Accueil » Les Rafale Marine repartent aux Etats-Unis

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Les Rafale Marine repartent aux Etats-Unis

C’est encore une belle aventure à laquelle se prépare l’Aéronautique navale : le 3 avril prochain, douze Rafale Marine, un Grumman Hawkeye et 350 marins vont prendre le chemin des Etats-Unis et pour une durée de huit semaines !

29.03.2018

Les matériels sont totalement compatibles et l’emploi du Rafale M depuis le pont d’un porte-avions américain se fait sans hiatus. Des ajustements sont toutefois nécessaires sur les procédures des personnels de pont, chaque marine ayant ses petites habitudes… © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Le déploiement est baptisé « Chesapeake », en référence à la baie du même nom où s’était déroulée en 1781 une célèbre bataille navale de la révolution américaine. Ce déploiement va comprendre une phase préparatoire à terre, sur la base aéronavale américaine d’Océan pour les Rafale, avant un embarquement très attendu de quelques jours sur le porte-avions Georges Bush.

Tout en maintenant des liens étroits avec la l’US Navy, l’objectif pour la marine française est de terminer l’entrainement opérationnel de ses pilotes avant la remise en route du Charles de Gaulle, début 2019, à l’issue de sa période de révision majeure.

L’embarquement de Rafale sur un porte-avions américain n’est pas une nouveauté en soi : en 2008, cinq avions avaient opéré pendant une semaine à bord de l’USS Theodore Roosevelt. Depuis, la mise en service du Rafale M, les « cross deck » (appontages sur les navires de l’autre nation) se sont également banalisés entre les deux marines.

Frédéric Lert

9 commentaires

  • Hays Jean François

    Avons nous ,autant de retards technologiques qui nous imposent des révisions majeures dans un délai si court comparativement à L’US navy ?
    Devant ce constat ,il est difficile , de ne pas avoir conçu deux portes avions livrés en quinconce .
    Si nous prenons en compte , les frais de maintenance en état opérationnels de nos pilotes et de notre porte-avion ,les frais uniformisations des standards (obligatoires) auprès des « Américains » d’un côté , et , d’un autre coté ,l’acquisition d’un savoir faire qui ne soit pas rivé à un seul prototype , permettant une évolution constante et progressive de nos connaissances et une économie d’échelles , un retour d’expérience favorable .

    Si nous sommes « incapables » d’un bond technologique ,deux porte-avions s’imposent !

  • Medard

    A quan un appontage d un Airbus A 380 sur une piste d envol de l U.S Navy ????????

  • Alain abeam

    Et donc l armee de l air assure l engagement opérationnel pendant que ses camarades de la  » navy  » voyages 8 semaines aux states ?

  • HG

    Un porte avion ne sert plus a rien si ce n’est satisfaire l’ego de quelques « politiciens » . L’allonge que fournit le ravitaillement en vol et la possibilité de projeter des avions sur des bases de pays amis sont bien plus efficace….. et quelle économie!

  • Grisez Ph

    Nous avons les moyens …potentiels , en UE , qui est au même niveau de richesse globale que les USA ; c’est donc une question de volonté , et ça commence à se décoincer , lentement . Il faut espérer que nos « amis » américains ne nous mettront pas trop de bâtons dans les roues -et les soufflantes – pris entre le désir de nous faire payer leur protection ,et celui de nous vassaliser correctement !

  • Oliv

    On peut remercier les américains et leur président qui a dû donner son aval

  • CARRIER

    Les ricains se gaussent….

  • Juin20

    Heureusement que les ricains sont là une fois de plus ! On veut jouer les grands donneurs de leçons dans le monde entier’ alors que nous n’en avons pas les moyens. Merci à nos gouvernants qui ont laissé nos armées sans moyens depuis 20 ans. Il a longtemps que l’on devrait avoir un 2ème porte-avions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.