Accueil » Azur Drones se renforce sur le marché de la vidéosurveillance

KOPTER SH09

Azur Drones se renforce sur le marché de la vidéosurveillance

Azur Drones vient de réaliser une nouvelle levée de fonds de plus de 3 M€. Le pionnier français du drone accélère la commercialisation de ses solutions de surveillance Drones’Guard en France, et surtout à l’international.

12.06.2018

Le stand Azur Drones à Eurosatory 2018. Au premier plan, le drone filaire Flying Guard. Au-dessus du stand, le drone à longue élongation Flying Scout 420 (Boreal) et en arrière plan, la base du système automatique de vidéo surveillance par drone Skyetech. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

En l’espace de 12 mois seulement, Azur Drones a finalement levé plus de 10 M€ utilisés pour consolider sa force de vente et augmenter ses capacités de production, passages obligés pour réussir à atteindre son objectif qui est de s’imposer comme le leader mondial de la vidéosurveillance par drones. « Malgré le fort potentiel de ces marchés, il existe aujourd’hui dans le monde très peu de constructeurs de drones spécialisés dans les domaines de la sécurité et de la défense. Et les acteurs présents proposent généralement une technologie unique.» explique Stéphane Morelli, Directeur Général d’Azur Drones.

Une gamme complète et composite

D’où le développement d’une gamme complète de produits permettant de répondre aux principaux besoins en matière de surveillance par drones. Par rachats successifs en 2017 des start up Flying Eye, Air City Diagnostic et Skyetech, et la mis en place de partenariats (notamment avec Boréal), la société propose désormais trois solutions regroupées sous la marque Drones’Guard. Elles sont présentées sur le stand Azur Drones au salon Eurosatory où défilent les délégations officielles.

Les visiteurs peuvent ainsi voir le système Skeyetech basé sur un drone 100 % automatisé pour la protection des sites sensibles, le drone filaire Flying Guard destiné à la sécurisation longue-durée de zones à risque, et le drone de grande élongation Flying Scout, pour la surveillance de zones étendues. Ces drones peuvent être déployés individuellement ou en complémentarité les uns des autres.

Une demande contrainte par la réglementation

Pour les festivités 14 juillet, Azur Drones sera à pied d’œuvre dans plusieurs villes avec son drone filaire dont plusieurs polices municipales se sont déjà équipées. Le drone à voilure fixe Flying Scout 420 de Boreal (dont Azur Drones est distributeur exclusif) continue d’être opéré dans la baie de Somme pour le compte de la direction des opérations maritimes (surveillance de la zone de pêche, de jour comme de nuit).

Azur Drones qui emploie actuellement 53 salariés, prévoit de doubler son chiffre d’affaires en 2018 pour atteindre 8 millions d’euros.

Gil Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.