Accueil » Brevet d’initiation aéronautique

Brevet d’initiation aéronautique

L’Institut Mermoz propose un nouvel ouvrage dédié à la formation théorique du Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA). Un manuel pratique initié par la Fédération française aéronautique pour accompagner la montée en puissance du BIA.

24.12.2019

Le BIA est une porte d’entrée dans le monde aéronautique dès le collège. test3000.net est un outil supplémentaire pour la formation des candidats et les formateurs. © FFA

C’est un fait, le BIA connaît un véritable succès. 8.000 collégiens et lycéens préparent ce brevet chaque année. Cela n’a pas toujours été le cas au cours de ses cinquante années d’existence. Il a fallu attendre les années 90 pour que ce diplôme créé par l’Éducation nationale prenne son élan sous l’impulsion de la Fédération nationale aéronautique, relayée par la suite par les autres fédérations aéronautiques, et en particulier par la FFPLUM et la FVP. L’instauration des cadets de l’ALAT...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

7 commentaires

  • Mhfleury

    Bonjour Jean Louis
    MHF

  • Gil Roy
    Gil Roy

    Jean-Louis Abou, Vice-président de la Fédération RSA chargé de la réglementation et responsable du BIA attire l’attention de la rédaction sur la participation du RSA à l’élaboration du manuel publié par l’Institut Mermoz.

    « Quelle n’a pas été ma surprise de lire votre article sur le BIA et l’ouvrage que l’institut Mermoz vient de publier. Notre fédération n’y est même pas citée alors que j’ai rédigé 3 des 5 chapitres du livre. C’est un peu dur!. »
    « Les clubs RSA offrent gratuitement un vol de 3/4 d’heure à leurs lauréats à bord d’un des 3.000 avions de construction amateurs qui sillonnent régulièrement le ciel de France. »

    Jean-Louis Abou apporte également un correctif concernant le nombre de candidats au BIA et leur motivation : « c’est plus de 12.000 jeunes gens et jeunes filles qui ont présenté le BIA en 2018 et davantage encore en 2019. Pour information le BIA n’a pas pour seule vocation de permettre un premier pas vers le pilotage. Il est aussi une valorisation du CV pour des jeunes qui se destineraient à une carrière industrielle ou à l’un des métiers indispensables sans lesquels aucun pilote, fût-il génial ne pourrait voler : mécanicien aéronautique ou contrôleur, par exemple (eh oui, il en faut). Le GIFAS ne s’y est pas trompé qui offre au CNFAS à l’occasion du salon du Bourget un espace malgré le coût des stands. J’ai l’honneur de tenir ce stand depuis 4 ans et heureusement les jeunes gens que nous informons ne sont pas tous polarisés autour du seul pilotage. »

  • Stevie

    Bonjour, pourriez vous me communiquer la liste des lycées proposant une option pr étudier le métier de l’aviation et de passer le bia, le plus proche de l’Ile de france et en Martinique s’il vous plaît ?
    Merci d’avance.

    • Abou

      Bonjour,
      En Martinique je ne sais pas, Vous devriez vous rapprocher du CIRAS de votre académie. Ces centres d’Information et de ressources pour l’aéronautique et la spatial, sont les mieux informés pour vous répondre. Il en existe 1 par académie. En région parisienne et sans nullement avoir la prétention d’être exhaustif, je peux vous citer: au nord le lycée aéronautique du Blanc-Mesnil (93); au sud le Lycée des métiers de l’Aérien à Cerny-La Ferté (91).
      En espérant avoir répondu à votre question.

  • Un morceau de ciel bleu

    Après cepadues et dunod, l institut mermoz sort son manuel BIA. Tous ces manuel sont très bien mais il est important de rappeler que depuis 2018 l éducation nationale a mis en ligne sur eduscol sont manuel officiel. Ce dernier réalisé par des enseignants BIA, tous CAEA, l ENAC, des réserviste Armée de l Air et l association un morceau de ciel bleu à l avantage d être téléchargeable gratuitement. Il reste à chacun de faire son choix pour sa formation BIA mais depuis plus de 8 ans l association un morceau de ciel bleu se mobilise pour que le BIA soit accessible à tous et surtout aux plus modestes. Pouvoir avoir des outils de formation libre d accès est important pour attirer ces jeunes vers se diplôme et donc des formations aéronautique.

  • C’est gentil de n’avoir pas cité la fédération RSA, L’un des rédacteurs (3 chapitres sur les 5), vice président de cette dernière et responsable pour elle des animations BIA, vous en remercie chaudement.

  • DIDIER BILLARD

    Bonjour , quel est le tarif pour les formateurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.