Accueil » Aviation Générale – brèves » Textron arrête la production du Cessna TTx

Textron arrête la production du Cessna TTx

Acquis en 2004, l'avion composite Columbia 400, deviendra Cessna TTx après avoir, entre temps, changé deux fois de nom. © Textron Aviation

Aerobuzz a reçu de Textron la confirmation de l'arrêt de la production du Cessna TTx. La rumeur qui court depuis bientôt deux ans s'est amplifiée avec la disparition du Cessna TTx du catalogue de l'avionneur.

Le Cessna TTx a purement et simplement disparu du site Internet de l’avionneur le 19 février 2018. Selon une source interne à la compagnie, la production du Cessna TTx aurait cessé en janvier 2018. Interrogé par Aerobuzz, Textron a confirmé l’arrêt de la production de son quadriplace haut de gamme destiné initialement à concurrence le SR22 de Cirrus.

« Chez Textron Aviation, nous suivons en permanence les fluctuations du marché et ajustons notre offre en fonction. Notre stratégie se concentre...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bonjour Fbs,

    Cirrus, avec 355 avions livrés cette année est leader depuis bientot 20 ans sur le marché avec des avions en plastique. Conclure que c’est parce qu’il est en composite que le TTx ne s’est pas vendu est un raisonnement trop rapide.

    Répondre
  • Accessoirement il faut savoir que cessna avait arrêté la production du 210 (et 206/207) et ne la pas reprise parce que les quelques exemplaires de ces modèles lui valaient plus de procès que le reste de sa gamme réunie

    Des avions privés performants mais accessibles à tous les PPL (monomoteurs), tendaient à être utilisés par des pilotes fortunés mais peu entraînés, pour une utilisation comme avion pour voyages d’affaires, et la destinationite est une recette éprouvée pour se tuer

    Idem chez beech avec les A36 surnommés « doctor killers »

    Pas étonnant qu’ils ne soient pas non plus pressés de continuer à vendre celui la

    Répondre
  • Le plastique c’est fantastique mais les 172 et 182 se vendent mieux…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.