Accueil » MBDA et Novadem, le mariage du missile et du micro drone 

MBDA et Novadem, le mariage du missile et du micro drone 

MBDA annonce la réussite d’un tir de  missile moyenne portée (MMP)  avec une désignation d’objectif réalisée par un micro drone NX70 de Novadem. 

22.01.2021

La société Novadem est très soutenue par la DGA et son drone NX70, moins d’un kilogramme sur la balance, est déjà utilisé au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane. Il est vu ici lors de son expérimentation technique à Djibouti en 2017 © Novadem

Le tir du missile, mis en oeuvre au sol par des fantassins, s’est fait contre une cible hors de la vue directe de l’équipe de tireurs avec l’emploi d’un drone Novadem NX70. « Lors de la démonstration, le drone a permis la détection et l’identification d’un char situé hors du champ de vision de l’opérateur » explique le communiqué de presse de MBDA. « Les coordonnées de la cible ont ensuite été transférées au poste de tir MMP selon une séquence illustrant la...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

15 commentaires

  • Xav520

    Pour en revenir à l’article (très intéressant)…
    « …qui transite par fibre optique… » : curieux, s’agit-il d’un missile filoguidé par fibre optique ?
    Missile qui devrait être le remplaçant du Milan, et qui donc, ne sera finalement pas de type Fire&Forget, puisque guidé jusqu’à la cible, mais à couvert ?

  • Jean Baptiste Berger

    Oups !
    J’ai écrit « quatre ans ferme » dans mon dernier post.
    C’est « quatre mois » qu’il fallait comprendre .
    On va encore dire que j’exagère….la réalité est suffisamment pesante !
    Désolé pour ceux qui auraont dégainé avant cette mise au point….

  • Denis

    Monsieur Berger est bien gentil mais fait dans l’enfumage. Le raisonnement est peut-être juste mais la base est fausse : les Allemands ont 1,4 fois moins de morts que les français et non 4 fois moins, dûs au covid ! Cela dit, attendons la fin de partie pour juger. Avant de parler…

    • Jean Baptiste Berger

      Mea culpa pour les chiffres.
      Vous avez raison, je viens de vérifier, ça fait quand-même 25000 morts de différence (aujourd’hui).
      Mais comparez vous-même le nombre d’entrėes à l’hopital et le nombre de dėcès dans les deux pays. (Dispo. en première page sur gogole, actalisé tous les jours)
      Ca fait froid dans le dos ! (dites-nous vous-même le ratio que vous en déduisez, ça m’évitera le compliment d’enfumeur)
      Alors soit les médecins Allemands ont un « truc secret » que n’ont pas les Français pour éviter que leurs patients ne meurent une fois admis, soit il faut bien admettre qu’on n’est pas capable, en France, d’hospitaliser les malades avant qu’ils aient dėjà atteint un niveau critique.
      Et l’effet de surprise qui pouvait êre une excuse aux premiers jours n’en est quand-même plus une aujourd’hui !
      Et sans être forcément plus « gentil » je souhaite au moins autant que vous que la France rattrappe son retard en nombre de survivants, et pas en souhaitant une augmentation de la mortalité en Allemagne !

  • anemometrix

    J’adhère au post de Jean-baptiste Berger : l’histoire est un éternel recommencement …
    Une remarque : le drone à permis de détruire un char, or nos soldats ne sont pas opposés à des chars …

  • Michel Lecaron

    Fabuleux, et on n arrive pas à vacciner faute de vaccins et d aiguilles.

    • Pilotaillon, recrue deuxième classe

      Sauf que cette étape du programme est une étape d’un projet de plusieurs années (si cette info du 2 Avril 2019 est juste : « A l’occasion du salon Sofins, MBDA dévoilera le concept Lynkeus, associant son missile moyenne portée au drone NX70 de Novadem ») et qu’en revanche le SARS-cov2 lui n’a pas averti de son arrivée.
      Et comble de malheur, nous n’avons pas de drones capables de voir au dessus de la colline pour découvrir plus tôt que ce virus arrivait…. Mieux l’info n’a pas été prise au sérieux !
      Quand aux vaccins, c’est cool de voir que + de 60% n’en voulait pas fin 2020 car il avait tous les défauts du monde et que maintenant on se bouscule et vocifère au passage, pour obtenir ce traitement (à 12 balles la dose tout de même) : le société est drôle n’est-ce pas ?

