Accueil » BD : Hélène Boucher, l’étoile filante

BD : Hélène Boucher, l’étoile filante

Elle est morte à 26 ans, au cours d'un banal tour de piste à Guyancourt, aux commandes d'un Caudron Rafale, un avion de record. Le temps d'une bande dessinée, Didier Quella-Guyot et Olivier Dauger redonnent vie, avec une immense sensibilité, à cette aviatrice attachante que fut Hélène Boucher.

20.09.2018

C'est durant le 14ème salon de l'aviation, au Grand Palais, que le 30 novembre 1934, la communauté aéronautique apprit l'accident mortel d'Hélène Boucher. © Quella-Guyo-Dauger / Ed. Paquet

« Elle était simple, elle était loyale camarade, et elle était charmante. Elle était aussi un pilote. Ce métier, elle l’exerçait à la façon d’un homme, avec le respect du travail bien fait et l’humilité des vrais bâtisseurs en face de l’œuvre. Et c’est pourquoi, elle réussissait dans une laborieux métier d’homme, ne pilotant pas des avions concours-d’élégance, mais des instruments difficiles. L’avion ne servait pas à la faire briller, c’était elle qui servait à la mise au point de l’avion. Aussi, Hélène Boucher qui ne connaissait point la vanité, battait-elle simplement des records du monde ! » Ainsi parlait Antoine de Saint Exupéry d’Hélène Boucher, au lendemain de la mort de l’aviatrice, le 30 novembre 1934.

« Les accidents pareils à celui-ci ressemblent à de mauvais songes », écrivit Antoine de Saint-Exupéry en apprenant le décès accidentel de la jeune aviatrice Hélène Boucher. © Quella-Guyot-Dauger / Ed. Paquet

Les femmes-pilotes des années 2010 ressentiront peut-être un agacement… anachronique à la lecture de cet hommage posthume. Dans les années 30, l’aviation était perçue comme un métier d’hommes et il a fallu des femmes comme Hélène Boucher, pour démontrer qu’il pouvait en être autrement. Moins par féminisme que par passion des avions et de la mécanique, elle a enfoncé un coin.

Entre son baptême de l’air, à Orly, le 4 juillet 1930 et son décès, le 30 novembre 1934 à Guyancourt, aux commandes d’un Caudron C-460 Rafale, sa carrière aura été brève, mais jalonnée de purs exploits. Elle a battu des records et réalisé des raids. Elle n’avait que 26 ans.

Hélène Boucher, l’étoile filante. Par Didier Quella-Guyot et Olivier Dauger. Editions Paquet. Collection Cockpit. 48 pages. 32.2 x 24 cm. 14 €. ISBN : 9782888908838

C’est son histoire que raconte cette bande dessinée, à travers une série de flash back maîtrisée par Didier Quella-Guyot et mise en image par Olivier Dauger dont le trait illumine l’aviatrice. Hélène Boucher apparaît ici avec le charme que décrit Saint-Ex. G.R.

Commandez la bande dessinée

Hélène boucher, l’etoile filante

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.