Accueil » Fin de l’aventure du Constellation Suisse

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Fin de l’aventure du Constellation Suisse

Dans un communiqué laconique, l'association Super Constellation Flyer a annoncé que son appareil emblématique était désormais hors service et que l'association, privée de son objet, sera dissoute. C'est une nouvelle terrible pour tous les amoureux de ce superbe avion qu'est le Lockheed Constellation.

3.05.2019

Le Constellation Suisse comme on risque de ne plus jamais le voir, en vol... © F. Marsaly/Aerobuzz.fr

Lors de la réunion de son conseil de direction, le 23 avril dernier, l’association a fait le constat que son appel au financement était un échec et que la remise en état de vol du HB-RSC n’était plus envisageable. Un liquidateur, Peter Manzoni a donc été nommé et va présider à la dissolution de l’association.

Le sort de l’avion n’est pas encore définitivement fixé même si l’association entend faire son possible pour que l’appareil puisse continuer à être « accessible à tous les passionnés d’aviation et au public« . Un objectif dont il faut désormais définir les modalités, un travail complexe.

A quelques semaines du Salon du Bourget où le Constellation a été régulièrement présenté en vol aux couleurs de son sponsor de l’époque, c’est une nouvelle particulièrement triste qui touche cet appareil aussi emblématique qu’élégant et une fin amère pour un si ambitieux projet.

FM

17 M€ pour remettre en vol le seul Constellation européen

5 commentaires

  • stanloc

    J’ai fait partie de la Super Constellation Flyers Association, dès les premières heures et j’ai fait un vol Genève-Le Bourget à bord de cette merveilleuse machine, à l’occasion de sa seule (?) participation au meeting de Cerny-La Ferté Alais. Mon impression c’est que les responsables se sont peut-être trop repliés sur la Suisse. Il est navrant qu’à son arrivée en Europe, cet avion n’a pas été accueilli par les compagnies aériennes qui l’avaient fait voler : Air France en tête car à elles trois elles auraient pu déjà financer une peinture à leurs couleurs. Heureusement que l’horloger suisse a fait ce qu’il a fait mais le look de l’avion n’était pas aussi tape à l’oeil que s’il avait été magnifié par la présence de la « crevette ». Il faut ajouter à cela les turpitudes de l’administration au sujet du choix de sa licence d’exploitation.

    • LBE

      Les compagnies dites historiques rivées sur leurs comptes d’exploitation et le yield management n’ont cure de ces témoignages du passé dont l’intérêt publicitaire en terme de communication basée sur les prix, le confort matiné de greenwashing est sans doute très relatif…On peut et j’en suis, le déplorer cependant Lufthansa a très récemment abandonné le 1049 qu’elle envisageait pendant si longtemps de lui faire retrouver le ciel ! Pour ma part il me restera cette nostalgie d’un vol à son bord dans les Alpes avec une coupe de Champ’ d’une année de plus…Que va t il devenir?

  • fildru

    Mieux vaut beau en statique qu’ un vol a l’ horoscope tout noir ! C’ est beau dans un coin de hangar musée , les jeunes pourront admirer , il avait une courbure fuselage comme le Concorde , quant aux ailes , c’ était l’ homotecie du p38 Lockeed , constructeur …

  • Pilotaillon, Europe First

    -« Dommage k’ce monument de l’histoire n’aiye pas la même aora qu’Notre Dam’…
    Vous ôtres Européens de l’Histoire du ciel pouvez-vous pas vous mobiliser pour un si bel engin volant v’nant de Burbank de bleu ? » (vous avez reconnu mon bel accent Gneuvois ou Vôdois,… ou entre deux)

    On ne peut pas ignorer le mérite de nos voisins Helvètes passionnés, cependant nous avons tant de machines locales qui attendent de reprendre du service, dont les créateurs son certes moins mythiques que ce cher Clarence, mais qui ont également écrit de très belles pages de notre histoire. (Simoun, Mystère IV, Bugatti,… Concorde ?)

    Dit’ donc : est-ce que l’on parle le Schwyzerdütsch à Marcé ou à Cerny ?

  • marc debeer FCMA aéromaritime

    une grande tristesse, j’espère qu’il sera préservé dans un musé…courage à l’équipe, on connait ce genre de problème…Marc debeer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.