      • Jean Baptiste Berger

        ….M’ouais,
        En attendant, ça va faire un an que le virus a franchi la colline, et on n’a toujours pas un respirateur, pas un infirmier formé, pas un lit équipé de plus !
        Je me répète, le 7decembre 1942, un an après Pearl Harbour (qu’ils n’avaient, parait-il, pas vu venir non plus) les Américains avaient construit 50 porte avions, 100000 avions et ils avaient formé les ėquipages pour les former !
        Les Allemands (d’aujourd’hui) ont quatre fois moins de morts que nous….parce qu’ils soignent tous leurs malades au lieu de les barricader chez eux. (Méthode que les mêmes Allemands employaient pourtant volontiers à une époque, mais uniquement pour les territoires occupés ….)
        Alors je ne vois pas beaucoup de raisons de défendre nos fameuses élites Françaises, elles sont mauvaises, c’est tout.
        Le chef d’entre elles est « offusqué » que chaque citoyen se comporte en procureur !
        Il me semble que chaque contribuable a, d’office, ce droit quand il constate avec quelle inconséquence ses sbires gėrent cette crise, mélangeant les priorités (les grandes manoeuvres pour sauver le climat pendant que les Français attendent aux portes des hopitaux et que les médecins ont interdiction de les soigner avec les mėdicaments pertinents sur ordre politique) etc.
        Et ça n’empêche pas le même chef de donner des leçons de gestion de crise (tiens, encore un procureur…) à son homologue Américain (oui, le pays des porte avions de 1942 !)
        Alors encore heureux que les « hommes de terrain » soient capables de mettre au point des armes comme celle de l’article, sinon nos militaires seraient aussi démunis que nos mėdecins face à leur virus à eux, les rėinventeurs du moyen age en jellabah (et pick up).

      • Pilotaillon, recrue deuxième classe

        Mouais… il y a les convictions (que je respecte) et il y a le témoignage des hommes de l’Art et du terrain, une femme en l’occurrence, présidente de Syndicat, pas réputé pour son sens du compromis avec le gouvernement qui nous livre sa réalité :
        https://www.decision-sante.com/actualites/breve/2020/04/14/anne-wernet-snphare-jetais-loin-de-mimaginer-quon-manquerait-ce-point-de-medicaments-_29553, qui parle des personnel administratifs, une fois encore, l’empilage hiérarchique dont la France a le (la) chique pour ralentir toute action.
        Alors ….
        – « Ca vaut mieux que d’attraper la scarlatine, ça vaut mieux que de manger de la mort aux rats chantait Bérard » – en référence à voir « au-delà de la butte Montmartre… », sans drone à l’époque.
        Désolé M le Procureur JBB, j’ai un faible pour le factuel (je sais ce n’est pas à la mode) et les vues globales, je pense qu’ainsi on s’épargne les débats « à la Trump », qui affutait sa défense sur un cocktail de Fakes et qui a bien mis son b..del au final.

      • Jean Baptiste Berger

        Pilotaillon,
        Je ne comprends pas votre acharnement à me « tacler » quand je dis quasiment la même chose que vous (ou vos témoins).
        La « femme de terrain » qui s’exprime dans votre lien dit quasiment mot pour mot ce que je dis dans mon post (j’avais juste omis, mais je l’ignorais, que cette administration ubuesque, maintenue en place par les élites dirigeantes que vous vous acharnez à défendre, notre seul réel différend, avait aussi généré un manque de médicaments !).
        Ça ressemble un peu à « vous allez à la pêche ? » « non, je vais à la pêche. »
        Vous ne trouvez pas ?
        A part si, quand on lit entre les lignes, vous prétendez vous placer en analyste plus pertinent que les autres pour commenter la situation.
        La ça ne relève plus du simple contribuable -procureur (dont j’assume faire partie avec quelques autres millions, agacés comme moi par l’incompétence des bien-pensants au pouvoir) c’est carrément en juge de la court suprême que vous vous posez !
        Je vous rappelle que, plus humblement, l’article de Gil Roy (qui doit fulminer….) portait sur la réussite d’un projet militaire que des « hommes de terrain » ont mis au point avec succès.
        La ministre Buzyn EST le drone qui prétend avoir vu venir l’ennemi viral. (Son mari était aux premières loges, non ?)
        Alors oui je maintiens que les décideurs d’aujourd’hui sont des nuls.
        Ils ont le droit, comme tout le monde, de se tromper, mais pas à chaque fois ! ce qu’ils font systématiquement depuis un an.
        Et je ne suis ni « pro » ni « anti » le parti au pouvoir ; depuis quarante ans ils font tous la même chose…..et les régimes en place à l’étranger font souvent aussi mal…(mondialisation, délocalisation, administration pléthorique).
        Stormy, sur le sujet du nom du porte-avions, décrit plus crûment mais avec bon sens cet état de fait, qui tient essentiellement au pantouflage et au recrutement de nos dirigeants.
        ….Et mon avis de « procureur amateur » vaut bien celui d’untel, qui colle quatre ans « ferme » à des gamins qui bravent une interdiction préfectorale en faisant la fête dans un hangar, ou d’untel autre, qui ne requiert aucune sanction contre des bandits violents, organisés, qui sèment la terreur de façon rėcurrente dans des quartiers qu’ils considèrent comme leur appartenant !
        Quarante ans que ça dure….et on nous stygmatise pour le climat !
        Qui c’est qui fout le b….déjà, disiez-vous ?

