Accueil » Culture Aéro – brèves » Hell’s Angels : l’épopée des B-17 américains

Hell’s Angels : l’épopée des B-17 américains

Le dernier livre de Jay A. Stout « Hell’s Angels, les Anges de la mort » (Editions JPO) retrace « l’histoire vraie du 303éme groupe de bombardement américain pendant la Seconde Guerre mondiale ». Plus qu’une leçon d’histoire, la suite de récits authentiques des membres du 303éme groupe constitue une saga parfaitement bien illustrée de faits divers qui ont jalonné la vie de cette unité depuis sa création jusqu’à son engagement avec ses fameux B-17 dans la guerre à partir de ses affectations sur des bases anglaises.

Le récit est truffé d’anecdotes incroyables dont certaines sont aujourd’hui complètement inimaginables. C’est ainsi lorsque les hommes du 303éme – pilotes, mécaniciens, radio, mitrailleurs et tous ceux qui constituaient l’intendance du groupe – quittent les Etats-Unis pour rejoindre l’Europe. Le Queen Mary, réquisitionné pour transporté les soldats Américains et notamment ceux de l’USAAC, a ainsi traversé l’Atlantique avec 18.500 personnes à bord, alors que le paquebot n’était « certifié » que pour 3.000 passagers et membres d’équipage ! Ou encore cet équipage qui, rentrant de nuit d’une mission de bombardement au-dessus de l’Allemagne avec leur Flying Fortress fortement endommagé, se perd quelque part entre Paris et Londres !

Difficile de résumer ici les dizaines et dizaines d’aventures de ses équipages de B-17 qui ont effectué entre 1942 et 1945 plus de 10.700 sorties de guerre, ont déversé environ 26.000 tonnes de bombes principalement au-dessus de l’Allemagne et des bases de sous-marins allemands en France, et ont perdu au combat 841 aviateurs, soit plus de 200 quadrimoteurs B-17…

Un livre-hommage écrit simplement, dans un style neutre, pour qu’à travers les souvenirs de ces aviateurs, les générations à venir n’oublient pas les horreurs de la Guerre. B.R.
Hell’s Angels, les Anges de la mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Sur Facebook

Sur Twitter