Accueil » L’aviation légère : une « part de rêve » à l’Élysée

L’aviation légère : une « part de rêve » à l’Élysée

A l’occasion de la deuxième édition de la « Grande Exposition du Fabriqué en France », un ULM G1 SPYL-XL de G1 Aviation et un DR401 de Robin Aircraft ont été présentés dans les jardins du palais de l’Elysée, les 3 et 4 juillet 2021.

5.07.2021

Des avions légers sur les pelouses de l'Elysée… Même en rêve… © G1 Aviation

126 produits ont été sélectionnés pour offrir une vitrine du « made in France ». Initiée par le Président de la République, en janvier 2020, la Grande Exposition du Fabriqué en France met à l'honneur les entreprises, les artisans, les producteurs et les industriels qui s'engagent pleinement dans la fabrication française. A l'occasion de cette deuxième édition, les sélectionnés ont pu exposer leur produit au Palais de l’Élysée, pendant deux jours, et rencontrer élus locaux, parlementaires et ministres… [caption id="attachment_7874048" align="aligncenter" width="1000"]

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

41 commentaires

  • Bob

    C’est la maire de Poitiers qui doit être contente !
    Après une avalanche de lettres de protestation voici le désaveu cinglant du chef suprême .

  • Thierry

    Quant à moi, j’aurais préféré voir un pendulaire . Air Création est un leader mondial , il est très innovant en alimentant le marché avec des produits qu’il fait évoluer en permanence et il aurait eu toute sa place ici pour représenter la département de l’Ardèche , histoire de changer un peu de la crème de marron ou des fromages de chèvre régionaux !!!! Et puis, dans les aéroclubs, les pendulaires attirent plus les curieux que les 3 X ; il en aurait été de même dans les jardins de l’ Elysée , non ?

  • Woodplane

    Sur le plan écologique, le DR 400 est l’avion «bio » par excellence ( ce qui n’est pas le cas de ceux fabriqués en carbone !).
    Sa cellule est composée de matériaux naturels facilement recyclables et non polluants.
    Il faudrait juste revenir à un entoilage en fibre de lin recouvert de peinture à l’eau pour en faire un avion « vert » et dont le moteur consommerait du bio-carburant!

    • Jean-Mi

      Ce sont de superbes arguments ! Je plussoie !
      Vraiment, en plus…
      Qui électrifiera un DR-401 Bio ? Quitte à le passer en biplace pour loger les accus. La cellule serait bien adaptée !
      Nan, je déconne, tourner au carburant « vert » sera certainement moins carboné qu’une batterie et ses recharges, sur le cycle complet. Reste à sortir un moteur moderne adapté depuis la conception à l’huile de friture.

      • totoro

        « an, je déconne, tourner au carburant « vert » sera certainement moins carboné qu’une batterie et ses recharges, sur le cycle complet. »
        C’est loin d’être gagné, surtout si les batteries sont produites en France.

      • Joel

        « un moteur moderne adapté depuis la conception à l’huile de friture. »:c’est le cas du SMA SR305-230, mais il est certainement trop puissant(et lourd) pour cet avion.

      • Jean-Mi

        Merci Joel de rappeler le moteur SMA ! Dit « Diesel », mais qui pourrait en effet tourner à l’huile de frite sans problèmes ! Mais il est trop gros pour le DR-400… Je l’avais pas vu venir celle là !

