Accueil » Culture Aéro – brèves » Yves Derrien expose au restaurant de l’Aéro-Club de France

Yves Derrien expose au restaurant de l’Aéro-Club de France

Les hydravions figurent parmi les sujets de prédilection du peintre. © Yves Derrien.

Tout au long du mois de février 2024, une dizaine de toiles signées Yves Derrien sont exposées rue Galilée à Paris dans le 16e arrondissement.

Ancien pilote de l’aéronautique navale, Yves Derrien a volé notamment sur F-8E(FN) Crusader, il a ensuite été pilote de ligne chez Air France. Il avait été notre invité sur JumpSeat en janvier 2023 où il nous avait raconté ses souvenirs comme commandant de bord sur Boeing 747 et présenté quelques-unes de ses toiles.

Du 1er au 29 février 2024. Le restaurant de l’Aéro-Club de France (6, rue Galilée – Paris) n’est ouvert qu’aux heures de service, de 12h15 à 15 heures, du lundi au vendredi.

Frédéric Marsaly

Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

Un commentaire

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Magnifique ce tableau du 631à Biscarrosse, Yves ! Je ne pourrai pas venir à ton exposition et je le regrette. Je me suis retiré dans le Gers, loin du tumulte. Mais je vois que depuis nos vols sur Fokker 27 et l’emblème des Hiboux, que ne doit pas connaître M. Marsaly, tu as sacrément progressé dans l’art pictural. Bravo ! Peut-être nous feras-tu un jour un livre ? Ma fille, copilote sur A-350, m’a fait un superbe tableau façon Perinotto ambiance des années 50 à Blagnac, quand, encore petit, j’allais voir les Constel d’Air France et Armagnac de la Sageta depuis la terrasse de l’aérogare. Je suis sur Linkedin et bernardbacquie@gmail.com. À bientôt d’échanger des nouvelles.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.