    • Vandenbossche

      C est parce que le programme de vaccination a été confié aux fonctionnaires.
      Eux seuls sont capables de nous pondre des organisations aussi complexes qu’ absurdes (il n’y à qu’à voir les formulaires des impôts).
      Nous avons le plus gros maillage de territoire en médecine de ville d Europe et nous arrivons à créer des centres de vaccination.
      Sans parler de la création d’un monsieur vaccination (locaux, personnels, secrétariat, salaires) .

      • Pilotatillon

        Il est toujours possible de prétendre que c’est forcément « la faute » d’un autre !
        … juste imaginer qu’au travers de procédures formelles les agents se préservent des recours « contentieux » non seulement contre d’éventuelles erreurs de leur part mais surtout face à la généralisation des réactions épidermiques (agressives souvent) d’une population impatiente et exigeante, qui n’hésite pas à lancer des procédures civiles.
        Si l’on prend le temps d’aller à la VRAIE information et d’intégrer les causes de la production de ce qui s’appelle nos services publics, on se rendrait compte que la cause de fond est l’empressement populaire et la désinformation.
        C’est « l’homme qui a vu l’Homme qui a vu l’Ours » qui crée les fameux 60 M de procureurs…
        Je préconise de laisser travailler les agents ou les personnes de terrain agir et de cesser de prétendre faire mieux à leur place tout en s’informant de la REALITE. Contrairement à certaine presse, les réseaux sociaux véhiculent des interprétations sans recoupements et ont la fâcheuse tendance d’amplifier l’accessoire (ce qui touche l’émotionnel) au détriment du fond.
        Donc nous nous laissons entrainer dans un cercle vicieux qui nous donne l’impression d’être lésé (avec un grand B) alors que nous profitions chaque jour du confort douillet de la République.
        Alors le drone aide la fantassin pour désigner une cible (char ou autre indifféremment) sans l’exposer aux projectiles des adversaires. Et ce programme date de plusieurs années : Le Président de la République n’y est pour si peu directement.
        Par contre cette technique est là pour préserver des enfants de la patrie, que personne ne souhaite voir mourir.
        La France c’est nous assurément, si la somme de nos intelligences individuelles s’exprime dans un ensemble cohérent, sinon vous obtenez « en même temps » des Procureurs et des extrémistes.

      • Michel

        On ne peu définitivement pas faire une vaccination de masse, hors d’une organisation de temps de crise.
        Les médecins ne le reconnaitront pas (quoique que certains commencent à l’évoquer) mais le savent.

    • Pilotaillon respectueux

      Je vois plusieurs points qui nous distinguent, peut-être parce que j’ai eu le plaisir de porter des mandats professionnels. Il m’arrive de me tromper mais :
      – J’essaie de recouper mes infos avant de fonder et partager un sujet
      – je vote et donne quitus à une équipe, quitte à être surpris (en + ou en -) c’est le jeu démocratique
      – je respecte les personnels volontaires qui ont à cœur l’intérêt collectif, qui s’engagent véritablement pour contribuer à la marche de la société, dans l’adversité
      – j’essaye de ne pas brouiller les idées par un mélange des genres et des sujets
      – je n’ai aucune envie de contribuer aux interprétations ou coups de poker verbaux d’opportunistes qui désormais disposent de canaux de propagande. Des usurpateurs qui s’appuient sur des hordes de simplistes, voudraient nous donner à penser qu’ils détiennent une forme de vérité et une légitimité (malheureusement ils sont écoutés).
      Chacun son angle de vue : un médecin n’est pas un responsable politique comme un militaire n’est pas un policier ni un magistrat. Mais ensemble, sans s’ingérer et en se respectant, nous savons faire une société équilibrée qui détient une certaine forme de vérité collective qui (bien plus loin…) nous permet d’écrire ici et sur tous les sujets. (Cf Navalny par ex)
      Merci Gil ROY pour ce bel espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.