    • ACPP

      L’entoilage d’un Dr400 (fibre+ »résine »+après+peinture) refait à neuf régulièrement vient démolir votre argument d’avion bio. Ce sont des produits ultra mauvais pour l’environnement, ultra mauvais pour la santé de l’applicateur et impossible à recycler… D’ailleurs, personne n’a meme essayé de créer une filière, meme pas Robin qui ne réponds meme pas aux questions sur le sujet quand un club pose la question…
      De l’autre coté les avions en composites durent quasi indéfiniment dans le temps (cf nautisme, ferrovière, carroserie auto, etc…) et sont de plus en plus recyclables, d’une part par ce qu’il y a un volume suffisamment conséquent pour que l’investissement dans les filières soit rentable, et d’autre part parce que les résines font des progrès à vitesse rapide pour réduire leur impact de prod et améliorer leur recyclabilité. Les fibres elles sont déjà, et depuis longtemps facilement recyclables, comme le bois vous me direz. Au passage le bois n’est rien d’autre que le plus vieux des composite (fibre + résine).
      Ensuite, j’ai beau apprécié le DR400, mais voler à 90 kts avec 120hp, ou à 115 kts avec un 180hp, dans la majorité seul ou à deux à bord, le tout en brulant de l’AVGAS, (idem pour les modèles au JET) ne peut clairement pas être qualifié de bio, la ou les biplaces récents on un impact 50 à 70% inférieur pour la meme utilisation…
      Non clairement, le DR400 est vaillant, il tire encore un peu sur la corde, mais un jour il va falloir arreter de se voiler la face, il est (comme nos Cessna, Piper, etc…) une catastrophe pour l’environnement…
      Pourvu que les politiques ne s’en rendent pas compte, sinon on va encore passer pour des cons…

  • Floctn

    Applaudissons, ces industriels ont reçus de subventions avec nos impôts.
    Voila la raison de leur présence sur le gazon de l Élysée.
    Esperons cet argent permette de rendre le rêve plus accessible.

    Constat:
    Les avions Robins ont vu leur tarif augmenter de 50% PAR AN depuis 50 ans.
    — 70.000 francs ( soit 11.000€) en 1970 pour un avion VFR standard 180cv
    // contre //
    — 1.650.000 francs (soit 250.000€) en 2020 pour le même avion.
    Cela represente une moyenne de 50% de hausse tarifaire par an.
    De quoi faire rêver , ….notre pouvoir d’achat!

    • Denis MATHIEU

      Votre calcul est faux. Cela fait 6,4% par an…

    • Olivier

      Réflexion aussi stupide qu’inutile !!!
      Dire que 70000 francs en 1970 valent 11000€ en 2021 c’est déjà mettre sous le tapis toute l’inflation subie sur le demi siècle.
      Ensuite quelles sont les preuves que G1 aviation ait reçu des subventions? Pour les suivre depuis pas mal de temps je n’ai nulle part entendu qu’ils en aient reçues car ils n’ont quasiment jamais été à l’arrêt.
      Et combien même !?!
      Vaut il mieux subventionner des entreprises françaises avec nos impôts qui font travailler des français et paient des impôts en France, ou filer des millions d’euros aux polonais par le biais de l’europe qui commandent des F-35 américains? Sans parler des 8 milliards perdus chaque année de contribution nette.
      Décidément, réflexion aussi stupide qu’inutile !

      • Floctn

        Pas si stupide, la relation entre l inflation de nos salaires est celui des objets comme un DR400 permet d établir notre pouvoir d achat. La réalité économique qui nous permettra de rêver avec ces objets….ou non…
        L article parle d une « part de rêve » ?
        Si l inflation t’empêche de rêver, c est la réalité qui nous rattrape….mdr

  • Gilles Gompertz

    A lire les commentaires, le Français est toujours plus fort dans la critique et la grogne que dans l’initiative et l’innovation.
    Oui, belle initiative que celle-ci, même si elle met en valeur les contradictions auxquelles toutes les industries sont confrontés.
    Oui, l’enjeu majeur de l’aéronautique aujourd’hui, c’est le respect de l’environnement, dans toutes ses dimensions. Mais la grande force de l’aéronautique, c’est l’innovation pour s’adapter à toutes les contraintes, aérologie, sécurité, résistance des matériaux, fiabilité des systèmes, et écologie bien sûr.
    Alors, peut-on arrêter un peu de grogner, critiquer et taxer, et compter un peu sur la part de rêve en chacun de nous pour dialoguer, innover, et construire ?

