Accueil » La force aérienne canadienne envisage de recruter des étrangers

La force aérienne canadienne envisage de recruter des étrangers

Confrontée à des difficultés de recrutement et d’entrainement, liées en partie au Covid 19, la force aérienne canadienne évoque, par la voix de son chef, l’hypothèse d’un recrutement de pilotes étrangers.

11.05.2021

La crise du transport aérien ne semble pas profiter à l’aviation militaire canadienne, qui connait toujours un fort déficit de pilotes qualifiés. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Il manquerait à la RCAF (Royal Canadian Air Force) environ 10% de ses pilotes sur les 1500 que devrait compter en théorie l’institution. Ce déficit était de 225 fin 2019, mais cette réduction du déficit aurait été obtenue artificiellement, en requalifiant certains postes auparavant tenus par des navigants. La RCAF souffre actuellement d’un recrutement insuffisant et d’une filière de formation sérieusement perturbée par le Covid 19. Une intense campagne publicitaire tournée vers les pilotes ayant récemment quitté la RCAF n’a ramené...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

8 commentaires

  • LOTSER68

    @patrick.. oui d’accord mais les germains de légions romaines avaient appris à piloter où?

  • Arminius

    Ce qu’il faut lire… Comme si les pilotes militaires des autres pays étaient réellement moins bons que les français… Utiliser des pilotes déjà formés permet de sacrées économies, mais c’est vrai le cocorico qui nous tient lieu d’intelligence nous fait zapper cet aspect du problème… La France utilise des mercenaires en Afrique, mais chut, c’est la poussière qu’on pousse sous le tapis qui fait qu’on se prend les pieds dedans. Alors les canadiens qui ne sont pas en guerre un peu partout dans le monde ont bien raison, et les français devraient faire preuve d’un peu de modestie et de réalisme.

  • Stormy

    Le Canada est en train de devenir une succursale de l’Inde depuis quelques années… faites les vols à destination de ce pays, et vous comprendrez.
    A Toronto il y a 35 ans, le quartier chinois était peuplé de gens qui ne se donnaient même pas la peine de parler anglais. Peu de chances que cela se soit amélioré depuis… dans leur délire anti-Québécois (ceux qu’ils appellent Français) ils ont donné à chaque minorité arrivant le droit de parler sa propre langue. Petite info : jamais vu aussi anti-Français que les Canadiens anglophones, comme si leurs problèmes venaient de nous. Quand ils disent « the French… » je les reprends toujours : « the French-speaking Canadians, please »
    Le pays du politiquement correct, invivable désormais (selon moi)
    Et une toute petite armée de l’air, sans intérêt opérationnel, mais quand même assez prétentieuse. Et croyez que je les connais bien.
    Aucune chance qu’ils acceptent des Français. Il y a tous les dix ans des annonces équivalentes pour l’Australie, pour des pilotes « étrangers » – et on se rend compte que ce qu’ils veulent, c’est de l’Anglais, du Sud-Af, de l’Irlandais, bref les mêmes.

    • LOTSER68

      Je confirme: pour émigrer au Québec ,il faut d’abord parler français, qui reconnaissons le est un peu approx là bas car il y a 1/3 (voire plus) d’expressions anglicisées dans leur français. J’ai même vu un Français échouer au test de ..français.. Un vrai parcours du combattant.
      Par contre en ce moment , tout est bon pour refuser les dossiers, virgule qui manque..; mauvaise disposition etc etc .. Ils ont privilégié un jour le rapprochement de famille ! ce n’est plus le cas.. et pire: à chaque fois , votre dossier repart au pied de la pile et vous repartez pour 15 à 18 mois au mieux.. Comme c’est dématérialisé et que vous ne pouvez joindre personne, vous pouvez imaginer l’état d’esprit de celui qui veut émigrer. AH la belle France ou on entre par tous les trous.. et en plus on vous paie! La bas vous êtes foutu dehors dans l’heure.. Il ne rigolent pas.
      Pour les pilotes , beaucoup d’entre nous ont débuté au Canada et sont revenus en France ..pour recommencer à Zéro! C’est vrai que ce qui coute cher c’est de former.. On le voit avec les infirmières que nous piquent les suisses à leur sortie d’école chez nous..faut dire avec un autre salaire..!! Mais c’est un autre débat.

    • Jean Paul

      J’ai vecu 5 ans au Canada entre 2006 et 2011. Je vivais en Ontario. Je suis d’accord avec vous sur la relation qu’ont les canadiens avec les etrangers. Pour les canadiens anglophone, les quebecois sont des « French », je leur faisais la meme reflexion que la votre. Ayant visite en tant que touriste le Quebec dans les annees 80, j’en avais garde un agreable souvenir… Imigrant au Canada des annees apres, je me suis apercu tres vite, dans mon metier, qu’etre francais au Quebec etait un handicape. Fini l’acceuil bienveillant du cousin francais lorsqu’il vient en touriste… Bonjour l’acceuil froid et distant pour le « maudit francais » qui vient soit disant, leur voler leur travail…A part la langue, ils n’ont rien de francais et ont vraiment la mentalite americaine , mais s’offusquent lorsqu’on leur dit cela… Dommage… Le pays, lui, est magnifique…

  • L'amateur d'aéroplanes

    Y a t’il une force aérienne dans l’OTAN qui n’est pas en manque de personnel qualifié ? J’en doute….

    • Stormy

      Si ça fait plaisir aux civils de croire ça, pour se persuader qu’on ne rêve que d’être pilote de ligne quand on a 20 ans….
      Maintenant, étant Français, ce qui peut se passer en Allemagne, en Norvège, en Belgique, m’interpelle assez peu.
      J’ai souvent eu dans les cockpits civils, des Italiens, Belges, Hollandais, qui me disaient à quel point les militaires, LEURS militaires étaient mauvais, croyant m’embarrasser sachant que j’étais ancien pilote de chasse. Et je me faisais à chaque fois un plaisir de les déstabiliser en leur répondant « que TES militaires, de TON pays, soient des touristes, des nuls, des ivrognes, de mauvais pilotes…. mais tu ne peux pas me faire plus plaisir en me disant ça ! »
      Et l’individu de s’étonner, pensant qu’il existait une solidarité entre militaires entre les différents pays, comme il y en a une entre religions, races ou minorités sexuelles – et moi d’enfoncer le clou, car ils comprenaient rarement du premier coup: « en tant que soldat français, je ne peux que rêver que toutes les armées des pays voisins soient peuplées de pitres et d’inutiles… compris, cette fois ? »

      • Patrick

        excellent
        Plus les armées du reste du monde sont nulles et plus nous sommes en sécurité 🙂

        Employer des militaires étrangers , ça s’est déjà fait .. avec des résultats pas terribles la plupart du temps.
        La légion étrangère française est un cas à part , mais que l’on se souviennent des légions romaines constituées de germains .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.