Accueil » Deux Vampire en feu à Melun-Villaroche

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Deux Vampire en feu à Melun-Villaroche

Bien que la piste criminelle soit peu probable, la police scientifique a ouvert une enquête pour connaître les causes de cet incendie, qui, le 8 décembre 2018, a détruit complètement un des quatre De Havilland DH 100 Vampire (F6B) du Cercle de Chasse de Melun-Villaroche et fortement endommagé un autre.

16.12.2018

60 pompiers et leur matériel ont été nécessaires pour circonscrire l'incendie du hangar, dans lequel a été totalement détruit l'un des Vampire du Cercle de Chasse de Melun-Villaroche. © F. Desprez SDIS 77

Il était un peu plus de 7 heures  lorsque les pompiers reçurent un appel sur le central les informant que des flammes importantes sortaient de l’un des 3 hangars tonneaux abritant la collection des quatre derniers De Havilland DH 100 Vampire (F6B) encore en état de vol dans l’hexagone, réunis au sein du « Cercle de Chasse de Melun-Villaroche » (CCMV). Ainsi, plusieurs heures durant, une soixantaine de pompiers ayant  mis en service 3 lances à main et une lance canon sur le Fourgon Mousse Grande Puissance (FMOGP), luttèrent contre les flammes et tentèrent de sauver ce qui pourrait l’être encore. Heureusement, l’incendie n’avait pas encore affecté les deux abris contigus, épargnant deux autres appareils qui y étaient abrités.

spectacle de désolation après l’extinction des dernières flammes © SDIS 77

« Je suis arrivé sur place, le temps de faire la route depuis mon domicile environ 1 h 15 après le début du sinistre, le hangar était déjà bien consumé… » précise Bernard Vurpillot, propriétaire de l’un des Vampire (F-AZHX)  heureusement épargné «… les pompiers, très efficaces, avaient ouvert les portes du hangar sous celui où est abrité le mien et l’avaient sorti.» ajoute t’il.

Stigmates importants sur le second Vampire. Pourra t’il revoler un jour © SDIS 77

S’il est encore trop tôt pour effectuer un bilan précis des dégâts, on peut déplorer aujourd’hui, outre la perte complète d’un hangar, la destruction totale de l’une des 2 machines qu’il renfermait et, sur le second appareil, des déformations structurelles importantes de toute la partie arrière du fuselage bi-poutre, s’étendant jusqu’au bord de fuite de l’aile. Ce constat initial ne présage aucunement de ce qui pourra être découvert lors du démontage de l’avion, en particulier pour tout ce qui touche à la motorisation.

Bien qu’il semble qu’une cause criminelle soit écartée, la police scientifique, sensibilisée par les événements consécutifs aux mouvements sociaux actuels et les dégradations qui y sont associées, a également ouvert une enquête, en complément des investigations habituelles. Ph.C

5 commentaires

  • FL

    j’ai volé sur un de ce avions. quel malheur!

  • HG

    J’ai beaucoup de la peine pour ces passionnés qui passent des milliers d’heures à restaurer ces avons historiques et qui les font voler!

  • ZAMORA

    Terrible! Quel dommage. Sans vouloir chercher à tout prix des responsables, c’est bien qu’une enquête soit ouverte. Cela permettra de comprendre l’origine de l’incendie et d’essayer d’ éviter que cela ne se reproduise. Espérons que le second soit réparable.
    Financement participatif???

  • Jean-Marc

    Quelle tristesse, des avions merveilleux témoins d’une époque révolue et devenus rares aujourd’hui ! Quand la Suisse a vendu les siens et le stock de pièces détachées, je me rappelle qu’il y avait foule et faute de place et de moyens à l’époque je n’ai pas réussi en acheter un, regrets encore aujourd’hui !
    Espèrons que l’appareil endommagé pourra revoler, on doit pouvoir trouver les pièces en Europe ou aux USA, sinon il faudra les refabriquer, mais cet avion le mérite amplement !

  • L'amateur d'aéroplanes

    Houille, le désastre…. Il ne reste pas tellement de ces avions en état de vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.