Accueil » Airbus Helicopters va supprimer 582 postes

Airbus Helicopters va supprimer 582 postes

 

La direction d’Airbus Helicopters a annoncé mercredi 26 octobre un plan de départs volontaires de 582 personnes en 2017 et 2018. Cette mesure est la conséquence de l’effondrement des marchés des hélicoptères civils du à la crise du secteur de l’Oil & Gas.

26.10.2016

Sur les 9 premiers mois de 2016, Airbus Helicopters a livré 258 hélicoptères et enregistré 211 commandes. © Anthony Pecchi / Airbus Helicopters

Ces suppressions de postes seront réparties sur deux sites. Le siège de Marignane (Bouches-du-Rhône) est le plus impacté avec 544 suppressions. Les 38 autres concernent l’établissement de La Courneuve.

Une première réunion de concertation avec le comité central d’entreprise est prévue le 3 novembre. Cette concertation préalable se déroulera jusqu’à fin janvier 2017.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • Renaud

    Le 225 sera malheureusement le  » CONCORDE » des hélicoptères et ne pourra sans doute jamais se relever après de telles incidents.
    Les effets d’une sous-traitance mal encadrée sont souvent difficiles à appréhender et se traduisent quelques fois par des issues dramatiques……

  • Porco Rosso

    Non non,pas seulement les chutes des prix du barril de brut..Le petrole a bon dos..
    Faut pas vraiment s etonner apres les recents deboires du 225 qui perd ses rotors et ses contracts..Mais aussi par la politique de la maison qui a tout mise sur le militaire et cet appareil. Sans compter la tuerie generale du marche civil mondial du monomoteur, en voulant a tout prix faire imposer les normes de classes de performances Europeenes partout ou ils ne vendent plus du tout d helicos..Merci aussi aux traitres d Anglosaxons qui ont voulu propager leur normes de la mer du Nord depuis les annees 90 et qui finalement quittent aussi l Europe cette annee.
    A se tirer des balles dans le pied, faut pas s etonner d avoir mal apres.. Eh eh

  • G Lescalup

    Comment voulez vous que le chômage baisse en France où un salarié sur trois est au tapis (6 sur 18).
    Ces grosses sociétés avec des filiales où l’on peut faire des transferts de personnel n’ont comme seule réaction les réductions de personnel face aux fluctuations de marché..
    Notre système économique fonctionne sur le mode expulsion-exclusion.
    Dramatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.