Accueil » Marie Marvingt une femme-pilote libre

Marie Marvingt une femme-pilote libre

Bien qu’elle fut la troisième femme au monde à obtenir son brevet de pilote (1910), Marie Marvingt ne fait pas partie des aviatrices les plus connues. Et pourtant quelle vie ! Cette bande dessinée de la collection « Histoires de pilotes » (éditions Idées+) réhabilite ce personnage extraordinaire.

10.11.2016

Marie Marvingt ne pilote pas que les avions, mais aussi les ballons, les hydravions et les hélicoptères… © Idées+ BD

Deux ans avant de décrocher son brevet de pilote d’avion, Marie Marvingt avait voulu prendre le départ de tour de France cycliste. Sa demande fut rejetée bien qu’elle ait déjà remporté quelques grandes classiques de l’époque. Cela ne l’empêcha de faire le tour dans la roue des hommes : 4.488 km en 14 étapes et 27 jours. Sur les 114 concurrents au départ, seuls 36 rejoindront l’arrivée dont Marie Marvingt. De la même manière, elle toucha à tous les sports aériens...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

2 commentaires

  • Delasanta

    Mesdames,
    C’est Marie Marvingt qui inventa la Jupe culotte pour monter dans les avions et pratiquer les ports avec plus d’aisance. Le ski par exemple avant il se pratiquait en robe longue. Elle implanta d’ailleurs le ski sur dune et sur sable en Afrique…

  • Saunal J Ph

    Biographie de Marie Marvingt – La fiancée du Danger.
    Une femme extraordinaire
    Marie Marvingt était la femme la plus décorée de France – détentrice de 34 médailles et décorations de France et d’ailleurs. En plus des précitées, elle détenait la Croix de Guerre 1914 -1918 avec palmes, les Palmes Académiques ; la Médaille de l’Aéronautique; la Médaille de la Paix du Maroc.
    Elle était infirmière diplômée et assistante en chirurgie. Journaliste, elle écrivait sur l’aviation, les sports, et des personnalités. Elle était brillante cavalière et travaillait à tous appareils, maniait poids et haltères, pratiquait la boxe, la lutte, le jiu-jitsu, le judo, le karaté, le tennis, le golf, le billard, le water-polo et le polo à cheval, le hockey, le base-ball, le football, le saut, la course à pied, travaillait sur le fil de fer et savait jongler et dompter ; pratiquait aussi l’as, le skiff, le canot automobile, le vol à voile, l’aéroplane, et maniait avec succès le sabre, l’épée et le fleuret ; championne au tir aux pigeons, elle chassait la panthère et le phoque.
    Seule femme au monde détentrice de quatre brevets : avion, ballon, hydravion, hélicoptère ; elle pilotait également des dirigeables.
    Elle parla 5 langues (diplômée en Espéranto), joua au cornet, et étudiait le droit et la médecine. A aussi étudié la tragédie, le chant, le dessin, la peinture, la sculpture, les danses anciennes et modernes, et la cuisine -pour laquelle elle reçut un prix ; pratiqua l’hypnotisme, la graphologie, la chiromancie, l’astrologie, la phrénologie, la physiognomonie, la géodésie, la taxidermie, la météorologie, la psychologie, la topographie, l’océanographie, la balistique, etc. ; une des premières femmes à faire de la spéléologie. Se faisait surnommer  » la fiancée du danger » et « La Marie ».
    On la décrivait comme  » la femme la plus incroyable depuis Jeanne d’Arc  » et  » la plus grande sportive du siècle « .
    Biographie de Marie Marvingt

