Accueil » Aviation Générale – brèves » Turbotech et Safran testent la première turbine à hydrogène pour l’aviation légère

Turbotech et Safran testent la première turbine à hydrogène pour l’aviation légère

Cet essai s’inscrit dans le cadre du projet BeautHyFuel, piloté par Turbotech et Elixir Aircraft, en partenariat avec Safran, Air Liquide et Daher. © Safran

Turbotech et Safran ont testé la première turbine à gaz à combustion hydrogène pour le marché de l’aviation légère, sur le site d’ArianeGroup à Vernon. Cet essai s’inscrit dans le cadre du projet BeautHyFuel destiné à évaluer des solutions de propulsion à hydrogène pour l’aviation légère. 

Le 11 janvier 2024, Turbotech et Safran ont réalisé les premiers essais d’une turbine à gaz aéronautique à hydrogène utilisant un cycle régénératif ultra-perfomant. Cette première expérimentation a été notamment rendue possible grâce aux moyens et aux compétences d’ArianeGroup en matière de préparation et réalisation d’essais en hydrogène, hérités de décennies d’applications spatiales sur son site de Vernon.

Ces premiers essais ont été réalisés avec une alimentation d’hydrogène stocké sous forme gazeuse. Dans une seconde étape plus tard dans l’année, le moteur sera raccordé à un système de stockage liquide cryogénique développé par Air Liquide, en vue de démontrer l’intégration de bout en bout d’un système propulsif représentatif de toutes les fonctions sur un avion complet.

« Cette première expérimentation réalisée sur un turbopropulseur à cycle régénératif Turbotech TP-R90 démontre qu’une solution zéro émission carbone fonctionne pour l’aviation générale, en convertissant des technologies de moteurs à combustion interne déjà éprouvées. Avec le recours ultérieur à l’hydrogène liquide, l’objectif est bien de proposer un système de propulsion à haute densité énergétique, permettant d’envisager à terme de réelles applications commerciales. Cette solution sera directement intégrable dans des aéronefs légers, et peut préfigurer une application à d’autres segments de marché. » souligne, Damien Fauvet, PDG de Turbotech.

« Cette première étape du projet s’est déroulée au-delà de nos espérances, » s’est réjoui Pierre-Alain Lambert, Directeur des programmes hydrogène de Safran. « Elle avait pour objectif de valider le bon comportement du moteur et du système de contrôle carburant dans toutes les phases, du démarrage au plein gaz, ainsi que les stratégies à déployer en cas de panne. Pour Safran, il s’agit d’une exploration à petite échelle très précieuse, permettant des apprentissages rapides et agiles. Elle complète nos autres initiatives de plus grande ampleur visant à lever les verrous de la propulsion hydrogène pour l’aviation de transport, comme la démonstration technologique en partenariat avec CFM International au sein du programme ZEROe d’Airbus, soutenu par Clean Aviation. Les compétences des équipes d’ArianeGroup en matière d’essais en hydrogène ont été décisives pour la réussite dans les temps de cette étape fondamentale. »

Turbotech, Elixir Aviation, Safran, Air Liquide et Daher se sont associés en juin 2022 dans un projet de recherche commun appelé BeautHyFuel. L’objectif du projet BeauHyFuel est de définir puis tester au sol une chaine de propulsion hydrogène dans une gamme de puissance adaptée à l’aviation légère, et d’élaborer une méthodologie pour la certification de l’intégration de cette chaîne propulsive. Le projet bénéficie du soutien de l’Etat français, mis en œuvre par la DGAC dans le cadre du Plan de Relance.

Aerobuzz

L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 300.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique. Sa base de données regroupe plus de 20.000 articles publiés depuis 2009.

Un commentaire

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.