Accueil » Vol à Voile fête son n° 200

Vol à Voile fête son n° 200

La revue Vol à Voile célèbre en ce début 2020 son deux-centième numéro. Retour sur une aventure éditoriale de 37 ans à laquelle ont pris part de multiples personnalités de l'aéronautique.

20.01.2020

Le planeur allemand Eta et sa finesse supérieure à 70 ! © DR

Pour un bimestriel, 200 numéros c’est une légitime fierté, surtout dans un environnement de plus en plus contraint pour la presse « papier ». Pour Jean Molveau, qui en assume la rédaction en chef depuis 30 ans (son premier numéro à ce poste est le janvier-février 1990 !), c’est un motif de satisfaction indicible ! La petite équipe, alors organisée en association (le CFSA, pour Comité français pour le développement des sports atmosphériques, appellation trahissant une grande ambition !) pour éditer le bulletin de ce qui était alors la Fédération française de vol à voile (démarche équivalente à Info-Pilote pour le vol moteur), n’imaginait pas que son « bébé » connaîtrait une telle et belle longévité !

Citons quelques noms de l’époque, qui sont encore « actifs » dans l’aéronautique d’aujourd’hui, par ordre alphabétique : François Besse, Bernard Chabbert, Jean Molveau, Gil Roy, Philippe de Ségovia… Et le premier numéro parut sous le soleil de juillet 1983.

Certes Vol à Voile a connu des hauts et des bas – un parcours somme toute proche d’un circuit en planeur, avec ses beaux plafonds, ses transitions à grande vitesse, ses points bas et ses raccrochages difficiles, voire des atterrissages aux vaches ! Depuis longtemps indépendant de la fédération, mais sans aucun ostracisme, Vol à Voile a connu plusieurs éditeurs, qui à chaque fois ont eu à cœur de remettre la revue sur sa rampe de lancement.

Au jour d’aujourd’hui, tous les deux mois, Vol à Voile propose sans parti-pris des sujets de fond, des articles d’impressions de vol, de la météo, de la réglementation, bref un cocktail varié et informatif qui lui permet de contenter un lectorat fidèle et passionné. Le n° 200 révèle un vol à bord de l’Eta, le planeur superlatif par excellence, donné pour plus de 70 points de finesse…

Longue vie à Vol à Voile !

Aerobuzz.fr

 

Un commentaire

  • JSS

    Bravo à la rédaction qui fait vivre ce beau magazine. Pas facile de tenir un sujet, qui, bien qu’infiniment passionnant, soit une niche au sein même de la presse d’aviation générale. J’imagine qu’il n’est pas toujours facile de tenir les bons sujets, les bonnes opportunités et les bonnes météos tout en réalisant de beaux clichés…. Encore plein de belles ascendances et jolis plafonds!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.