Accueil » Les feux mettent en lumière les faiblesses des moyens aériens Turcs

Les feux mettent en lumière les faiblesses des moyens aériens Turcs

La côte sud de la Turquie est en flammes. Le bilan humain est déjà de huit morts, 800 blessés, plus de 35.000 personnes évacuées et des surfaces détruites déjà conséquentes. Les renforts terrestres et aériens sont désormais à pied d’œuvre avec notamment deux Canadair espagnols et un Croate activés via les structures de l'Union Européenne. Mais ils ne sont pas les seuls car la situation des moyens locaux est inquiétante.

4.08.2021

De nombreux avions sont à pied d’œuvre en Turquie, dont le Beriev 200 21512, pour pallier les absences des Canadair locaux. © F. Marsaly

En plus de deux Beriev 200 sous contrat en Turquie depuis le mois de juillet, dont un appareil relevant de la Marine les Russes sont également présents avec plusieurs IL-76TP du ministère des situations d'urgence (Emercom, emport de 40.000 litres). Certaines sources Turques indiquent que ces moyens coûtent quelques 1.300.000 TL (130 000 €) par jour. Les Ukrainiens ont fournis trois Antonov An-32P capable d'emporter 8.000 litres, qui ont notamment effectué un total de 14 largages pour la seule journée du...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.