Accueil » La Russie envoie deux Tu 160 « Blackjack » au Venezuela

La Russie envoie deux Tu 160 « Blackjack » au Venezuela

Les Tu 160 sont de visiteurs réguliers de l’aéroport Simon Bolivar de Caracas, ce qui déplait fortement au puissant voisin du nord. La Colombie et le Brésil, pays riverains du Venezuela, sont également destinataires du message envoyé à l’occasion de ce déploiement…  © DR

Avant de larguer des bombes ou des missiles, un bombardier stratégique sert à envoyer des messages. La présence de deux Tupolev 160 au Venezuela parle à beaucoup de monde…

Les deux appareils, officiellement envoyés pour participer à des exercices conjoints, se sont posés lundi sur l’aéroport international de Caracas. Ils étaient accompagnés par un Antonov 124 et un Iliouchine 62 pour le transport de la logistique, des équipes de maintenance et d’une délégation officielle.

Le déploiement intervient une semaine après la visite officielle du président vénézuélien à Moscou.

Les Tupolev sont somme toute des visiteurs réguliers du Venezuela puisqu’ils y ont été envoyés en...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

7 commentaires

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par dominique DE CHAMPEAUX

    « Comment ont-ils traversé les couloirs de l’Atlantique Nord ? »

    Sans doute en volant à une altitude supérieure à celles définies par l’OTS de ce jour là (Organized Track System, défini chaque jour pour chaque sens dominant de circulation aérienne, en fonction des vents du moment) de ce jour là.

    « Et les B-52 déployés autour de l’URSS, au Vietnam, en Irak, et j’en oublie, n’étaient pas des bombardiers stratégiques? »

    Je pense que dans le message précédent Stormy faisait du 2nd degré. 😉

    Répondre
  • Encore une idée farfelue des « Ustatiens » guidés par un parti-pris anti hérité de la guerre froide. Appeler « blackjack » un avion aussi blanc … :-))

    Répondre
  • Je comprend l’irritation des américains, qui eux n’ont jamais déployé de bombardiers stratégiques hors de leurs frontières ….
    Ceci dit, splendides machines (le cygne blanc) qui apparemment n’ont pas eu besoin de ravitailler pour traverser l’Atlantique, et pas par la route la plus directe…
    Comment ont-ils traversé les couloirs de l’Atlantique Nord ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.