Accueil » La FFPLUM délégataire du théorique ULM en 2020

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

La FFPLUM délégataire du théorique ULM en 2020

Cet objectif (secrètement gardé et commun entre la FFPLUM et la DGAC) remonte à l’été dernier. L’examen passera de 40 à 60 questions toujours sous forme de QCM.

9.03.2019

« Le cadre juridique de cette délégation déterminera notamment les structures (club ou organisme à but lucratif) qui seront habilitées à faire passer le théorique en répondant à la fois à des critères juridiques mais aussi à une répartition territoriale homogène » selon la FFPLUM. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

La FFPLUM rejoindra ainsi le même système (dans sa fonctionnalité) que d’autres fédérations comme la FAA (Fédération Française Aéronautique) ou la FFVP (Fédération Française de Vol en Planeur). Dans un premier temps, le programme du théorique (inchangé depuis 2001) reprendra la base existante du portail OCEANE. Le contenu sera ensuite modernisé, les questions reformulées afin d’être communes à toutes les classes ULM.

La FFPLUM et la DGAC viseront aussi à mieux cerner la maîtrise des compétences (gestion d’une panne, décision météo etc..) à travers des questions spécifiques. En outre, ce grand chantier (toujours en cours) verra la mise en place d’un tout nouveau logiciel d’examen (déjà validé par la DGAC et en test dans quelques structures) et conçu par la Groupe Stadline spécialisé dans l’offre sur mesure de solutions pour les fédérations sportives.

Autre spécificité et nouveauté, l’offre d’un programme de préparation en ligne « maison » à travers un système de « elarning ». Il sera disponible sur le site fédéral (avec un abonnement). « Nous préparons de nouvelles ressources pédagogiques, faites par les ulmistes pour les ulmistes », précise Jean-Christophe Gibert, responsable de la commission formation et du projet au sein de la FFPLUM. Au programme, les facteurs humains, la sécurité, les basiques du pilotage et la réglementation. JB

 

 

 

12 commentaires

  • Pman

    Est ce que le SNPPAL sera également habilité à gérer ses structures affiliées ou est ce un monopole FFPlULM pour cette organisation ?

  • Pman

    Je vie avec mon temps, nouvelles technologies, méthodes d’apprentissage mais là, on ne va pas tarder à toucher le fond avec l’ULM. On se plaint de l’accidentologie et du manque de connaissances des pilotes….et pour améliorer cela on va mettre en place un Elearning… histoire que le peu de questions que pouvez poser un élève auprès de son instructeur disparaissent.
    Le Elearning, c’est un bon outils pour certaines matières qui se limite à un apprentissage par coeur mais… pour le reste, ou l’élève à besoin d’une compréhension, d’une explication, je ne suis pas convaincu.
    On l’a vu depuis ces dernières années avec les vendeurs de QCM en ligne, un abonnement, du bachotage et c’est parti mon kiki, je vol, je ne sais pas pourquoi, j’y comprend pas grand chose, mais ça se passe bien !! (jusqu’au carton).
    J’imagine déjà la réponse de mon commentaire : c’est aux instructeurs d’inviter les élèves à participer activement à des cours en salle, la nouvelle formation des instructeurs va améliorer tout ça….
    Oui mais voilà, en pratique, ça ne se passe pas comme ça.
    Alors, oui à un théorique ULM gérée par la FFPlULM mais que la fédération créer autour de cela une vrai politique de formation des élèves tout en gardant l’esprit de départ.
    Le parachute s’est imposé dans l’activité par une sensibilisation auprès des pratiquants, je reste persuadé que la formation peut être réalisée de la même manière (sans obligation et avec une vrai sensibilisation) sans forcément que cela coûte des sommes exorbitantes en développement et en entretien comme ces applications d’Elearning qui n’amélioreront pas la sécurité dans le temps.

    • Cricri

      Le E-learning aidera le pilote dans son travail personnel qu’il faisait et continuera à faire avec son « Manuel de pilotage » préféré. L’instructeur sera toujours là pour l’aider et lui expliquer les leçons. Comment penser que l’instructeur va se désintéresser de cette formation ? C’est mal connaître les bons instructeurs.

    • CLAIR

      Bonjour, désolé mais je pense que le Elearning a son rôle à jouer en tant qu’outil complémentaire dans la formation théorique. L’instructeur restera le partenaire premier et indispensable à la formation théorique. Tout bon instructeur s’assurera que les connaissances théoriques seront comprises et bien mises en oeuvre par ses élèves.
      D’autre part, la mise en place d’un questionnaire commun aux différentes classes est une absolue nécessité. Le théorique de classes étant lui-même géré par les instructeurs.
      JYC, instructeur pendulaire en club.

  • Delemontez

    Surtout, maintenir l’invitation à voler…le nombre d’heures doit rester haut et les propriétaires doivent consulter leurs instructeurs.
    Les accidents viennent avant toutes choses du manque d’entraînement. Ki

  • bertrand

    Moi je pense qu’un tronc commun théorique avion et Ulm ce ne serait pas mal

  • PhVi

    Cette décision n’était nullement tenue secrète, les ulmistes en étaient informés via les canaux officiels depuis… l’été dernier !

    • Jérôme Bonnard
      Jérôme Bonnard

      Bonjour et merci pour votre message.
      Il n’est pas dit dans cet article qu’elle avait été tenue secrète aux yeux de tous.
      En revanche, non, rien n’avait été communiqué officiellement encore moins depuis l’été dernier. De nombreux licenciés FFPLUM l’ont appris cette semaine et on réagit à cette nouvelle dont la confirmation pour 2020. Pour l’heure il s’agit bel et bien d’un objectif, le chantier est en cours. Cordialement, JB

  • Patrice

    Article intéressant.
    Le prix augmentera peut-être mais la dépense publique devrait baisser.

  • Thouvenin

    encore compliquations,quels clubs seront habilités ? des professionnels sans aucun doute,et le prix va augmenter,c’était trop beau,l’ulm est déjà soumis a cette réglementation européenne, attention danger!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.