Accueil » Création d’un Avialand en bordure de l’aéroport de Bordeaux

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Création d’un Avialand en bordure de l’aéroport de Bordeaux

Le parc d’activités aéronautiques auquel aspirent le CAEA (Conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine) et la municipalité  de Saint Jean d’Illac a désormais un nom : Avialand !

2.04.2019

Les réserves foncières sont encore importantes à l’ouest de l’aéroport de Bordeaux, en particulier sur le territoire de la commune de St Jean d’Illac. © Google Earth

L’initiative de St Jean d’Illac a pesé lourd dans la balance puisque la commune s’est engagée à fournir gratuitement au projet un terrain de 15 hectares, aujourd’hui libre de toute occupation, et situé dans une zone accessible au public, directement en bordure des pistes de l’aéroport de Bordeaux Mérignac.

Signature d’une convention entre le CAEA et la ville de St Jean d’Illac.

Les installations à venir sur ce terrain pourront accueillir les collections du CAEA, mais le projet qui prend désormais le nom d’Avialand concerne également l’aménagement à l’ouest du seuil de piste 05, sur des terrains appartenant aussi à la commune de St Jean d’Illac, d’une zone d’aviation d’affaires et, plus largement d’affaires d’aviation… Dans ce cadre là, de nombreux acteurs déjà présents sur la plateforme girondine pourraient trouver un intérêt à disposer d’installations modernes et bien dimensionnées pour développer leurs activités. F.L.

9 commentaires

  • alexis

    Superbe projet ! Je souhaite beaucoup d’opiniâtreté et un peu de chance aux porteurs de cette initiative.
    Si je comprends bien la zone pressentie est au Sud de la RD106. Qu’en est-il de cette zone à l’Ouest du seuil 05? J’imagine que la réflexion en cours intègre les réserves foncières pour une 05L/23R (même si j’espère, et je pense honnêtement que cette piste ne se fera jamais!). En attendant, il y a joli champ, d’environ 800x50m, certes pour l’instant traversée par un canal de drainage, mais qui accueillerait bien les avions du CAPAM et ceux du CAEA… Dans les conditions d’augmentation du trafic commercial on peut commencer à mieux séparer les activités tout en continuant à accueillir tout le monde!

  • Roulot

    Bonjour,
    Nous connaissons le CAEA depuis sa création par son père fondateur René Lemaire.
    Mon plus grand souhait est qu il pose la première Pierre et qu on prenne un verre au bar des pilotes.
    Merci à l Armée de l air pour hébergement durant toute ces années.
    Merci à ceux qui touchent la matière et restorent se Patrimoine pour les générations futurs.
    Avia c est bien..
    Land c est un terrain d aviation pour les faucheurs de marguerites qui nous ont fait rêver.
    Le reste c est du bussiness…une équipe..une vision..une stratégie…un plan…et qui fait quoi et quand…sans oublier combien sa coute et combien sa rapporte…
    Je souhaite à l équipe de faire aboutir ce projet.
    Bon vol.

  • Weber Gérard

    Bonjour, c’est une nouvelle très intéressante qui confirme le  » mariage » entre le CAEA et la municipalité de St-Jean d’illac.
    Maintenant il ne suffit pas d’avoir un nom ( il n’y a qu’en politique ou dans l’audiovisuel que cela suffit.. ) il faut avoir les financements pour les infrastructures nécessaires (que le taxiway passe au dessus de la route ou en dessous…) Et les bâtiments indispensables.
    C’est de loin le plus dur à trouver des qu’il s’agit de quelques millions d’euros.
    Je connais bien le CAEA et j’espère que ce projet aboutira pour mettre à l’abri définitivement ses formidables collections ( avions, objets ou fonds documentaires).
    Affaire à suivre….

  • Gérard DAVID

    Non, Mr Duconneau, c’est la route qui passerait sous le taxiway pour permettre effectivement le passage direct en surface et l’accès au tarmac des avions actuels de la section vol du CAEA et des futurs remis en état de vol…ou arrivant en vol!

  • PlasticPlane

    TOP ! Avec accès direct aux pistes pour le Stampe et le Starck ?

    • Frank Ducourneau

      Mais bien sûr ! Accès direct par un tunnel passant sous la departemenatale. 😉
      Sur des terrains que les Illacais n’ont pas les moyens d’acheter.
      Avialand ou Neverland

      • Jacques Chateau

        Je ne suis pas sûr que beaucoup d’Illacais souhaiteraient habiter à moins de 300 pieds sous les avions qui décollent quand l’objectif de l’aéroport est d’atteindre les 10 millions de voyageurs annuels… Sauf à créer ensuite une association demandant la fermeture de l’aéroport… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.