Accueil » L’aérodrome de Jonzac voit grand

L’aérodrome de Jonzac voit grand

Les travaux ont pris du retard, mais la nouvelle pépinière de l'aérodrome de Jonzac a pris forme. © CC Haute-Saintonge

Sur l’aérodrome de Jonzac-Neulles, la Communauté des communes de Haute-Saintonge achève la construction d’un bâtiment destiné à accueillir une pépinière d’entreprises dédiée à l’aéronautique.

Le bâtiment de 1.500 m2 devait initialement être livré fin juillet 2020. Désormais, le Communauté de communes de Haute-Saintonge vise entre fin octobre et mi-novembre 2020. Il abritera, au rez-de-chaussée, un hangar de 1.036 m2 doté d’une porte de 7 m de haut, et un atelier de 300 m2. A l’étage seront aménagés bureau, salles de repos et de réunion. « Ce lieu sera avant tout un lieu d’accueil et d’accompagnement, un incubateur d’idées nouvelles. Les entreprises accueillies pourront profiter...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

13 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • « lieu d’accueil et d’accompagnement, un incubateur d’idées nouvelles, pépinière d’entreprises..etc », phraséologies types des cabinets conseils sur lesquelles s’appuient les CCI , responsbales régionauxet autres organismes qui n’hésitent pas utiliser l’argent du contribuable. Je suis assez dubitatif et rappelle que l’aéroport proche d’Angoulême n’a jamais pu accueillir au niveau de ses prétentions, idem pour Auch..etc Chalais avait aussi un projet avec village à la clé, Libourne aimerait faire la même chose ..etc
    Sinon coté utilisateur je m’y suis posé la semaine dernière hors WE: même fréquence que l’aérodrome de Sarlat ce qui surprend au début , car il n’y avait personne en TDP, sinon piste impeccable et visible de très loin en VFR vu la longueur. Pas de taxe d’atterrissage, pour la 100LL disponible sans automate, apparemment j’étais le seul trafic de la journée.

    En souhaitant bonne chance à l’aéro-club local qui devrait en premier lieu bénéficier des retombées de cet « investissement ».

    Répondre
  • Ce qui n’a pas été expliqué dans cet article, c’est que l’implantation de ce hangar dédié à l’industrie a nécessité la démolition d’un hangar précédement dédié au stationnement de plusieurs avions de construction amateur et ULM privés. Plusieurs pilotes exerçant leur activité favorite depuis des années sur cet aérodrome n’ont pas eu d’autres choix que de partir sur les aérodromes voisins de Pons Avy et de Montendre Marcillac, qui eux, ont une réelle politique d’accueil de ces activités de loisir, en favorisant par exemple l’implantation de hangars privés (ne coutant rien à la collectivité). L’ensemble des heures de vol effectuée depuis l’aérodrome de Jonzac n’est aujourd’hui que de l’ordre de 500 heures par an, et ce qui lui donne pour l’instant une impression quasi désertique. Avec l’investissement effectué dernièrement dans une nouvelle piste en dur, souhaitons que la nouvelle orientation industrielle de cet aérodrome soit une réussite…

    Répondre
  • Il s agit d un pari . Si l on n attire pas les mouches avec du vinaigre souhaitons leur bonne chance car quand le vin est tire, il faut le boire…

    Répondre
  • par bernardin de Daurat de Chatelus

    oui….beau projet ou délire d’un sénateur..? et qui se moque totalement des avis de ceux qui eux payent des impôts sur place…et j’y compte des amis et qui eux estiment que c’est une folie a l’identique d’un ex premier ministre qui rêvait de voir son nom en grandes lettres sur un aéroport Nantais comme pour laisser un nom dans l’histoire a défaut de faits glorieux. Que de riches propriétaires viticulteurs aménagent une piste chez a leurs frais avec leur argent comme dans le Sauterné on peut comprendre… là il s’agit d’investissements régionaux qui auraient certainement plus utiles aux hôpitaux…on connait la suite certains comptent leurs sous d’autres les morts….

    Répondre
    • Ce n’est pas pire que de faire une pépinière d’entreprises dans une zone artisanale, c’est juste le vecteur de déplacement qui est différent. Maintenant, c’est peut-être au dessus des moyens de la communauté de communes, mais elle a peut-être obtenu des subventions de la région et autres (FEDER par exemple)

      Répondre
    • On peut espérer des qualités de visionnaires des décideurs politiques locaux pour justifier ces investissements.
      Gap-Tallard s’est développé ainsi et reste un exemple de pépinières aéronautiques, mais depuis les temps ont changé…

      Répondre
  • Intéressant,je le reconnais.

    Répondre
  • C’est IFR?

    Répondre
  • L’important est qu’il y ait un bon restaurant sur la plateforme.
    Signé un pilote privé de base 🙂

    Répondre
    • Oui mais, on n’évoque que l’oeunotourisme!
      Libourne a essayé…
      Un restaurant serait en effet un plus.
      Bonne chance aux initiateurs de ce projet.

      Répondre
      • Concernant Libourne, je préciserai que c’est plutôt la Chambre de Commerces qui a essayée et qui essaie toujours d’ailleurs. La Chambre de Commerces ne sait pas du tout comment s’y prendre pour développer la plateforme de Libourne.
        Pour seul exemple, la CCI a préféré lancer le chantier d’éclairage de la piste alors que pour le moment le poste à essence ne propose que de la 100LL (à un prix exorbitant), que le poste à essence n’est pas très bien positionné (quasiment dans le passage du taxiway principale) et qu’il n’y a pas d’automate pour payer par carte – donc nécessité de payer uniquement en liquide et espérer que la personne en charge de la pompe soit disponible…
        La plateforme de Libourne a beaucoup de potentielle mais est malheureusement mal gérée.
        En tout cas, c’est une très bonne nouvelle pour Jonzac. De beaux projets en perspective.

        Répondre
    • Et de l’UL 91 pour le carburant…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.