    • Gil Roy

      Les grognons qui prennent très facilement la parole ne sont pas les porte-paroles du lectorat d’Aerobuzz ! La majorité, même si elle garde le silence, ne partage pas forcément l’avis de ceux qui à longueur d’articles se plaignent, critiquent ou accusent. Ainsi va la vie des forums… Je concède qu’à la longue, certains commentateurs sont épuisants…

      • PlasticPlane

        « C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » (Michel Audiard) 🙂

      • Michel

        C’est la croix du modérateur (censeur ?). En complément des articles souvent excellents, j’ai appris 2-3 bricoles sur ce forum que je lis régulièrement grâce à des commentateurs qui maitrisaient bien leur sujet. Mais les croisés anti-écolos m’ont dissuadé de m’abonner. Désolé.

      • Gil Roy

        Quel rapport entre les croisés anti-écolos et un abonnement qui aide Aerobuzz.fr à exister… depuis bientôt 12 ans ?

      • Bour Michel

        Bonsoir Gil. La critique est tellement facile ! Pour les solutions à apporter, c’est plus compliqué ! Ce qui explique que les ingrats ne trouveront jamais leur équilibre mental et intellectuel. Des Astérix et des Idées Fixes, il y en a partout, même ici. Bon courage !
        Cordialement
        MB

      • Floctn

        La critique est la source d’inspiration du marketing.
        Sans la critique, il n’y aurais que des pouces en l’air 👍en commentaires à tes articles.

    • Floctn

      Que dire en matière d innovation et d’écologie quand on voit un DR400 inchangé depuis 1973?
      Faut remettre les pieds à terre, les rêves ca va un moment…
      A quand le « DR200 » ou D20 biplace avec un Rotax silencieux pour les aéro-club ?
      Qui plus est moitié prix!?!?!?!
      De quoi remplacer nos vieux DR400 et se réconcilié avec nos voisinages…
      Longue vie a l espoir et aux rêves

  • Evelyne BOURNER

    Retour des avions privés en balade sur les côtes pour faire rêver la petite famille… sans parler des stupides banderoles publicitaires…
    Nuisances sonores et pollution pour les vacanciers qui préféreraient le bruit des vagues. Mais il faut que certains puissent « rêver  » quitte à pourrir la vie des autres.

    • LOTSER68

      Moi ce qui me pourrit la vie sur les cotes ce sont les abrutis sur leur Jet Skis qui font fuir tous les poissons et les mamiféres comme les dauphins qui se chopent des crises cardiaques.. en plus dangereux pour les baigneurs.. Et qui font plus de bruit que les ULM à banderoles .. Et là j’en entends pas parler.. comme quoi on est toujours le nuisant de quelqu’un.
      Vous faites quoi comme boulot madame?? dites moi…

      • Michel

        C’est vrai qu’avec le jet ski, on tient le seul véhicule qui ne sert strictement à rien ! Même pas utilisé par le sauvetage en mer, il ne fait que polluer et trimbaler les beaufs avec une blonde à gros seins accrochée derrière: même son image est à vomir. Et pourtant, il ‘est pas interdit, même si aucun n’est fabriqué en France.

      • Aviation

        @ Michel :
        Le jet-ski ne sert à rien ?
        Même si je n’en ai jamais fait, je prétends que si ! Comme l’avion de tourisme ou l’ULM, il sert à se faire PLAISIR. Un plaisir pour soi-même, tout simplement.

    • Colibri

      Si vous voulez entendre le bruit des vagues, il faut aller sur une île lointaine car la pollution sonore, c’est vous et vos congénères suffisament stupides pour aller s’entasser sur des plages.
      Dites vous bien que si vous n’alliez pas vous faire bronzer par miliers sur 2 km de plage, il n’y aurait aucune stupide banderole à déplorer !

    • Floctn

      Les avions banderolles vont être remplacés par des bateaux publicitaires avec des écrans géants. Plus d images a la minute, pluratité de client, plus rentable.
      Ces bateaux viendront naviguer sur le magnifique horizon que l on contemple depuis la plage. Au final, on regreterra les ptits avions qui passait avec une banderole…

    • Denis

      Je vois que certains rêvent encore de dictature ! Supprimer ce que je n’aime pas !

