Accueil » Killian Walbrou sacré champion du monde de vol à voile en Australie

Killian Walbrou sacré champion du monde de vol à voile en Australie

Le pilote français Killian Walbrou a remporté la médaille d’or en classe 18m lors des championnats du monde de vol à voile qui se sont tenus du 9 au 21 janvier 2017, à Benalla en Australie.

25.01.2017

Le planeur JS1 de Killian Walbrou. © FFVV

Pour une équipe européenne, participer à un championnat de vol à voile en Australie, est d’abord un défi logistique. Il a fallu acheminer des planeurs par container, louer du matériel complémentaire, repérer les conditions de vol un an avant, rechercher de la disponibilité (1 mois) pour les pilotes, tous amateurs. « Dans notre sport, où les aspects logistiques sont très prégnants, ce type de championnat nécessite une planification globale sur 2 ans afin de minimiser les dizaines de variables et aléas qui peuvent interférer sur la performance à la fin », résume Jean-Nicolas Barelier, Directeur Technique National. « Et puis, il y a quelques « paris » à faire, des options plus ou moins risquées à prendre. On ne peut pas arriver au plus haut niveau sans oser ! »

Pour des raisons familiales, Killian Walbrou n’a pu débuter sa préparation que très tard dans la saison. Ce qui l’a contraint a un véritable tour de force depuis la mi-août : préparation physique intense, vols d’entraînement au Centre National, préparation et réglage du planeur, stage de vol à voile en Afrique du sud (les conditions météorologiques françaises ne sont plus favorables de novembre à février), organisation professionnelle et familiale…

Dans les dures conditions météo australiennes, les concurrents ont tous craqué sur une ou l’autre épreuve. Pas Killian qui remporte son premier titre mondial senior.

Grâce à la médaille d’or de Killian Walbrou, la France conforte sa place de 1ère nation mondiale obtenue en 2016. Trois des 6 titres mondiaux délivrés sur le cycle 2016-2017, l’ont été à des pilotes français. © FFVV

 

13 commentaires

  • Erasmus

    Ce mec qui signe « patrouille » devrait revoir son pseudo.
    En fait de « patrouille », il n’est fait pour aucune activité qui requiert le partage et le sens du groupe. Il ne jure que par les USA et fait rimer collectif avec communisme. Le sénateur Mac Carthy ne l’aurait pas désavoué…
    Sa critique de Challes est sans nuance. Je sais de quoi je parle. C’est à Challes que j’ai été formé. Ma découverte du vol à voile s’est faite dans les meilleures conditions possibles. Partage du savoir, participation à l’activité du centre. Eh oui ! Il faut payer aussi de sa personne. Mettre du pognon sur la table ne suffit pas. L’attente fait également partie du système. Ce sport est aussi fait de longs moments d’attente. Si ce bonhomme n’aime pas attendre, il ne faut pas qu’il fasse un sport aérien, ni aucun sport impliquant le partage d’ailleurs. Il n’a qu’à se contenter de monter sur un manège de chevaux de bois à la Foire du Trône. Il suffit de payer et on n’attends pas bien longtemps. C’est exactement ce qu’il faut pour les gosses.

    • nebulos
      nebulos

      Bonjour,
      Je ne connais pas Challes mais je puis néanmoins témoigner avoir rencontré dans 2 clubs de VV ( Bailleau et Episy) beaucoup plus de pilotes imbus de leur petite personne qu’en aviation légère. J’ai d’ailleurs arrêté le planeur pour cette raison. Ex-TT 640 HDV et 70 en VV). Dont acte….Pour « Patrouille », où volais-tu en sud California? J’ai passé ma MEP à Montgommery de San Diego.

    • patrouille
      patrouille

      ERASMUS: merci pour la Foire du Trône. Mon cheval de bois est un CAP 10b/k dont le manège sont les meeting aériens dans lesquels j’ai l’honneur et le plaisir — en de travail d’équipe depuis 11 ans avec le leader, les organisateurs, les bénévoles et les DVs) — de voler sen tant qu’ailier de la Patrouille CAPTENS.

      • glider

        @ Patrouille : le vol à voile ne donne le meilleur qu’à ceux qui ont la patience et la volonté de progresser, à travers une activité qui se pratique en équipe au début, plus individuellement ensuite. Tous ceux qui ont voulu tout, tout de suite se sont cassés les dents en vol à voile. Vous avez bien raison d’être retourné aux pousses-manettes, ça vous correspond mieux.

        Ce sport ne souffre pas la dillettante; il faut sacrifier d’autres choses pour qu’il vous rende votre investissement au centuple. C’est d’ailleurs plus un « way of life » qu’un simple loisir.

  • Bob

    Un énorme bravo à toute les équipes de France de Vol à voile et aujourd’hui plus particulièrement à Killian Walbrou.
    On peut n’être qu’un vélivole de base et se réjouir que notre sport comporte une telle élite.

  • davidjm4711@yahoo.fr
    davidjm4711@yahoo.fr

    Ah oui un très très grand BRAVO à Killian.
    Félicitations à toute l’équipe.

  • Horizon

    Félicitations ! C’est une très belle performance. Espérons que nos médias grand public si prompts à se gorger des défaites dans des disciplines plus connues communiqueront davantage sur ces belles victoires. Cela fait chaud au cœur.
    Bravo !

  • patrouille
    patrouille

    Je mesure tout a fait la contrainte du peu d’entrainement, de la logistique, du dépaysement, de la distance, du peu (ou manque….) de soutiens finassier et/ou autre.. Magnifique résultat ! B R A V O.

  • Strato

    Félicitation à lui !

    Par contre la photo du haut n’est à mon avis pas un Js1. Comme ca je dirai un arcus.

  • Gramsch

    Félicitations à notre champion d’une discipline peu médiatisée.
    Et à toute l’équipe autour de lui,
    et à sa famille.

    LG

    • Michel

      Bonjour, je vais faire le trublion: j’ai arrêtè le vol à voile (cause carrière, emprunts, famille etc..;) au moment ou montait en puissance le « centre de haut niveau  » de la FFVV. Je me souviens bien que la fédé « pompait » (surtout financièrement) littéralement les petits clubs et les membres. Même régionalement, il fallait des centres régionaux de performances. Résultat: il n’y a plus de vol à voile sur mon terrain d’origine (qui eut pourtant une histoire vélivole non négligeable). Le modèle, c’était la course au large en voile: il fallait des « locomotives » C’était oublier que la voile débute avec des « optimistes » sur le moindre plan d’eau. on a donc maintenant les « leaders », mais le vol à voile est un sport confidentiel et élitiste comme le polo: dans les médias, il n’y a pas non plus les résultats du polo… C’est peut-être aussi bien ainsi mais on est loin des « trucavaysse » et je ne vois guère voler de PUL.

      • patrouille
        patrouille

        Elitiste, le Vol a Voile? Peut être. Comme le polo? Certainement pas. Breveté planeur aux USA, dans un petit centre sympa et performant (4 a 5 vol par jour lors de ma formation,et ensuite a la demande, avec heure de reservation strictement respectée) entre le Mont Palomar et San Diego, j’ai adoré. A Challes les Eaux, j’ai vite abandonné. Organisation faite pour adolescents en vacances, ou adultes Coco-Socialo en RTT. (Tout le monde n’a ni le temps, ni le luxe de passer 18 h sur place pour — peut être — être autorisé a tenter un vol en fin de journée….)

      • Monnot

        Hélas parfaitement exact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.