Accueil » Le CNFAS présente un recours gracieux contre la décision de fermeture de Sallanches

Le CNFAS présente un recours gracieux contre la décision de fermeture de Sallanches

Le CNFAS annonce faire appel à l'autorité de deux ministères pour reconsidérer la fermeture de l'aérodrome de Sallanches.

10.08.2020

L'arrêté paru au JO du 29 juillet 2020 précise que, "à compter du 1er septembre 2020, l’aérodrome de Sallanches-Mont-Blanc (Haute-Savoie) est fermé à toute circulation aérienne." © CSDAS

A la suite de l’arrêté de fermeture de l’aérodrome de Sallanches édicté le 24 juillet 2020, le Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives (CNFAS), le Comité de Sauvegarde de Développement de l’Aérodrome de Sallanches (CSDAS), et le Club Aéronautique de Sallanches présentent un recours gracieux à l’encontre de cette décision.

« Outre la fragilité juridique des démarches de la mairie, et peut-être celles des autorités, il apparait clairement que l’intérêt pour la sécurité des vols de cet aérodrome dans une région très particulière n’a pas été pris en compte. Il serait donc sage que les autorités prennent le temps de reconsidérer cette décision. Pour les Fédérations et l’ensemble des acteurs, il s’agit de trouver des solutions de compromis fondés sur les intérêts de chacun en invoquant les bons arguments et en toute transparence. »

Le texte intégral du recours est disponible en téléchargement sur le site de la FFPLUM.

Fermeture actée de l’aérodrome de Sallanches

Retrouvez nous en podcast et vidéo

14 commentaires

  • ADRAGNA

    Bonjour,
    Sans aucun rapport direct avec la fermeture de Sallanches, j’apprends que la ville écolo de Rennes trouve que le Tour de France cycliste présente un mauvais bilan carbone.
    Face à la dictature de la bêtise et du pognon, espérons en la loi.

    • bdd13
      bdd13

      Je ne comprends pas bien l’objectif de cette remarque. Il n’y est ici que présenté un fait. Il n’y a rien de dictatorial (c’est un constat amer, certes, mais réaliste), quant au pognon, je ne vois pas non plus. Quel est le problème ? Le Tour est une usine à pognon ?….oui, c’est certain !
      Pour ce qui concerne le bilan carbone, le credo des jeunes générations sera de compter en permanence, ça aussi, c’est certain !

      • Raoul Volfoni

        Faut bien que jeunesse se passe… Nike aux pieds et iphone ultra connectés aux serveurs des Gafa à la main, ça aide à compter….

    • Morbier

      Et aussi une « mauvaise image de la femme » : les hôtesses qui apportent le maillot

    • Robert Le Borgne
      Bob

      Comme disait Michel Audiard, les cons ca ose tout, c’est même à ca qu’on les reconnait !

    • Pom

      Hélas en ce moment les écolos sont les rois .
      La bêtise triomphe !

      • Raoul Volfoni

        La bêtise triomphe certainement, mais pour un temps seulement et dans un nombre de communes limité. Attendons les prochaines élections municipales, celles ou on fera le bilan et le tri entre utopies et bonnes idées, celles où le nombre de votants ne sera plus amputé par la crainte du covid et plus représentatif de ce que la majorité des Français attends. Et des attentes, avec le séisme que notre économie est en train de se prendre il y en aura… . Pas sûr que ce soit la décroissance et des voies de circulation pour les vélos qu’on réclamera le plus… .
        C’est sûr d’ici là, on va avoir droit de temps en temps au catalogue des caprices, des rêves et des postures politico dogmatiques de ceux qui osent tout, comme refuser le passage du tour de France ou celui de la patrouille de France, mais bon, à l’échelle du pays, à celle de notre Histoire, tout ça restera comparable à l’impact sur le climat au niveau mondial de toutes leurs gesticulations : un non événement de l’ordre de l’infiniment petit.
        Faut pas que tout ça nous empêche de voler, ni de trouver nous mêmes, avec ceux qui savent construire et faire voler des avions, des solutions de bon sens pour polluer moins sans pour autant être liberticides ni démago, même si ce ne sont pas elles qui sauveront la planète des vrais dégâts, ceux de la démographie galopante dans certains pays… .