  • Presto

    Ce qu’il y a de rigolo aussi : alors que la convention citoyenne verte est récompensée par le boss de l’Elysée qui institue une taxe supplémentaire sur la 100LL,ce même boss fait la promo à l’Elysée de l’aviation légère qui tourne au diesel (le DR 401 155CDI) et au Mogas (ULM Spyl).
    En même temps,quoi.

  • Woodplane

    Le G1 est un dérivé du Zenair canadien, non?
    Le Made in France se limite aux cellules qui ne peuvent voler qu’avec des moteurs d’origines étrangères!

  • durantel

    Et pendant ce temps-là, les députés sur conseil de l’Élysée sont en train de finaliser en deuxième lecture l’interdiction du remorquage de banderole, car nous polluons le ciel avec le même moteur que le G1 qui lui-même est stationné dans le jardin de l »Élysée.
    Bravo sur tout les points.

  • Jean-Mi

    Je me marre quand même… Y’a un DR-401 garé sur la pelouse de l’Elysée à la demande du « big boss », à une époque ou l’aviation cherche de la visibilité, et on trouve encore à ronchonner !
    Je me marre…
    Le DR400, c’est l’avion qu’une personne qui se rend dans un aérodrome à 80% de chance de rencontrer en premier ! C’est l’emblème de nos aéro-clubs !
    (Mais c’est vrai que l’elixir aurait été bien…)

    • Floctn

      L Elixir est une copie revu/amelioré du MCR de Dynaero…rien de nouveau finalement…

      • Jean-Mi

        L’aviation est toujours une évolution du modèle d’avant… On appelle ça l’expérience et le progrès technique. On appelle aussi ça évoluer par petits pas, en intégrant les évolutions les unes après les autres.
        Ainsi les avions de voltige CAP sont quasi identiques en technologies depuis le CAP20L jusqu’au CAP432… Ils partagent d’ailleurs une bonne partie du dossier technique. En 40 ans de carrière, ces avions ont évolué tranquillement d’une cellule totalement en bois et 200 chevaux à un avion bois-carbone et 360 voire 400 chevaux. Depuis le même bureau d’études, le même atelier.
        Blériot avait trouvé dès 1908 la formule aérodynamique qui marche à coup sûr : un moteur tractif devant, une aile monoplane, le pilote au milieu et au dessus de l’aile, le manche à balais en main et les gaz à main gauche, un stab et une dérive loin derrière. Tous ont repris cette formule depuis.
        Alors ? Rien de nouveau ?
        Oui, l’Elixir s’inspire fortement du MCR. Et c’est pas une mauvaise idée, non ?

      • Presto

        Elixir vs MCR : si,la fiabilité

  • PHILIPPE BOUTIN

    Effectivement, il aurait été  »intelligent » de montrer les innovations françaises en matière de progrès aéronautiques face au défi écologique ! L’avion ELIXIR, conçu à La Rochelle par des Rochelais, avec le Cloud de Dassault Aviation, bref français dans l’âme, aurait eu une vraie place de leader français dans le domaine aéronautique !!!
    C’est l’avenir de l’aviation général !!!
    Le concept  »ONE SHOT » est novateur dans l’aéronautique . . .
    Ce n’est pas en présentant des machines qui ont été conçues il y a plus de 50 ans que l’on va attirer favorablement l’attention sur nos activités ….
    Bien dommage tout ça …. ! ! !

  • Presto

    Un Robin diesel à l’Elysée ! En pleine controverse sur l’aviation légère polluante,visée directement par une mesure issue des propositions de l’assemblée citoyenne.
    Prise de pied dans le tapis ou provocation pour répondre à la maire de Poitiers ?

    Elixir Aircraft a t’il loupé la marche ?

  • Arminius

    Sans vouloir jouer les pisse-vinaigre, cela ne va pas l’empêcher d’aligner les taxes des carburants pour avion sur celles des véhicules terrestres… La taxe sur les rêves, on y est.

  • Raoul Volfoni

    Manquait au moins un Airbus fabriqué à Toulouse et un Falcon de Merignac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.