Accueil » Jean-Luc Charron plébiscité à la tête de la FFA

Jean-Luc Charron plébiscité à la tête de la FFA

Les aéro-clubs français ont renouvelé leur confiance à Jean-Luc Charron en l’élisant à une écrasante majorité (97% des voix) pour un deuxième mandat à la présidence de la Fédération française aéronautique.

28.03.2021

Jean-Luc Charron, le président réélu de la Fédération française aéronautique. © FFA

Alors qu’une large partie de l’aviation légère française est à nouveau confinée, la FFA (Fédération française aéronautique) a réussi le pari de tenir son assemblée générale, le 27 mars 2021, en partie en présentielle. Une AG hybride qui a réuni une partie des aéro-clubs au palais des congrès de Poitiers, l’autre partie en visioconférence. Depuis un an, Jean-Luc Charron a décidé de « faire face » et d’encourager les adhérents de la FFA a en faire autant. Ce message volontariste qui se traduit au quotidien par des actions concrètes et cohérentes plait et surtout rassure. Pour preuve, les 97% de présidents d’aéro-clubs qui ont reconduit Jean-Luc Charron à la présidence de leur fédération. Avoir un cap et s’y tenir. 

Jean-Luc Charron (67 ans) qui a été successivement trésorier et vice-président, avant d’être élu en 2017 président, a lancé une grande réflexion sur « l’aéro-club de demain » destinée à aider le monde associatif a faire sa révolution sociétale. Ce travail de fond qui se poursuit avec des avancées tangibles depuis des années, est évidemment moins visible que la transition énergétique dans laquelle la Fédération s’est engagée. L’avion électrique est devenu emblématique.

Depuis 2005 qu’il a pris la présidence de la commission « recrutement et jeunes » de la FFA, jusqu’à sa réélection, le 27 mars 2021, Jean-Luc Charron n’a jamais ménagé son énergie. C’est apparemment, les batteries gonflées à bloc, qu’il entame ce nouveau mandat. Entre la pandémie et le dénigrement de l’aviation, il aura besoin de 100% de puissance.

Gil Roy

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • philippe dupuis

    Pourtant, la FFA se montre véritablement docile dans le contexte actuel.
    Pas de commentaires vis à vis des critiques sur l’aviation générale. Ne serait-ce pas une rente de situation??

  • Hugues CHOMEAUX
    Hugues CHOMEAUX

    Je ne suis pas étonné par la réélection de Jean-Luc charron à la tête de la FFA, et je rejoins le commentaire précédent, dynamisme, dévouement auquel j’ajoute prospective et anticipation.
    En revanche je ne cautionne pas l’organisation de ce congrès duquel notre Club s’est désinscrit au vu des conditions sanitaires et réglementaires actuelles, la considérant comme dangereuse et inconséquente.

  • Pascal Morellon

    Bravo ! Dinamysme et dévouement… 🛩️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.