Accueil » Défense – brèves » Un Elephant Walk ça trompe énormément…

Un Elephant Walk ça trompe énormément…

Les drones stratégiques ouvrent la marche, bien calés sur la piste, devant les B-52 dont les moteurs tournent. Remboursez ! © US Air Force

Le 13 avril 2020, la base d’Andersen, sur l’ile de Guam, y est allée de sa démonstration de force avec un Elephant Walk rassemblant bombardiers lourds, ravitailleurs et drones stratégiques. Mais l’éléphant avançait-il vraiment ?

L’US Air Force s’est faite la spécialiste des Elephant Walk, ces démonstrations de force faites pour rassembler simultanément un grand nombre d’aéronefs sur les pistes de décollage. Mais le dernier, organisé nous dit-on pour montrer à la Chine que les Etats-Unis ne sont pas encore abattus par le Covid-19, avait un goût étrange.

On avait pourtant envie de crier au génie devant cet assemblage qui a placé à la queue leu leu sur la piste de Guam un hélicoptère MH-60S, un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Jean-Baptiste Berger

    Les américains ont l’air d’avoir oublié que c’est en concentrant ainsi au grand jour le fleuron de leur arsenal maritime qu’ils ont perdu en trois heures la moitié de leur flotte, à Hawaï, un certain sept décembre 1941…

    Répondre
    • Sauf que ces mêmes étazuniens disposent aujourd’hui d’un arsenal « significatif » de surveillance optiques, radio, web…
      Et des mesures de protection appropriées certainement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.