Accueil » Décès de René Lemaire, fondateur du Conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine

Décès de René Lemaire, fondateur du Conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine

L’ancien ingénieur aéronautique avait été une figure du programme Falcon 20. Visionnaire, René Lemaire avait également beaucoup œuvré à la préservation du patrimoine aéronautique en Aquitaine.

19.11.2020

René Lemaire, devant le Mirage IV du CAEA. © CAEA

René Lemaire a débuté une longue carrière d’ingénieur aéronautique à la SNCASO de Courbevoie dans l’immédiat après guerre. Après un passage par l’EPNER, qui lui permet décrocher le diplôme d’ingénieur d’essais, il travaille sur le programme Vautour. Il est ensuite embauché par Serge Dassault, alors directeur des essais en vol à Melun Villaroche. Il participe d’abord au  programme Spirale, avant de diriger le bureau d’étude travaillant sur le futur Falcon 20 et de prendre une part très...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

5 commentaires

  • Jacques WETTERVALD

    Un charisme qui en imposait, une expérience et culture aéronautique exceptionnelle, une mémoire fabuleuse, tout ceci enveloppé avec un esprit naturel de communication, René Lemaire était cet homme. On ne faisait pas le fier devant lui, à qui l aéronautique militaire et civile, avait su exploiter le potentiel remarquable de ses années d études, lui ingénieur d essais diplômé de l EPNER. Son opiniâtreté l aura mené loin, dans sa carrière professionnelle, avec le succès du Falcon 20, jusqu’à constituer à sa retraite une remarquable collection d avions et hélicoptère au sein du CAEA, son bijou. Il avait comme souhait ultime, la création d un musée accessible à tous, dans lequel cette collection viendrait à briller aux yeux des plus petits comme des plus grands. Ce grand monsieur m a convaincu, m a donné la passion de l aviation, par la restauration d aéronefs au sein du CAEA. Il avait derrière son air un peu ferme, toujours un mot, une phrase à votre attention, se souciant avec sincérité de votre devenir. Aujourd’hui, après avoir travaillé sur Falcon, le spatial est mon quotidien, et sans cette fibre aéronautique qu il a su me transmettre, me faire découvrir avec rigueur et passion, je n en serai pas là aujourd’hui. Je suis fier d avoir côtoyé ce grand Monsieur, il m a beaucoup appris, il nous a beaucoup appris à nous tous passionnés des choses qui volent…
    Puissiez vous partir l esprit serein Monsieur Lemaire, vous avez laissé une empreinte fabuleuse derrière vous. Je vous souhaite un bel envol et retrouver ceux qui vous sont chers.
    Avec plus sincères condoléances à la famille et aux proches de cet homme admirable.
    Jacques Wettervald

  • Marie-Claude JEAN

    Passionné d’histoire de l’aviation, René Lemaire, dès qu’il a eu connaissance des recherches de Dominique Barraud et Marie-Claude Jean sur Marcel Issartier, fondateur de l’aérodrome de Mérignac, leur a apporté son concours, mettant à disposition ses connaissances et ses
    précieux documents personnels : un homme droit, généreux, modeste, chaleureux.

  • L’equipe de VoltAero s’associe pour souhaiter les sincères condoléances a sa famille.
    C’est grace a ce type de personnalité que l’aviation Francaise s’est construite.
    So Long Grand Monsieur !

  • Jean Molveau
    Jean MOLVEAU

    René Lemaire ne fut pas le seul instigateur du CAEA, qu’il a monté avec l’apport structurant de Bernard Pieracci. Collectionneur (notamment d’hélices, mais pas que, de documentation aussi) passionné, il faut aussi historien, le premier a révéler jadis que l’avion qu’utilisa le général De Gaulle pour quitter Bordeaux le 17 juin 1940 était le prototype du DH Flamingo mis à disposition par Winston Churchill… Il a écrit des papiers dans le Fana de l’Aviation, participé à un ouvrage collectif sur le centenaire de l’aviation à Bordeaux… Dynamique nonagénaire, sa passion et son enthousiasme étaient inoxydables, et c’était un privilège de le connaître. Un grand (par la taille, d’ailleurs), grand, très grand Monsieur.

  • Weber gerard

    Un grand monsieur que j’ai connu au Conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine à Merignac.
    Personnage rude au premier contact mais qui se rėvélait être un véritable passionné d’aéronautique et d’histoire de l’aviation.
    Il a été non seulement à l’origine de nombreux projets sur ce sujet mais également la cheville ouvrière de ceux ci.
    Son bureau au CAEA était u vrai trésor…..aeronautique.
    Condoléances à sa famille et respect pour cette figure méconnue!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.