux jouets ;
    Chez les pilotes d’avions il y ceux qui n’ont jamais voler en Jodel et puis il ya les autres !
    Bons vols Jean et bien le bonjour à Auguste Mudry !

  • Jean-Christophe Andriot DIJON

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Un homme d’exception qui aurait certainement trouvé les mots en ce jour difficile où ils nous manquent. Son sens extraordinaire de la formule nous aurait alors rendu le sourire !
    Gentillesse, Simplicité, clairvoyance rayonnaient de cet autodidacte passionné, avec toujours ce brin de malice au coin des lèvres et dans le regard.
    Jean, en hommage, je vous dit à nouveau Merci pour cette leçon de vie. Nos rencontres sont dorénavant des trésors dans ma mémoire, qui s’ouvriront à chaque ronronnement d’avions traversant le ciel… il est à vous maintenant.
    Condoléances sincères et attristées.

  • nico dijon

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    un grand merci à ce Monsieur pour la qualité et la quantité de ces créations bien sur,je voudrais ajouter que quand il a sorti ces premiers jojo , y avait rien du tout dans la France de l après guerre,pas de technologie pas de moteurs meme plus tard pour le mousquetaire y avait que le lycoming 180 ch le même qu aujourd hui !!!! ,en France tout c est cassé la figure petit a petit, les moteurs Renault , potez etc……il avait déjà pas loin de 80 ans quand il a fait le D 20 un bien joli ptit coucou alors si ce monsieur avait eu toute la technologie d aujourd hui des moteurs moins gourmands ,plus légers plus les ordinateurs ……..voila, au revoir MONSIEUR et merci

  • CROUZY Bernard

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Merci de m’envoyer régulièrement votre Newleter.
    Cordialement,
    B. Crouzy

  • Simon

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Et oui…
    Premier lâché sur DR 300 pour y trouver ma vocation, et après le 320 et le 777 quel plaisir d’aller faire du Jojo!
    Merci. Repose en paix

  • Gambarelli Pierre

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Au revoir Monsieur.

    J’ai connu mes plus belles émotions grâce à votre génie et à votre enthousiasme. Je sais que j’aurai la chance d’en vivre encore et encore… Je vous en prie, assis sur le bord de votre nuage à nous regarder passer,soyez indulgent lorsque la bille sera un tantinet de côté… C’est parce que nous nous croyons parfois oiseaux…
    Aujourd’hui encore, je vais voler grâce à vous, grâce à vous je vais encore avoir l’impression que mes bras sont glissés de chaque côté de l’aile, grâce à vous je vais jouer avec cette merveilleuse prothèse à voler que vous avez imaginée sur quelques feuilles de dessins, que vous avez façonnée avec votre compagnon… Merci, merci.

  • SIMON

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Cet homme est l’inventeur d’un petit appareil qui a fait de nombreux heureux, et pour avoir volé en double dans un Robin DR380, je dois avouer que c’est fabuleux et tellement agréable. Le décès de ce monsieur est une grande perte pour notre pays et tous les pilotes, j’adresse à sa famille mes condoléances les plus chaleureuses en espérant que dans ce pays au moins les honneurs auxquels il a droit lui seront rendus.

  • Nil

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Je ne sais pas quoi dire pour cette triste nouvelle,
    Je fais mon apprentissage en jodel d112, et suis fan des avions Jodel,
    Que serait l’aviation légère française sans les Jodels? ces machines qui réunissent beaucoup de qualités que doit avoir un avion?
    Les Etats Unis ont eu leur piper cub pour démocratiser l’aviation,
    Nous, nous avons les avions Jodels, grâce au travail à l’idéal de cet homme et Mr Joly.
    Nous pouvons être heureux de ce fabuleux héritage.
    Puisse-t-il reposer en paix avec beaucoup de Jodels!

