Accueil » Des micro-drones Parrot pour les forces françaises 

Des micro-drones Parrot pour les forces françaises 

Direction Générale de l’Armement (DGA) a finalement choisi Parrot pour la fourniture de micro-drones ANAFI USA aux armées françaises. Ces nouveaux équipements sont destinés aux  soldats français dans leurs missions d’observation et de reconnaissance.

13.01.2021

Avec le drone ANAFI USA, Parrot offre aux militaires une solution extrapolée de son expérience sur le marché du drone civil. © Parrot

Parrot qui se présente comme « le premier groupe européen de micro-drones », a été choisi par la DGA pour fournir son micro-drone ANAFI USA en vue d’équiper les 3 armées françaises (Air, Mer et Terre), dans le cadre de son appel d’offre lancé en février 2020 : « Ce succès est le fruit de deux années de travail pour développer, sécuriser et produire un micro-drone spécifiquement conçu pour répondre aux besoins des forces armées. »

Le drone ANAFI USA est un micro-drone quadricoptère de 500 g disposant de capacités d’observation de jour et de nuit. Son autonomie de vol est de 32 minutes. Le contrat-cadre d’une durée de 5 ans s’entend pour plusieurs centaines de systèmes de drones, des équipements complémentaires, le développement d’adaptations et la formation de pilotes référents. Les premiers systèmes seront livrés dans les prochains mois annonce Parrot.

Le micro-drone ANAFI USA permet d’étendre les capacités de reconnaissance des forces françaises. Grâce à son puissant zoom 32x, articulé autour de deux caméras 4K 21 mégapixels, la détection de cibles de taille humaine est possible jusqu’à 2 km de distance avec une précision de 13 cm de détail, affirme le fabricant français. Les images du zoom sont fusionnées avec celles obtenues par la caméra thermique FLIR Boson. « Cette dernière permet de repérer les points chauds de jour comme de nuit. Déployable en 55 secondes, il est également très discret : avec une signature sonore de 79 dB à une distance de 1 m, il est inaudible dès 130 m. »

La technologie de la plateforme ANAFI, basée sur la banque de composants de la téléphonie mobile, atteint un niveau de fiabilité renforcée par les centaines de milliers d’heures de vol des drones grand public, explique Parrot. « Les choix technologiques de ANAFI USA offrent un coût d’acquisition et des performances sans commune mesure avec ceux de produits traditionnellement développés pour les forces armées. » Le prototype de Parrot est actuellement évalué par le ministère de la défense américain.

Henri Seydoux, Président Directeur général, fondateur et principal actionnaire de Parrot Fondé en 1994 par Henri Seydoux, Parrot est aujourd’hui le premier groupe de drone Européen sur le marché du drone, avec une R&D à Paris de 200 ingénieurs. ne cache pas sa fierté « d’avoir gagné cet appel d’offre de la DGA et de continuer à travailler sur de nouvelles opportunités avec les États-Unis. » Il insiste aussi sur le fait que cette réussite est « le fruit du travail minutieux accompli par nos équipes en France depuis plus de 2 ans, et celui de 10 ans d’expertises. En faisant le pari de développer la plateforme ANAFI, conçue pour le grand public, robustifiée pour les besoins des professionnels, et sécurisée pour les exigences des forces armées, nous avons franchi une étape importante pour le Groupe.».

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.