Accueil » La Grande Guerre aérienne

La Grande Guerre aérienne

Dans le sillage des quatre années de commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale, Yves Buffetaut, directeur de la publication du magazine "Tranchées", propose ce qui peut apparaître comme une synthèse sur ce qui s’est passé dans les airs entre 1914 et 1918.

22.08.2019

L’as Georges Guynemer travaillant avec ses mécaniciens sur son chasseur Spad VII « Vieux Charles ». © DR

Si on a tendance à oublier que la Première Guerre mondiale n’est pas la première à avoir vu l’emploi de machines volantes montées par l’homme – la jeune République révolutionnaire utilisa des ballons captifs à la fin du XVIIIe siècle, et le conflit franco-prussien de 1870-1871 des ballons libres pour l’exfiltration de personnalités lors du Siège de Paris –  la conflagration de 1914-1918 n’en a pas moins jeté les bases de fondamentaux toujours pertinents aujourd’hui. Ainsi en est-il de la notion de supériorité aérienne, de l’obtention de renseignements sur l’ennemi par le biais de l’observation, pour s’en tenir là.

Un survol de la Grande Guerre dans les airs

Si la Grande Guerre s’en retourne vers l’oubli et la portion congrue des manuels scolaires au-delà des commémorations de son centenaire et de l’itinérance mémorielle du président, elle reste riche d’enseignements tant pour les militaires que pour les historiens. Yves Buffetaut, l’auteur de cet ouvrage, est l’un de ceux-ci, spécialisé dans les deux guerres mondiales.

On ne compte plus les ouvrages qu’il leur a consacrés, sans compter qu’au sein de sa maison d’édition, il est le directeur de la publication et rédacteur en chef du trimestriel Tranchées. Son dernier ouvrage est donc une synthèse sur ce qui s’est passé dans les airs lors de cette triste époque. Il ravira ceux qui s’intéressent au sujet, car, effectivement, il « survole » ledit sujet, sans être trop « pointu ».

La Grande Guerre aérienne, par Yves Buffetaut, collection Regards sur la Grande Guerre, Ysec-Éditions. 160 pages. 22 x 27 cm Prix : 28 €. ISBN : 978-2-84673-304-5.

Aidé d’une mise en page moderne et claire, bien illustré de 160 photos de belle qualité dont certaines sont inédites, de très beaux profils couleur dus à Éric Schwartz, la lecture de La Grande Guerre aérienne est agréable. Toutefois, quelques erreurs de légendes des images viennent gâcher la fête, diverses illustrations sont même publiées deux fois, et certains matériels sont mal identifiés (un Sopwith Camel est en réalité un Sopwith Snipe…), ce qui, en soi, n’est pas rédhibitoire.

Divers aspects de la guerre aérienne de 14-18

Après un déroulé des opérations (encore un léger reproche, seul le font occidental est évoqué, quid des Dardanelles, de Salonique, etc. ?) qui fait des impasses (rien sur l’aérostation, notamment sur les Zeppelin qui pourtant eurent un rôle non négligeable, inventant le bombardement stratégique, mais aussi les patrouilles maritimes des aérostats à cocardes), les autres parties s’intéressent à une poignée d’as (deux allemands, deux français et un britannique), trois types d’avions « célèbres » (deux Fokker et le Breguet 14 – dommage pour les Nieuport, Spad, ou autre biplans anglais) et trois unités fameuses (le cirque Richthofen, mais pas le groupe des Cigognes, l’escadrille Lafayette et un Centre d’aviation maritime, le CAM de Fréjus–Saint-Raphaël dont les hydravions FBA n’ont jamais pu couler de U-Boot). Le bien-fondé de ces choix est seul connu de l’auteur…

Des chapitres sont d’ailleurs du recyclage du magazine Tranchées. Malgré ces petits écueils sans doute dus à une édition hâtive, la Grande Guerre aérienne, aura sa place dans les rayonnages de la bibliothèque.

Jean Molveau

 

Commandez le livre La Grande Guerre aérienne 1914-1918

A propos de Jean Molveau

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique, Jean Molveau est le rédacteur en chef d’Aviasport et du magasine Vol à Voile dont il est l’un des fondateurs (1983). Historien reconnu de l’aéronautique, il a signé 16 ouvrages. Il a rejoint Aerobuzz en 2009. Au sein de la rédaction, Jean Molveau traite plus particulièrement les sujets historiques.

Un commentaire

  • FAGNON Michel

    Bonjour, vous avez du avoir accès à des archives ,car j’ai rencontré une personne près de Lens qui recherche des photos sur un de ses ancêtre Adolphe Calbet ,on sait ou il a eté abattu cette personne recherche des photos de celui-ci voici son adresse mail
    gerard.calbet@orange.fr
    Merci
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.