Accueil » Le D140G Gypaète a trouvé sa cheffe d’orchestre

Le D140G Gypaète a trouvé sa cheffe d’orchestre

Le projet de remotorisation silencieuse et décarbonée du Jodel 140 soutenu par l'association Ailes Sud Ouest et l'Association Française des Pilotes de Montagne  progresse.

29.04.2020

Les associations AFPM et Ailes Sud-Ouest progressent dans le projet "vert" du D140G Gypaète. © F. Marsaly/Aerobuzz.fr

Lauriane Moulin, future ingénieure aéronautique, actuellement en 4e année au sein de l’école Elisa Aerospace, a été recrutée pour orchestrer le projet et a pris ses fonctions le le 14 avril dernier au titre de son stage professionnel.

Grâce aux apports des premiers sponsors et des partenaires le futur Gypaète a connu plusieurs avancées notables.  David Gallezot d’Ailes Sud Ouest explique ainsi : « un ami nous a fourni la liasse de plans du Mousquetaire et Dassault Systèmes nous a offert des licences de leur logiciel de CAO Solidworks. Nous avons aussi plusieurs propositions d’avions ou de cellules pouvant servir de base au projet de remotorisation. »

Un ingénieur d’Air Liquide, très au fait des implications de la propulsion à hydrogène a spontanément proposé ses services.

Si l’association a trouvé son futur terrain d’expérimentation, sur l’altisurface de la ferme-auberge du Wissgrut, elle est toujours à la recherche d’un local autour de Belfort pour installer son chantier.

En attendant, l’association a mis en ligne un sondage destiné aux amateurs de Mousquetaire et aux pilotes de montagne afin d’orienter certains axes du projet.

FrM

L’avion « vert » des pilotes de montagne

 

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.