  • gerard weber

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Merci de l’ hommage que vous faites à ce véritable pionnier qui a participé aux développement de l’ aviation avec un petit A, mais combien de pilotes lui doivent leur vocation….
    Au moment où on se dispute un faux exploit ( première traversée de la manche avec des électrons), il aurait été bien que les grands médias fassent un minimum pour évoquer sa mémoire
    Merci et Chapeau Mr Delemontez…..

  • Bernard Bacquié

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    J’ai dépassé les 20 mille heures de vol, piloté des Caravelle, 707, 747 et 777, une quarantaine de machines plus modestes, et même amené à la main le Concorde à travers le mur du son jusqu’à Mach 2 ou encore un F-16 au simulateur. Cependant, mon plus intense souvenir reste mon lâcher sur D-112. Quel avion merveilleux ! Pour moi, il demeurera à jamais le symbole de la liberté.
    Paix et remerciements à vous, Monsieur Délémontez.

  • VAUDÉ Jacques

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    L’aéroclub du Boulonnais comme tous les aéroclubs de france est en deuil et tient à rendre hommage à ce visionnaire de la légèreté, maître mot en aéronautique.
    Je me souviens de ces propos concernant les DR « moderne » et leur cure d’amaigrissement nécessaire de 50 kg !
    Retour aux sources aujourd’hui plus que jamais à l’heure de l’électrique balbusiant « fer à repasser ».
    Jacques, pilote heureux de voler encore et encore sur les avions conçus par Jean Délémontez…

  • JYM

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Les Mousquetaires et les Abeilles sont toujours en service au sein des Forces, notamment sur la base de Salon de Provence où ils servent à la formation des élèves Navigateurs et au remorquage de planneurs. L’Aviation légère française vient de perdre un de ses Pères mais son oeuvre et son génie perdurerons. Merci Mr Délémontez et bon vol.

  • Laurent Cadoux

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Avec le décollage de Jean, j’ai une pensée pour l’ami Jacques, son fils, et aussi pour Thérèse et Pierre, ses compagnons d’industrie.
    Pour le peu que j’ai connu Jean, je peux affirmer que c’est un grand bonhomme qui est parti, nous laissant des ailes en héritage.
    Et je retiendrai sa jolie formule : « ce qu’on ne met pas dans un avion, ça ne pèse rien, ça ne coûte rien et ça ne tombe pas en panne ! »

  • CHOLLET Jean-Louis

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Bonjour à tous,
    Propriétaire de deux Jodel il y a quelques années, et ayant effectué plusieurs centaines d’heures de vol sur ce type de machine, c’est avec beaucoup de tristesse que je je reçois cette nouvelle. On a coutume de dire que tel ou tel personnage a marqué l’histoire, je pense que Monsieur Délémontez compte parmi ceux-là. Si je possédais toujours mon « Bébé » ou mon « 112 » je collerai un petit ruban noir dans le coin supérieur de sa gouverne direction en signe remerciement.
    Bon vol à vous, Monsieur Délémontez
    JL Chollet

    • DANE Serge

      Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
      Je ne peux que m’associer à Jean-Louis,
      Nous devons nos premières heures de vol et nombreuses heures de bonheur au dessus du Bassin aux commandes de nos BB respectifs à M.DELEMONTEZ.
      Le rassemblement de Lesparre en 78/79, la photo avec le « Maître » comme disait Xavier est toujours sur mon bureau.
      J’ose penser que de nombreux pilotes d’Aéro-club mesurent à quel point nous lui sommes redevables.
      Serge

  • BERTHIER

    Décès de Jean Délémontez, le père du Jodel
    Que mes D112 ( sans démarreur) et 119 ( qui montait mieux en montagne) tous deux en CNRA m’ont donné de grands moments de joie, d’émotion de « chaleur » aussi ; j’encourage de lire un bouquin remarquable, documenté et humain voire humaniste , le titre  » Avions JODEL » de Xavier Massé publié aux nouvelles éditions latines publié en 1996
    Puis ce fut la famille Robin DR400 j’aime bien …
    Dommage que la législation soit si contraignante … et le coût horaire si élevé …
    C’est la raison pour laquelle je me suis orienté vers l’ULM …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.