    1875 : Née le 20 février à Aurillac (Cantal) d’une famille d’origine mosellane.
    1878 : Naissance de son frère Eugène.
    1889 : Mort de sa mère. Installation de la famille à Nancy. Études à Metz et à Nancy.
    1890 : Fait le trajet Nancy – Coblence en canoë.
    1892 : Remporte un premier prix de canoë.
    1897 : Mort de son frère Eugène.
    1899 : Obtient son brevet de chauffeur d’automobile.
    1901 : Première ascension en ballon ; obtient son brevet de pilote de ballon libre. Accident de cab à Londres.
    1903 : Première femme à réaliser l’ascension de la Dent du Géant ; fait le trajet Rouen – Lamballe en ballon avec Blanchet; à bord du ballon L ‘Aiglon fait le voyage Nancy – Grabennendort en 20 h; apprend à piloter une locomotive et les bateaux à vapeur. Baptisée « La fiancée du danger » par M. de Château-Thierry de Beaumanoir.
    1904 : Ascension de l’Aiguille de l’M dans le massif du Mont-Blanc; grande épreuve de bicyclette Nancy – Bordeaux.
    1905 : Effectue le parcours Bussang – Aurillac dans la même journée épreuve de bicyclette Nancy – Naples ; premier prix de périssoire debout à Étretat.
    1905 : Le 7 août fait l’ascension de la Trélaporte (en jupe-culotte).
    1905 : Le 22 août, première traversée féminine des aiguilles du Grand-Char-moz et du Grépon, massif de Chamonix, en une seule journée.
    1906 : Crée la première école de ski civil française ; épreuve de bicyclette Nancy -Toulouse.
    1906 -1910 : Considérée comme le n° 5 parmi les alpinistes féminines du monde entier ; la première femme à escalader le Buet, le col de Balme, et le col de Voza.
    1906 : Le 7 juillet, réalise la première traversée féminine française de Paris à la nage, battant de 1 h 10 Miss Kellermann sur les 12,5 km de parcours (4 h, il min., 25 sec.).
    1907 : S’accorde le prix d’honneur au fusil de guerre à 300 m ; prix d’honneur à la carabine Flobert ; seule femme ayant reçu du Ministre de la Guerre les palmes de premier tireur ; premier saut sur skis.
    1907 : Le 19 juillet, fait une ascension en ballon comme pilote avec Blanchet et Lemoine.
    1908 : Boucle le Tour de France ; premier prix (natation) de la Ville de Toulouse avec 20 km en mer; aussi à la nage Pallariza – Les îles Borromées de nuit en 2h 45, la traversée du lac de Gérardmer et 16 km en mer dans le golfe de Naples; chasse le phoque dans l’Arctique.
    1908 -1910 : Domine les sports d’hiver en 1908, 1909 et 1910 à Chamonix, à Gérardmer, et au Ballon d’Alsace : premier prix de ski en 1909 ; deuxième prix de patinage au 1500 mètres à Chamonix vingt premiers prix de ski, luge, patinage et bobsleigh ; elle domine aussi la semaine de ski dans les Vosges en 1909 avec sa prouesse.
    1909 : En septembre, elle effectue son premier voyage en ballon seule à bord, Nancy – Allemagne ; effectue son premier vol en monoplan de Nancy à Jarville avec Roger Sommer ; apprend à piloter à Mourmelon sur monoplan Antoinette avec Latham.
    1909 : le 26 octobre, elle réalise une remarquable ascension dans son ballon, l’Etoile Filante, de Nancy à Southwold (comté de Suffolk en Angleterre, une distance de 2 400 km) avec traversée de la Mer du Nord, première performance de ce genre effectuée par une femme.
    1910 : Créatrice de l’avion sanitaire, elle propose à l’État-Major de l’adopter ; la première femme à piloter seule un ballon dans le Critérium de l’Aéro-Club de France ; premier prix dans le concours de l’Aéro-Club de l’Est, allant de Nancy à Neufchâteau, Belgique, en 15 heures.
    1910 : Le 25 janvier, elle devient la première championne féminine internationale de bobsleigh, gagnant la Coupe Léon Auscher.
    1910 : Le 15 mars, elle reçoit la Médaille d’Or de l’Académie des Sports – pour tous les sports.
    1910 : Le10 juin, elle obtient son brevet de pilote aéronaute.
    1910 : Le 8 novembre, elle est la 3ème femme au monde à obtenir son brevet (n° 281) de pilote d’avion (sur monoplan Antoinette) – et la première à le faire sans  » casser du bois « .
    Aéroclub MARIE MARVINGT Aurillac Cantal Auvergne – LFLW

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.