Accueil » Huit morts dans le crash d’un Beriev 200 en Turquie

Huit morts dans le crash d’un Beriev 200 en Turquie

Dans l'après-midi de ce 14 août 2021, alors qu'il opérait dans une région montagneuse du sud de la Turquie, un des deux Beriev 200 Russes loués depuis le mois de juillet par Ankara s'est écrasé. Il n'y a aucun survivant.

14.08.2021

C'est ce Beriev de la Marine Russe, reconnaissable avec sa livrée noire, qui a été perdu aujourd'hui en Turquie avec son équipage. © Beriev

Cinq militaires Russes et trois Turcs se trouvaient à bord de ce Beriev relevant de la Marine Russe, le tout premier livré à cette arme il y a deux ans.  Les vidéos de l'accident montrent que l'appareil a percuté le relief après avoir largué sa charge mais les raisons du drame ne sont pas évidentes pour autant. Cette nouvelle catastrophe vient donc s'ajouter à celle des feux qui ravagent le pays et qui ont entraîné la sollicitation de nombreux renforts étrangers,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

9 commentaires

  • Jacques JOLY

    Beaucoup ont rapidement condamné les aéronefs à hélices! Et pourtant ils font encore preuve de leur efficacité: Canadairs, A 400 M, Tu 95…
    On a oublié le ratio coût-efficacité. On le voit avec le F 35 qui risque d’être le tonneau des danaïdes de l’US Air Force!

  • ziabka

    le beriev 200 est un appareil que j’admire .Mais les avions à reactions sont moins manoeuvrant que ceux à helices ; ceci expliquant cela . merci de m’eclairer . merci

    • Jean-Mi

      Ces deux types d’avions n’ont pas été conçus pour la même chose, et donc ne font pas la même chose au final. CQFD.
      Chaque configuration a ses avantages et ses inconvénients.
      Un jet est optimisé pour voler vite et haut. Pour aller loin, rapidement (mach élevé), sans trop consommer, donc à haute altitude. Il n’a donc pas besoin d’être maniable, ni de savoir voler doucement. Cet avion a donc une aile d’assez faible surface et des petites gouvernes dont il ne se sert quasiment pas en croisière, ni en procédures de départ/approche qui sont longues et plates.
      Un avion à hélice est lui plutôt optimisé pour les missions courtes, là ou une hélice à l’avantage d’un très bon rendement (en accélération, freinage, reprise) mais le défaut d’une plage de vitesse limitée et plutôt basse. En lui adjoignant une belle aile (grande surface, grosse hypersustentation, grosses gouvernes), on fait donc un avion particulièrement optimisé pour se faufiler partout et être maniable.
      Maniable, ça veut dire manœuvrer dans un petit volume. C’est donc plus facile quand on vole doucement que quand on vole vite. Voir ce que vous pouvez faire en vélo pour l’analogie.
      Manœuvrer, c’est dans le plan horizontal (virages, changements de direction), mais aussi dans le plan vertical (changement d’attitude, ressource, plongeon dans un vallon, mais aussi capacité de monter ou descendre fort).
      Le Beriev est très performant pour aller arroser un feu qui se trouve loin en très peu de temps, ou du moins se projeter rapidement sur le lieu de l’action (genre aller de Russie à l’Algérie dans la demie-journée sans escale). Mais il passe vite sur le feu (pas facile de viser juste), et ses réacteurs ont moins de reprise qu’une hélice pour relancer la bête. Mais il peut ensuite aller rapidement recharger sa soute dans un aéroport ou un lac distant.
      Le Canadair est l’exemple type de l’avion lent mais hyper maniable, qui peux aller larguer sa charge partout, très précisément car doucement sur la cible, puis remettre les gaz et monter fort en virage. Mais pour aller en Turquie depuis le sud de la France il lui a fallu du temps, c’est loin quand on va pas vite. Par contre si il y a un lac en bas de la colline ou un aérodrome pas loin, il est super efficace. Voir en Algérie avec la mer à quelques km d’un feu permettant de très nombreuses rotations.

      • Vladimir_K

        J’ajouterai que l’extinction des feux n’est pas la seule mission (ou même la mission principale) du Be-200. C’est un appareil intéressant pour les missions de SAR, du fait de son rayon d’action d’une part, et sa capacité à se poser sur l’eau (et récupérer des rescapés) d’autre part. C’est aussi un chasseur de sous-marins, un appareil de transport et un appareil de surveillance.
        Il a forcément fallu faire des compromis dans les performances pour chacune de ses missions, mais globalement, il reste en effet un appareil qui a tout à fait sa place entre les CL-*15 et le 747 Supertanker d’Evergreen.

  • Celik

    Par ce qu en france les moyens aériens pour les incendie forestier sont supérieur
    Pourquoi vous mettez tout de suite les moyens aeriens faibles .li ya eu 240 incendie .comment vous faite pour les etteindre tous
    En australie les feux ont durer plus de 2 mois en usa c est pire et en france aussi.
    .

    • L'amateur d'aéroplanes

      Veuillez éviter de raconter des sottises. Le fait est que les gouvernement turques à négligé la sécurité civile et n’a pas fait de prévention. Le maigre budget utilisé n’a même pas était utilisé ! La France à envoyer des Canadairs en Grèce et Algérie.

    • JMB

      Oui, en France les moyens aériens sont très largement supérieurs. Pas encore suffisants, mais très supérieurs.
      Désolé si la vérité ne vous plait pas.

    • Kaz

      Celik vous racontez n’importe quoi.
      La Turquie ne possède aucun avion bombardier d’eau.
      Comme le dit le précédent commentaire ils ont négligé les dépenses pour la protection civile et encore moins pour la prévention et la lutte contre les incendies. Ils ont des avions de combat, continuent d’acheter des missiles, construisent des barrages détruisant des vestiges vieux de 10 000 ans des premières civilisation mondiales. Par contre aucun canadair!

    • Kaz

      Cette nouvelle est horrible, malheureusement je le redoutais depuis longtemps. Cet avion est très puissant je redoutais un crash vu le relief très escarpé dans tout le pourtour méditerranéen.

      J’espère que cela ne nuira pas à la confiance en cet avion qui est malheureusement boycotté par les occidentaux.
      C’est le seul bombardier d’eau amphibie disponible. Le nouveau canadair CL-515 ne viendra que plus tard dans la décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.