      • Morbier

        Mais c’est de la politique tout ça : si tu dis à un politique que 1+1=2, il va te répondre : « peut-être, c’est votre opinion, il y a débat. Il faut créer un comité consultatif sur le sujet »

    • Pilotaillon

      L’écologie devrait faire rêver (à une monde vivable) et mobiliser….
      Si l’objectif est à tous points de vue logique et responsable, l’écologie est portée par des idéologues qui trouvent dans ce biais de quoi faire passer une logique rouge et surannée.
      Pourtant Staline et tant d’autres leaders ont fait la preuve de l’efficacité de ce « modèle de gestion politique » soit disant égalitaire.
      Il me semble qu’il manque une bonne dose d’expérience – du charisme – aux futures figures d’un mouvement, et surtout de comprendre que le dogme ou la punition ne sont pas les bonnes entrées.
      A l’écologie il manque surtout du réalisme et de devenir un vrai moteur, une dynamique, que ces « furieux emportés » n’aident pas à s’installer.

      • bdd13
        bdd13

        Il me semble que le monde libéral, au lieu de fustiger la doctrine écologique, aurait mieux fait de s’emparer très tôt des avertissements plus que trentenaires (René Dumont 1974, cela ne nous rajeunit pas…). Si les majors avaient introduit par eux-mêmes ces concepts « à tout points de vue logiques et responsables », le monde entier serait à leurs pieds. Au lieu de cela, ils ont préféré la cupidité, la corruption, l’entente illicite, l’évasion fiscale, l’anéantissement de la biodiversité, le pillage des ressources…. vous en voulez encore ?
        Les écolos n’existeraient pas sans tout cela. Alors, qu’en penser ? On peut croire encore au sursaut de l’humanité, puisqu’il il y a de bons exemples du leadership intelligent, rationnel et pragmatique.
        Le contre-poids extrémiste et dogmatique est un bon lanceur d’alertes, et le présent nous montre bien, au bout de quelques dizaines d’années, qu’elles étaient justifiées. Les ignorer conduira invariablement à des confrontations toujours plus sévères. Le déni est certainement le mal le plus contestable. Comme il apparaîtra avec le temps de plus en plus inapproprié, il fait le jeu du dogmatisme que vous dénoncez. Il vaut donc mieux travailler à apaiser les maux qui nous attendent, et trouver les voies intelligentes, comme celles que certains ont déjà exprimées dans ce forum. Merci à eux.

      • Jean Baptiste Berger

        @Pilotaillon
        Entièrement d’accord avec cette analyse.

    • Morbier

      Du coup, c’est Brest qui a récupéré le départ du Tour 2021.

    • bgse

      Je n’ai pas vérifié, mais si c’est vrai, la mairie de rennes présente un bilan connerie positif.
      Juste le fait de twitter présente un bilan carbone positif.
      En fait, à part si on est auto-subsistant avec un jardin, on présente forcément un mauvais bilan carbone.
      Maintenant, si « le tour » incite les gens à faire du vélo, ça s’appelle un investissement… Mais ce genre de réflexion n’est pas à la portée de tout le monde.
      Néanmoins, il est vrai que la vrai motivation des promoteurs du tour n’est pas l’écologie, c’est de faire du fric.

      Pour Sallanches, on ne peut pas faire grand choses face à des maires tout puissants. Et là on est face à un forcené.
      Le gars est irrécupérable, même si on lui explique par A+B qu’il a tort, il n’en démordra jamais.

      L’état pourrait faire, mais il est absent.
      L’aérodrome fermé, je me ferai un plaisir de survoler à la première occasion l’ancien aérodrom à 500 ft, minimum règlementaire ?

      • Morbier

        A Rennes les écologistes ont la minorité de blocage, mais pas à Brest. On doit pouvoir retrouver ces infos sur le site de Ouest-France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.