Accueil » ALAT une fois, aéromodéliste toujours !

ALAT une fois, aéromodéliste toujours !

Ancien pilote militaire à l’ALAT, Jean-Philippe Jaillais est aujourd’hui gérant de la société Air Agri, spécialisée dans les travaux aériens en hélicoptère, à Thouars (Nouvelle-Aquitaine). Dans ce nouvel épisode sur les vocations aéronautiques proposé par la FFAM, il raconte ses quarante années de pilote … et d’aéromodéliste.

2.07.2021

Comme pour chaque épisode de la FFAM, un plateau insolite au coeur de l'environnement professionnel de l'aéromodéliste... et de son impressionnante collection ! © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Pour Jean-Philippe Jaillais, tout a commencé dès le plus jeune âge… Il débute l’aéromodélisme à l’âge de 12 ans, et devient breveté pilote d’hélicoptère de combat 8 ans plus tard.

En fait, le lien entre sa passion loisir et celle de sa vie professionnelle est indéfectible. Lorsqu’il n’est pas aux commandes de son Schweizer 300C, Jean-Philippe est sur les terrains d’aéromodélisme, et aime enseigner la pratique à son petit-fils…

Jean-Philippe Jaillais nous présente un planeur de compétition de 3m70 d’envergure… © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Voler, transmettre et rêver, une nouvelle fois nous embarquons dans ce nouvel épisode « vocations aéronautique et aéromodélisme » pour un entretien touchant et plein d’humilité…

Retrouvez nous en podcast et vidéo

2 commentaires

  • Landais

    Salut Patrick, salut Jean Philippe.
    Moi aussi j’ai commencé par l’aeromodelisme à Thouars vers 12 ou 13 ans. Mon premier vol sur jodel D112 à Thouars vers 16 ou 17 ans… Et puis la suite..

  • Durieux

    Bonjour,
    Félicitations à Jean-Philippe que j’ai revu récemment lors d’un passage à Angoulême pour un refresh instructeur hélicoptère .
    Belle carrière passionnée de Jean-Philippe avec une compétence remarquable dans le travail aérien par hélicoptère au sein de son entreprise.
    J’ai été son instructeur au VOLTAC dans les années 75/76 au Luc et je me souviens également d’un amateur de moto à l’époque.
    Bien amicalement.
    Patrick Durieux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.