Accueil » Aéromodélistes et navigants sur Airbus A320 chez Vueling

Aéromodélistes et navigants sur Airbus A320 chez Vueling

Dans le poste de l'A320 de Vueling, Mickael Talon nous raconte comment il prépare ses figures de voltige en compétition d'aéromodélisme... © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Ce nouvel épisode de la série proposée par la FFAM sur l'aéromodélisme et les vocations aéronautiques, est un portrait croisé des frères Talon qui se retrouvent régulièrement pour voler ensemble sur Airbus A320 de la compagnie Vueling. L’un est officier pilote de ligne, l’autre chef de cabine.

Pour Mickael et Benjamin Talon, tout a commencé dans le salon de leurs parents en construisant des maquettes… Le parcours aéronautique de Mickael Talon, 33 ans, a débuté par un passage au sein de l’Armée de l’Air où il a notamment volé sur Alpha Jet, avant devenir pilote de ligne sur Airbus A320. Mickael a fait ses premiers pas dans l’aéromodélisme à l’âge de 6 ans. « Outre la passion, cette pratique m’a apporté un plus, j’ai découvert les sensations de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Rigoulot Bernard

    Les anciens de St. Yan ( c’était aux championnats du monde vol à voile du temps du Bréguet 901 ) disaient que la voie royale pour un pilote était l’aéromodélisme où on apprend toutes les façons de casser sans tuer personne, puis le vol à voile où on apprend à bien piloter puisqu’on n’a pas de moteur, puis le vol moteur avec de la voltige pour apprendre à se sortir des merdes…et savoir comment ne pas y entrer.

    Répondre
  • par Jean Paul Delevoye

    Mickael et Benjamin sont tous deux très pros et très sympas en vols. Un plaisir de travailler avec l’un ou l’autre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(30) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(29) [1]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.