Accueil » Le Japon met fin aux recherches de son F-35 perdu en mer

Le Japon met fin aux recherches de son F-35 perdu en mer

Treize de livrés, un de perdu, et 134 autres attendus… La saga du F-35 au Japon ne fait que commencer. © JASF

Près de deux mois après la disparition de l’avion le 9 avril 2019, le Japon annonce arrêter les recherches pour en retrouver l’épave et le corps du pilote. Le mystère demeure sur les raisons de l’accident.

Le Japon avait pourtant très rapidement la main sur des morceaux de la dérive, en composite, qui flottaient à la surface de l’océan. Mais ces indices n’auront finalement pas permis de mettre la main sur l’épave.

Le Japon annonce par ailleurs avoir installé des caméras sous-marines pour surveiller une vaste zone, de peur que des mains indélicates viennent s’emparer des secrets du F-35. On peut être dubitatif sur la capacité de ces caméras à surveiller les profondeurs de l’océan. Et l’avion...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Peut-être que d’autres continuent à chercher… ou ont déjà trouvé !

    Répondre
  • Erreur?
    Quel chasseur, actuellement, je dis bien actuellement, est-il capable d’offrir le panel de couverture proposé par le F35?

    En dehors des programmes Russes en cours de finalisation, je vois mal quels concurrents peuvent s’opposer au F35, ceci sans compter le « side business » des compensations en tous genres lorsque de tels contrats sont conclus avec l’Oncle Sam.

    Des défauts tout nouveau chasseur en a et en aura, ceci n’est d’ailleurs pas réservé aux chasseurs, cf la liste de « bugs » du 7x est en soi une référence en la matière….

    Répondre
  • Et malgré tous ses défauts, le vilain petit canard se vend comme des petits pains !! Cherchez l’erreur !…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.