Accueil » Retour sur le dernier bombardement français au Mali

Retour sur le dernier bombardement français au Mali

L’Etat-major des armées (EMA) vient de communiquer sur le bombardement intervenu le 23 février dernier dans le cadre de l’opération Barkhane. Une quinzaine de djihadistes auraient été tués.

26.02.2019

Les Mirage 2000C connaissent une fin de carrière passionnante dans le Sahel. Ils sont équipés de leurs canons de 30mm et peuvent emporter deux bombes de 250kg à guidage laser. © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

Les Mirage 2000 partis de Niamey sont intervenus au nord de Mopti, environ 200km au sud de Tombouctou, sur la foi d’informations recueillies au cours « d’une manœuvre de renseignement ». L’EMA reste volontairement flou sur l’origine du renseignement…

Les avions de combat étaient appuyés par un drone MQ-9 Reaper. Il reste à ce jour trois appareils de ce type à Niamey, un appareil ayant été perdu en novembre 2018 et un autre ayant été ramené en France pour faire face aux besoins de formation.

Après ce succès, le premier ministre, qui se trouvait justement au Mali en compagnie de la ministre des armées, a souligné que « de nombreux chefs et membres des différents groupes terroristes ont été mis hors de combat. (…) Si la menace djihadiste n’a pas disparu » elle « est désormais endiguée ». F.L.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.