Accueil » Les Skyhawk quittent Nîmes

Les Skyhawk quittent Nîmes

Utilisés par SDTS/Secapem pour des missions "Red Air" au profit, notamment, de la Marine Nationale les deux A-4 Skyhawk loués auprès de la société Draken vont être restitués à leur propriétaire.

10.11.2020

Les Skyhawk de Nîmes quittent le nid. © F. Marsaly/Aerobuzz.fr

Leur contrat de location étant arrivé à échéance, Draken a souhaité récupérer ses appareils. Ils sont en cours de démontage pour être mis en conteneur et expédiés aux USA. Ils opéraient en Méditerranée ou dans l’Atlantique pour simuler les menaces aériennes contre les navires français et participer ainsi à l’entraînement de leurs équipages.

SDTS dispose de ses MB-339 pour poursuivre ses missions « agressor » et aucune information n’a encore été communiquée pour un éventuel successeur aux Skyhawk pour le rôle de plastron rapide.

FrM

 

De nouveaux MB-339 pour Secapem

Retrouvez nous en podcast et vidéo

9 commentaires

  • a. moutet
    Alex MOUTET

    Peut être serait il temps d’imaginer une force aérienne plus européenne et utiliser comme plastron des avions des armées Espagnoles ou Allemandes avec des exercices interarmes.

  • Catherine Bouroullec
    Catherine Bouroullec

    Comme d’habitude, la France sait faire et l’Amérique sait vendre….. ;-(
    Bye-Bye les « scooters », c’était cool d’avoir encore des avions vintage dans notre ciel !

  • otto

    L’ironie c’est surtout que 4 de ces mirage F1 désormais américain ont séjourné pendant plus d’un an et demi dans le hangar de SDTS à Nîmes sans qu’aucune autorisation de les faire voler sur le territoire français ne leur soit délivré . Aucune des autorités militaires ou civiles n’a voulu se pencher sérieusement sur la question….c’est cela pour moi l’ironie..🤔☹️

  • lavidurev

    @Philippe Cabrera , bonjour monsieur, ne laissant operer que ma deduction, n etant pas non plus dans le secret des dieux. Si a l image de l armee americaine, notre armee utilise les services de societes privees de location de plastrons ( egalement americaine mais cela releve d autres facteurs). Cela porte a croire que le fait de continuer a maintenir ces appareils en etat de vol coute plus chere qu une location ponctuelle. Par ailleurs, et cela une fois de plus n engage que mes propos. L oeil des pilotes accoutume aux appareils de sa propre armee distinguera plus rapidement la silhouette inhabituelle d un plastron « ennemi ». Un « expert » pourra peut etre repondre a cette question.

  • Si nous avions gardé quelques Mirages F1, nous n’en serions pas là aujourd’hui !! Nous faisons de gros restes et nous sommes totalement dépendants du bon vouloir des Américains pour effectuer nos plastrons

    Ce sont des économies de bouts de chandelle et des calculs de technocrates qui n’y connaissent rien en matière de défense.

  • Aff le loup

    L’ironie c’est qu’on a fermé cette BAN le 1er juillet 2011 et qu’à part AVDEF implanté à demeure, on a le choix d’entraîner la Marine sur son théâtre de prédilection la Méditerranée (Mare Nostrum) et son GAN avec la chasse assaut et 3 flottiles de l’aéronautique navale depuis Landivisiau et la patmar et ses 2 flottilles depuis Lann Bihoué c’est a dire en Bretagne 1 1000 km…Chercher l’erreur (cf. les ministres de la défonce bretonnants ou un certain qui n’aimait pas le bruit pour les touristes à Saint Raphaël !)…

  • Seb

    L’ironie voudrait que se soit les Mirage F1 de Draken qui viennent?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.