Accueil » Jean Belotti est décédé

Jean Belotti est décédé

Il avait combattu en Indochine avant de faire une brillante carrière de pilote de ligne, Jean Belotti est décédé le 23 janvier 2021. Ses obsèques seront célébrées dans la plus stricte intimité familiale.

25.01.2021

Jean Belotti aux commandes d'un Boeing 747 d'Air France. © Coll. J. Belotti

De l’instruction en aéro-club aux commandes des Boeing 747 d’Air France, sa carrière d’aviateur fut importante avec un total de 18 000 heures de vol environ. Elle se doubla également d’une carrière syndicale qui le mena à la tête du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL) de 1966 à 1968. Il devint aussi expert judiciaire pour les affaires aéronautiques et fut donc impliqué dans les enquêtes les plus sensibles comme l’accident du Mont St Odile ou celui du Concorde.

Il se fit connaître du grand public par un nombre impressionnant d’ouvrages publiés, pratiquement tous consacrés au transport aérien. Il publiait aussi très régulièrement des chroniques aéronautiques disponibles sur internet et diffusées par une newsletter à l’audience particulièrement large. 

Il avait 94 ans.

FrM

Regards croisés sur la vie bien remplie de Jean Belotti

Jean Belotti raconte son engagement en Indochine

 

 

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

14 commentaires

  • Pape Aliou DIEYE

    Adieu Jean pour tout ton éclairage mis au service de l’intérêt général de l’aéronautique et du transport aérien.
    On te dois beaucoup!…
    Merci Jean…

  • Sincères condoléances à Danielle ,à toute la famille ainsi qu’à ses amis. Ce fût un plaisir pour nous Oderinois de vous voir parmi nous lors de nos fêtes villageoises. Bon repos Jean et fait nous un petit clin d’oeil de temps en temps de là-haut.
    Cordialement.
    Estelle

  • Jean-Charles Appin

    Un pionnier de l’avenir, un grand nom de l’aviation française, un ami d’une incroyable humilité nous a quitté pour un dernier vol. Jean, tu fais partie de ces pilotes qui m’ont marqué à jamais et pour qui j’ai une très grande admiration. Adieu Capt’ain ! Avec mes meilleurs souvenirs et toutes mes condoléances à ta famille.

  • Julien Gresser

    Jean Belotti l’aviateur, reconnu par les pilotes de ligne et aussi par les pilotes de clubs. Mais Jean était également Docteur ès Sciences, en économie, un enseignant- chercheur.  » On voit la flamme dans les yeux des jeunes gens, mais dans l’oeil du vieillard on voit la lumière ». Nous pensons à Danielle et a sa famille. RIP Jean.

  • Borne

    Bon vol mon ami “Captain Nounours “ …..

  • Gérard Coffignot

    J’adresse ici mes plus sincères condoléances à ta famille.
    Une génération d’écart ne nous a pas permis de voler ensemble au sein notre belle compagnie, il me restera toutefois en souvenir la chaleureuse dédicace que tu me fis le 23/07/2018 sur ton ultime bouquin « Une Vie ».
    Je reste persuadé, qu’à l’aube de ce dernier vol, tu as pris pour ton propre compte la phrase du professeur Robert Debré, que tu cites dans l’épilogue de ce livre : » … et ce soir pour la première fois de ma vie, je n’ai pas de projet pour demain, donc je n’ai plus l’honneur de vivre ! ».
    Bon vol et RIP Jean.

  • FrançoisS

    Très triste d’apprendre cette nouvelle.
    Jean Belotti, très chaleureusement, répondait systématiquement à toutes mes questions subsidiaires sur ses bouquins, ou encore au sujet de ses chroniques régulières, envoyées par mail, toujours très intéressantes et bien argumentées.
    Mes sincères condoléances à sa famille et tous ses amis, ce qui doit représenter pas mal de monde.
    Bon vol
    François

  • Zein

    Salut l’artiste !

  • bernardbacquie
    bernardbacquie

    Jean, tu n’avais pas répondu à mes derniers courriels, ni à deux appels téléphoniques. Je te savais pas en forme, mais je te croyais invincible. Tu étais apparu dans ma vie de pilote en 1967 à l’ENAC Orly. Tu représentais le SNPL dans ton costume civil impeccable. Il était bleu, ton costume, et tu nous parla du bleu du ciel, de notre avenir. Tu plaidas pour l’unité des pilotes. Nous étions sous le charme de paroles chaleureuses qui nous étaient adressées avec empathie et considération. Cela nous changeait des tests en vol que nous avions subis avec quelques – pas tous, certes ! – anciens pilotes militaires ou de la ‘Patrouille d’Étampes’ parfois acariâtres, et toujours sévères. C’était toi, le premier commandant de bord d’Air France qui nous parlait avec de la considération. Aujourd’hui encore, quelques pilotes d’aéro-clubs aigris aiment déverser leur rancoeur sur les pilotes d’Air France jusque dans les commentaires d’Aerobuzz. Ils ne savent pas par où nous sommes passés. Ils ne peuvent pas imaginer par où tu es passé, toi, mon Jean, le premier des Jean aviateurs que j’ai connus et admirés. Non, le second n’était pas Mermoz ! C’était Jean Sarrail, le pilote d’essais des Leduc. Car, avec vous deux, j’ai eu le privilège d’une relation entre pilotes, mais aussi une relation littéraire. Et pour vous deux, j’ai passé quelques heures à travailler sur le récit de vos vies. Et ce fut chaque fois un enchantement de découvrir la naissance des trajectoires qui vous conduisirent tout en haut, de la cohorte des grands pilotes de ligne pour toi, et de celle des pilotes d’essais pour Sarrail. Mais, avec toi, j’ai eu en outre, ce plaisir d’être ton second sur 747. J’ai déjà raconté par ailleurs notre Chicago, mon premier Chicago… Que de souvenirs ! Nos traînées dans le ciel se sont effacées, mais des livres restent. Et les tiens, bon sang ! tu en as écrits, sur les accidents aériens que tu as toujours cherché à comprendre, comme sur ton vécu. Alors, Père Belo, artiste du manche et de la plume, repose-toi un peu ! Nous pensons à Danielle qui doit être bien triste, encore plus que nous.

  • Thierry Géhan

    Salut respectueux à ce grand ancien, plus que compétent mais néanmoins très ouvert, qui m’a beaucoup appris, notamment sur l’Aviation civile.
    Bon dernier vol…

  • Adieu Jean,
    Une très belle page est tournée.
    Tu restes toujours celui qui m’a tant enseigné…

  • popoaviateur
    Popoaviateur

    Jean Belotti : un homme courageux, un aviateur de grande qualité et très impliqué, un pilote passionné, un ami chaleureux. Un seul regret, il n’a pas eu le temps de me lâcher à Saint Barth ! C’est remis à plus tard quand on se rejoindra .

  • Yann Fourdrigniez

    Passionné d’aviation ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.