Accueil » Il était une fois un aéromodéliste pilote de Tigre de l’ALAT

Il était une fois un aéromodéliste pilote de Tigre de l’ALAT

Ce nouvel épisode "Aéromodélisme et vocations aéronautiques" produit par la FFAM nous emmène à Phaslbourg au sein du 1er régiment d'hélicoptères de combat. A la rencontre du Capitaine Romain, pilote de Tigre et de multiples catégories de modèles réduits...

9.07.2021

Le Capitaine Romain, pilote de Tigre au sein du 1er régiment d'hélicoptères de combat (ALAT) se confie auprès des passionnés d'aéromodélisme de tous âges... © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Fils d’un ancien pilote de l’ALAT, lui aussi piqué par le virus de l’aéromodéisme depuis son enfance, le Capitaine Romain est au service du 1er régiment d’hélicoptère de combat depuis 2011.

Il a débuté l’aéromodélisme à l’âge de 4 ans sur planeur télécommandé… Cette passion ne l’a jamais quitté. Pour lui aucun doute,  » l’aéromodélisme m’a amené à la volonté de devenir pilote ».

Après 10 années passées au sein du 1er RCH sur Tigre, le Capitaine Romain retourne dans le civil dès juillet 2021… © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Au fil de sa carrière, la pratique lui a permis d’acquérir « une certaine maturité, notamment de la rigueur, le sens des responsabilités… »

Il nous raconte ce lien indissociable entre son métier et ce loisir dans ce nouvel entretien aussi passionnant qu’authentique..

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • Thomas B

    Et accessoirement en fin de formation voltige grandeur, bientôt le BFV1😉. Quel touche à tout doué ce Romain.😁.

  • LBE

    Une communication fédérale qui survient bien tardivement tant le constat est accablant à la moindre rencontre ou il nous est dorénavant demandé les papiers suivants :

    -attestation de réussite du test alpha tango « de pilote sans personne à bord »
    -attestation d’enregistrement du modèle présenté dans cette plateforme
    -attestation de pilote de démonstration à jour et en accord avec la catégorie du modèle présenté
    -balise de détection à bord (si la rencontre a lieu dans une plateforme ouverte à la CAP)
    -licence fédérale
    Les organisateurs n’ont guère le choix et se désolent de la baisse sensible des participants qui voient leur loisir scientifique se muer en visite de QHS.

    C’est de plus en plus décourageant sachant que ce mille feuille n’est pas appelé à à s’alléger.
    Les autorités n’ignorent certainement pas cette erreur de ciblage tant l’actualité récente en matière de trafic de stupéfiants en atteste (transport maritime et veille à distance durant les « transactions ») .

  • Jérôme

    Il y a urgence à sauver le modélisme en France, Aero comme surface. Tout est fait pour le tuer, loi drone bien plus terrible que prévu, loi sur le carburant, catégorie etc…

    Les clubs ont été créés en France avant le monde entier, pour réunir en milieu sécurisé et de connaissances, les passionnés qui ont forcément besoin de débuter un jour et d’apprendre les règles élémentaires.
    Au delà de cela, passé les périodes enseignants la construction d’avions de planeurs a l’école de la République, les clubs ont aussi mutualisé les moyens d’avoir des pistes, herbe ou dure, la piste c’est le joyau du modéliste.
    Malgré les plus beaux meetings européens pendant des années, l’immense Ferté Alais qui est aussi fréquentée en petit qu’en grand modèle,.. le modélisme en France souffre d’une image de jouet que les ex-nombreuses revues n’ont pas suffit à faire changer.
    Aujourd’hui toutes disparues dans le.plus grand silence, des revues aussi historique que MRA ou MRB sont mortes de la décision budgétaire d’un éditeur capricieux, après 900 numéros….et un siècle quasiment

    Désormais au quotidien je dois passer plus de temps à enregistrer mon avion, a fournir des bêtises administratives, à équiper de dispositifs aussi coûteux qu’inutiles, et a voler avec un carburant limité…. Tout ça pour que les drone si décriée, les trottinettes de l’aérien, puissent eux continuer leur vie sans avoir été atteint puisque sous 250grammes aucune règle ne s’impose.

    Soit disant le risque terroriste est éloigné, mais un drone de 250grammes peu emporter 200grammes sans sourciller à plusieurs kilomètres, et je doute de doute façon que le terroriste s’empêche de quoi que ce soit pour voler hors des règles avec un drone lourd (1 ou 2kg) si l’envie l’en prends. Terroriste qui peut s’appeler Greenpeace, comme Al caïd da …(volontairement écorché)

    Le coût prohibitif du balsa a cause de l’éolien fait que construire son modèle coûte désormais 20 fois le prix d’avant, plus cher qu’un modèle prêt à voler, que les nouveaux pratiquants n’ont plus la notion aéronautique élémentaire mais sont e-validés par de pauvres vidéos sans intérêt et un QCM a la portée d’une huitre sur le site a la gloire de l’état Alpha Tango où je dois désormais enregistrer et immatriculer tout ce qui vole….

    Existait il un meilleur moyen de tuer la fédération, les clubs, et de propulser tout futur adhérent qui aurait été assuré en prenant sa licence….,.vers des sites de.volz mal choisi dans l’ignorance totale ?
    Non

    L’hémorragie de membres de la fédération est si énorme qu’elle paraît surréaliste.

    Désormais les modèles sous 250 grammes fleurissent.
    Nous allons voir des gens non initiés, non encadrés, etc… Voler partout avec même le droit de survol scandaleux de certaines zones logiquement protégée de ce genre didiotie.

    Au lieu de partager et de piloter en structure amicale et idéale, ce sera du chacun pour soi ….

    Sans modéliste, nous n’aurions pas l’aviation d’aujourd’hui, l’armée d’aujourd’hui, les bateaux les barrages les véhicules d’aujourd’hui…

    Tout vient de la miniature, il faut la sauver !!!

    Et je ne pense pas que d’exiger que je paye 300€ de plus pour faire voler un modèle que j’ai personnellement construit pour 50€, (mais pendant 100heures) soit une solution
    Encore de l’argent des sous des sous… Mais quel peut-être l’impact positif à la sécurité ?
    AUCUN !
    Mais l’impact négatif lui est énorme.

    Un avion modèle réduit coûte cher (de 300 a 3000€ pour une fourchette populaire) et jusqu’alors, les aéromodélistes n’ont jamais été mis en cause dans un seul problème de sécurité d’ampleur.

    Les jouets de grande surface dit drone, eux oui….

    Réponse du gouvernement
    Tuons les modelistes…

    La logique est Implacable…. La bêtise humaine n’a pas de limite.

    Ceux qui ont ou jusque là je vous remercie, et je vous envoi mes amitiés.

    Modélistement
    Aéronautiquement
    Jérôme

  • michel PAPON

    Felicitations camarade modeliste, savoure ta chance; moi-aussi, tout enfant, je rêvais d’être pilote, helas, myope comme une taupe, j’ai dû me defouler dans l’aero-modelisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.