Accueil » Miracle à Denver

Miracle à Denver

Ce 12 mai 2021, deux avions sont entrés en collision en plein air non loin de Denver dans le Colorado. L'accident n'a fait aucune victime, un bilan qui paraît extraordinaire à la vue des photos des protagonistes de l'évènement.

13.05.2021

Le Cirrus posé dans un champs après sa collision en vol avec un Metroliner. © South Metro Fire Rescue

Les deux appareils étaient en phase d'approche du Centenial Airport au sud de Denver lorsque l'accident est survenu. Il s'agit d'un Fairchild Metroliner cargo de la compagnie Key Lime Air (N280KL) et d'un Cirrus SR22 (N416DJ). L'enquête du NTSB devra désormais déterminer les circonstances de cet abordage. Le pilote du SR22 a déclenché son parachute balistique. L'avion s'est posé brutalement dans un terrain vague et se trouve fortement endommagé. [caption id="attachment_7871925" align="alignnone" width="750"] Le Cirrus,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

4 commentaires

  • Gerard Weber

    Super coup de chance et tant mieux si cela n’a pas fini en catastrophe.
    Maintenant, comment 2 avions en approche sur un grand aeroport comme Denver peuvent ils sous contrôle aérien à priori peuvent ilsc avoir des trajectoires aussi convergentes?
    L’enquête sera intéressante à suivre….

    • Greg765

      Ils faisaient des approches à vue. Ce qui de facto permet au contrôleur de ne pas devoir assurer la séparation à partir du moment où l’avion précédent est en vue du pilote. Et à la radio le Cirrus a bien dit être en vue du Cessna qui le précédait. Être dans un environnement radar ne se substitue donc pas au « voir et éviter ».

      Après avoir écouté les bandes j’ai l’impression que le pilote Cirrus s’est mélangé les pinceaux entre le Cessna qui le précédait et l’information de trafic donnée par le contrôleur concernant le Metroliner. Pour ne rien arranger le contrôleur lui dit de suivre le Cessna mais le Cessna allait sur la piste gauche et le Cirrus sur la droite. Le pilote du Cirrus a donc pu prendre trop « au pied de la lettre » l’instruction du contrôleur et a suivi le Cessna sur la mauvaise piste alors que le contrôleur voulait juste dire de suivre le Cessna pour passer en base / finale, mais pas pour s’aligner avec la même piste que lui. Peut être donc un problème de phraséologie pas très claire à un moment qui a pu induire le pilote en erreur…

      Au moins ça s’est bien fini et ça illustre parfaitement l’importance de ne pas over shooter l’axe de piste surtout quand les pistes sont parallèles, et l’importance d’une bonne phraséologie. En cas de doute il est essentiel de le lever avant de risquer de faire une erreur. Et puis évidemment le fameux voir et éviter qui reste de vigueur même sous plan de vol IFR d’ailleurs (en VMC du moins).

      • Catherine Bouroullec
        Catherine Bouroullec

        Désolée Greg, mais une autorisation d’approche à vue ne permet pas au contrôle de se décharger de la séparation entre les vols, si elle est dûe.

  • Guynemer13

    Extraordinaire, quand c’est pas l’heure c’est pas l’heure…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.