Accueil » 25 Hornet australiens pour le Canada

25 Hornet australiens pour le Canada

Ces F/A-18A/B Hornet vont venir compléter les CF-18 déjà en service. Mais ce n’est qu’une solution intérimaire avant qu’une décision définitive soit prise sur l’achat d’un appareil de nouvelle génération.

13.01.2019

L’implication canadienne dans la défense du nord du continent américain plaide en faveur de l’achat, à terme, d’un avion américain pour le remplacement des Hornet actuels. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Selon les medias canadiens, la vente de 25 anciens F/A-18A/B Hornet au Canada par l’Australie a été officialisée. Les avions devraient rejoindre leur nouveau pays utilisateur dans le courant de l’année. Dix huit appareils devraient être gardés en vol, les sept autres servant pour des tests et comme réservoirs de pièces détachées. Le prix des appareils serait de seulement 90 millions de dollars canadiens mais le coût total de ce programme se monterait à 500 millions de dollars en tenant compte...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Un commentaire

  • Stormy

    Le plus étonnant est que des gens quels qu’ils soient, aient pu croire un instant qu’un avion français avait la moindre chance dans ce débat biaisé entre anglo-saxons. Un Canadien me l’avait dit :  » cela aurait été pris comme une mesure à l’avantage des Français…. » (oui, vous savez bien qu’il appellent là-bas les canadiens francophones les « Français » )
    Dassault a donc retiré ses billes récemment – pour cause d’incompatibilité avec les Five Eyes, vous savez ce club de nations anglophones pour tout ce qui touche au renseignement.
    Et en Belgique ce fut du même niveau, sous prétexte que le Rafale n’aurait pas été adapté aux bombes nucléaires US, vous savez ce qui fait croire aux petits pays qu’ils ont la bombe atomique, alors qu’elles sont sur leur base aérienne certes, mais sous bonne garde américaine.
    Bref, de vrais amis encore une fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.