Accueil » La sauvegarde du patrimoine aéronautique encouragée

La sauvegarde du patrimoine aéronautique encouragée

Cinq restaurations d'aéronefs anciens briguent, cette année, le Gand Prix du Patrimoine de l'Aéro-club de France, mais également les Coupes décernées par le GIFAS, la Fondation Antoine de Saint-Exupéry et AIRitage.

20.10.2018

En 2016, la Coupe GIFAS a été attribuée au MS181 F-AIYH de l’association Le Cercle des Machines Volantes. © CMV

L’édition 2018 du Grand Prix du Patrimoine se déroulera le 24 octobre 2018 dans les salons de l’Aéro-Club de France. Il distinguera, à travers la restauration d’un appareil, un acteur particulièrement méritant œuvrant pour la sauvegarde du Patrimoine Aéronautique.

Au delà de favoriser la sauvegarde du patrimoine aéronautique international, le Grand Prix a pour vocation de faire connaître les actions de préservation de cet héritage culturel à un large public. Il est décerné par un Jury composé de dix personnalités du monde de l’aéronautique, de la culture et de la politique, intimement concernées par le patrimoine aéronautique et nommées par l’Aéro-Club de France. La présidence est confiée au président de la Commission du Patrimoine.

Grâce à l’aide de plusieurs mécènes, trois coupes seront remises lors de cette cérémonie , la coupe du GIFAS, la coupe de la Fondation Antoine Saint-Exupéry et la coupe AIRitage.

Dix candidats, cinq finalistes

Cette année, les cinq finalistes, sélectionnés par la Commission Patrimoine et le Collège expertal de l’AéCF parmi une petite dizaine de candidats, sont :

  • Le Castel 311 P n°18/289 F- CBYE (Yves Soudit – Aérodrome de Paray le Monial)
  • Le Caudron Luciole C.275 F-AZCT (Musée Aéronautique de la Presqu’île Côte d’Amour)
  • Le Chance Vought Corsair F4U-5N F-AZEG ( Les casques de Cuir – La Ferté Alais)
  • Le Sud Aviation Gazelle 342L n°1117 (ASS Les Alouettes -Lycée des métiers de l’Aérien Le Blanc Mesnil)
  • Le SNCASE Aquilon type 203 n°53 (Ass. du Musée de l’Aéronautique Navale – Rochefort)

A la veille de la remise de la distinction, rappelons que la sélection est déjà en elle même un bel hommage aux artisans qui œuvrent à la sauvegarde du patrimoine aéronautique, au prix de milliers d’heures de labeur. Le Grand Prix du Patrimoine se veut également une initiative d’émulation pour les acteurs de terrain et de transmission aux générations futures.

Philippe Chetail

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.