Accueil » Loïc Blaise (Polar Kid) pilote de sa sclérose en plaque

Loïc Blaise (Polar Kid) pilote de sa sclérose en plaque

Loïc Blaise (Polar Kid) a réalisé le tour du cercle arctique en ULM, entre le 3 juillet et le 13 août 2018. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Vidéo – Autour du cercle polaire arctique, Loïc Blaise s'est efforcé de piloter sa sclérose en plaque de la même manière qu’il a géré son ULM amphibie. Il adresse un message d’espoir aux malades… qui vaut aussi pour tous les bien portants.

Il a fallu 45 jours à Loïc Blaise pour faire le tour du cercle arctique aux commandes de son ULM amphibie, avec ses deux copilotes russes qui se relayaient. Comme il l’avait prévu, la gestion des symptômes de sa sclérose en plaque, dans cet environnement hostile, a singulièrement compliqué le déroulement du vol. C’est à ce niveau que résidait le challenge. Loïc a su le relever : « se piloter en permanence, surveiller ses propres indicateurs et savoir dire à des moments,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il faut bien prendre conscience que la SEP est une maladie dégénérative au nombreuses formes et on ne le vit pas tous de la même façon. Certes faut pas que les gens fassent l’amalgame SEP = maladie gérable car ce n’est pas vrai pour tout le monde, et ca dépend aussi de l’âge.
    En tout cas cette vidéo m’a redonné espoir pour un avenir incertains. Merci

    Répondre
  • Bonjour
    Je suis heureux qu’un malade de la la SeP ait réussi à piloter car je pensais que, selon l’arrêté du 2/12-1988 annexe 1.1.1.1-a, les personnes ayant une affection du système nerveux n’étaient pas autorisées à voler (ppl ou ulm).
    Au contraire la FFA autorise le pilotage pour les SeP à partir du moment où l’état de santé est compatible avec les besoins du vol.

    Répondre
    • Bonjour je suis heureux pour cette personne qui a la sep et qui est soutenue aussi bien dans son entreprise que dans son entourage je vais applaudir non car l’exploit avec une sep c’est de tenir sur ces jambes de ne pas s uriner dessus de réussir à déglutition et j’en passe alors ces pseudo héros ne montre pas la réalité de la sep bien au contraire ils causent encore plus de mal au patient car les gens font des raccourci en se disant que tout les malades le peuvent et qu’ils manquent de volonté étant moi même malade de cette sep et d’une autre maladie chronique mon exploit comme d’autre patients c’est tout les jours que je lacomplie avec le sourire en prime

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.