Accueil » Présentation du premier avion de course électrique du championnat Air Race E

Présentation du premier avion de course électrique du championnat Air Race E

L'avion monoplace électrique Cassutt White Lightning : 4,6 m d'envergure, 150 kW de puissance maxi en continu et 375 kg de masse au décollage dont 100 kg de batteries lithium (20 kWh). © Airbus

C’est au salon du Dubaï (17-21 novembre 2019) que le monoplace électrique de Formule 1 dérivé du Cassutt des années 70 a été présenté conjointement par Jeff Zaltman fondateur du championnat Air Race E et par Airbus, principal partenaire.

En d’autres temps, Airbus avait jeté son dévolu sur l’avion électrique français E-Fan et en avait fait un vecteur de communication sur les salons aéronautiques. A Dubaï où se tient cette semaine un salon, c’est la version électrifiée de l’avion de course Cassutt qui est sa nouvelle coqueluche. Airbus mise désormais sur la compétition pour innover dans le domaine de l’aviation électrique.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Même la F1 fuel envisage de s’arreter au profit de la F1 E.

    Répondre
  • C’est là qu’on se rend compte que les mentalités vont changer petit à petit. Jusqu’à maintenant, l’énergie abondante et pas chère du pétrole nous a habitués à un confort inconscient.
    Avec l’abandon progressif et contraint du pétrole, on va toucher du doigt ce qu’est vraiment l’énergie : en cinq minutes (8 pour être précis), on a utilisé 20000 Watts. Personnellement, ça me parle beaucoup… Et je pense qu’au fur et à mesure, ça parlera à beaucoup de gens…

    Répondre
  • Bel appareil !
    Par ailleurs les chiffres sont non seulement communiqués mais même crédibles. Pour un projet électrique « sérieux », c’est suffisamment rare pour être noté.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.