Accueil » Ca bouge dans le prêt à porter

Ca bouge dans le prêt à porter

Le groupe Turgis et Gaillard Industrie présente son nouveau chariot élévateur, pour la mise à poste des munitions sur les avions de combat. Au menu du SEFIAM 1602e : commande à distance et motorisation électrique.

8.11.2018

Turgis et Gaillard Industrie a présenté au salon ADS Show de Bordeaux-Mérignac, son nouveau chariot élévateur, pour la mise à poste des munitions sur Rafale notamment. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Les armuriers travaillant sur les Mirage et Rafale utilisent aujourd’hui une gamme de trois chariots élévateurs : le SEFIAM non motorisé, qui fonctionne à l’huile de coude, le SOVAM à moteur diesel et, pour les charges les plus lourdes, et notamment le missile à charge nucléaire ASMP-A, le CMCL..

Le SEFIAM 1602e présenté par le groupe Turgis et Gaillard Industrie lors du dernier salon ADS Show apporte deux caracatéristiques nouvelles : sa motorisation électrique et sa capacité à être télécommandé. Deux packs de batteries lithium ion développent une puissance totale de 36 kW avec une autonomie de dix heures. L’engin, particulièrement adapté à une utilisation en environnement confiné, pèse 1500 kg à vide et peut rouler jusqu’à 20 km/h. Il peut charger 1500 kg et tracter une remorque de 5 tonnes. L’emploi d’une télécommande permet en outre à l’armurier de se tenir au plus près du pylone ou du rail pour guider l’accrochage de la munition.

Turgis et Gaillard Industrie évoque également une version robotisée de son SEFIAM qui pourrait se positionner automatiquement sous l’avion. © Turgis & Gaillard Industrie

Turgis et Gaillard Industrie espère une qualification de la DGA et une première vente à l’export à l’occasion du prochain salon du Bourget. La société, qui évalue le marché à environ 150 unités, lancerait la production en série dans la foulée.

Aerobuzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.